Projet de plateforme portuaire au Pont rouge à Warneton (B) : Nous ne sommes pas dupes…

projet-plateforme-portuaire-reference-pecq-01

La plate-forme portuaire de Pecq au bord de l’Escaut (Dimensions : ±235m x ±15m)

Lors de la réunion d’information du lundi 28 novembre au Centre culturel de Comines, Madame Catherine Maheux, directrice du port autonome du centre et de l’ouest (PACO), a annoncé et fait miroiter d’importants intérêts économiques à la création d’une plateforme bimodale sur la Lys à Warneton. Comme si les riverains, les citoyens de Warneton, Deûlémont, Comines et sa région étaient soit naïfs, soit ignorants, soit insouciants.

Les réactions ont été vives, sincères, riches en arguments qu’ils soient logistiques, agricoles, environnementaux ou sanitaires. Par cette intervention écrite, je tiens à souligner que du point de vue économique, non plus, nous ne sommes pas dupes.

Trentenaire, tournaisienne, j’ai vécu par moi-même, et remarqué autour de moi, que les « supers emplois à la louche » promis lors de la création des différents zonings économiques le long de l’Escaut…étaient en fait, des emplois de très mauvaises qualité. Des jobs étudiants, du travail intérimaire, interchangeable, peu qualifié. De quoi, éventuellement, « rebondir », mais surtout faire les choux gras de très grosses entreprises.

Voici donc mes questions.

1- Quel type d’emplois vont être crées grâce à cette plateforme?
Y-aura t-il une close sociale entre la commune de Warneton et le port autonome représenté par Madame Maheux? Et si oui, quel sera le contenu de cette close sociale? Combien d’emplois, combien d’emplois jeunes, combien de femmes, combien d’habitants des communes limitrophes?
S’agira-t-il d’emplois qualifiés? Des formations seront elles prévues? Des collaborations avec des organismes d’insertion socio-professionnelle seront-elles prévues?
Si une close sociale est prévue, quelle est la garantie que les caractéristiques de ces emplois soient respectées? Quelles sanctions seront prévues en cas de non respect de ces clauses?

2- L’entité de Comines-Warneton recèle d’un potentiel touristique certain, notamment par sa proximité avec la région Westhoek (guerre 14-18), la métropole lilloise et sa richesse en biodiversité. Des chemins et des réseaux pédestres, cyclo et équestres fonctionnent, autour et le long de la Lys. L’activité et le potentiel touristique de la région, seront-ils pris en compte dans l’étude qui sera prochainement réalisée?

3- Le Zoning industriel de Comines est déjà situé à proximité de la Lys, là ou elle sera prochainement « élargie », avec un accès direct à de nombreuses entreprises. Pourquoi créer cette plateforme bimodale à Warneton? Quelle est la particularité, l’apport, l’intérêt de cette nouvelle voie de transport, de cet nouvel espace de débarquement?

4-  Enfin, des collaborations sont-elles prévues, des accords sont-ils en cours avec la Région Flamande? Ce serait dommage de faire tout cela sans pointer jusque Wervik, Menin, Courtrai, Zulte, Deinze, Nevelle, Canal Gand/Bruges, etc. …voir jusqu’à Zeebruges?

Jeanne Delobel

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s