Pour quelles raisons sommes-nous opposés au projet de plateforme portuaire au Pont rouge ?

Lettre adressée au Collège échevinal le 12 décembre 2016 avec copie à la direction des Voies hydrauliques de Tournai

Notre association Les Amis de Warneton s’oppose au projet de plateforme portuaire au Pont rouge à Warneton (B) pour les raisons suivantes.

1. Pollution de l’air par le dioxyde de carbone (CO2)

Cette plateforme portuaire, si elle voit le jour, va devenir une zone de convergence de nombreux camions sachant qu’une péniche de 2000 tonnes équivaut en moyenne à 150 camions, deux péniches de 2000 tonnes : 300 camions et une péniche de 4500 tonnes : 337 camions …

Certes, dans les statistiques européennes, nationales et/ou de la région wallonne le transport fluvial est très avantageux comparé à l’utilisation de camions sur les routes : moins de camions sur les autoroutes donc moins d’émission de CO2.
C’est un avantage certain mais qui ne peut se calculer que de façon abstraite au niveau d’un pays et non de notre région où là au contraire les inconvénients vont l’emporter…

Si l’activité de ce port se développe comme l’espère ses promoteurs, cette activité va entraîner le va-et-vient de nombreux camions qui s’ajoutant déjà à ceux qui sillonnent la région vont porter le taux de pollution à un niveau maximum. (D’après le site internet de TOTAL France, un camion chargé de 30 tonnes de marchandises émet environ 200kg de CO2 / 100km….)

De plus, ce charroi s’ajoutera aux nombreux camions et tracteurs qui circuleront sur la RN58 quand elle sera mise à 90km/h, ce qui risque de la rendre (très) dangereuse… Et nous ne parlons pas des camions qui convergeront dans un futur proche vers le zoning des Quatre Rois via la N58…

Sur ces questions il est indéniable que les avantages de ce projet seront pour la communauté dans un sens large et les inconvénients seront pour ceux qui habitent dans les environs du port : les Warnetonnois et les Deûlémontois.

Heureusement qu’il y a le désagrément des odeurs sinon personne ne protesterait contre l’empoisonnement par le dioxyde de carbone (CO2) qui est aussi la cause du réchauffement climatique…

La région wallonne offre gratuitement ce droit de polluer à l’entreprise Clarebout de Warneton…

Depuis 2013 les émissions de CO2 par l’usine Clarebout de Warneton ont quasiment doublé:
– Année 2013 : 33.177 T
– Année 2014 : 52.341 T
– Année 2015 : 60.888 T
– Année 2016 : 60.553 T

Or,

– Dans l’Accord de Paris de décembre 2015 – COP21 il est dit que les zones humides comme celles du Pont rouge à Warneton sont des puits de carbone naturels qui atténuent le réchauffement climatique global.

– La Convention des Nations Unies de Ramsar (Iran) de 1971 dit aussi que de telles zones naturelles doivent être protégées. Cette Convention a pour mission « La conservation et l’utilisation rationnelle des zones humides par des actions locales, régionales et nationales et par la coopération internationale, en tant que contribution à la réalisation du développement durable dans le monde entier ».

Les zones humides font partie des écosystèmes les plus complexes et les plus productifs du monde, tout comme les forêts tropicales et les récifs coralliens. Ils sont capables d’accueillir une immense variété d’espèces de microbes, de plantes, d’insectes, d’amphibiens, de reptiles, d’oiseaux, de poissons et de mammifères. Toutes ces espèces sont étroitement liées aux zones humides et dépendantes les unes des autres, formant un cycle de vie et un ensemble d’interactions complexes. Si une espèce disparaît, tout le réseau trophique est menacé, ce qui pourrait conduire, à terme, à la perte d’un écosystème tout entier. C’est pour cette raison que la protection des habitats des zones humides est essentielle au maintien de la biodiversité au niveau mondial et national.

inondation-2012-vue-de-deulemont-photo03La Lys en crue et les les prés humides du Pont rouge inondées… Où ira cette eau quand ces prés seront bétonnés ?

– L’arrêté de l’Exécutif régional wallon relatif à la protection des zones humides d’intérêt biologique du 8 juin 1989 définit le statut de zones humides d’intérêt biologique (ZHIB) qui doivent être protégées.

– Selon des scientifiques de l’Université de Greifswald en Allemagne l’assèchement des zones humides et des tourbières aurait été la cause de 1,3 milliards de tonnes de C02…

Bétonner les zones humides comme celle du Pont rouge est donc en total contradiction avec l’accord de Paris de déc. 2015 entrée en vigueur le 4 novembre 2016, la Convention des Nations Unies de Ramsar de 1971 et l’Arrêté de l’Exécutif régional wallon relatif à la protection des zones humides d’intérêt biologique du 8 juin 1989…

2. Risques d’inondation en amont de la Warnave

La Warnave se déversera dans la Lys via une canalisation sous la plateforme portuaire.
L’histoire a démontré que tout cours d’eau canalisée comme le prévoit ce projet provoquait des inondations lors de fortes pluies. C’est d’ailleurs une des raisons pour laquelle les prairies du Pont rouge sont régulièrement inondées lorsque la Lys et la Warnave sont en crue… Bétonner cet endroit et y développer une zone industrielle est une aberration. Où iront les eaux de la Warnave si elles ne peuvent plus se déverser librement dans la Lys ??? Des inondations en amont sont prévisibles… Des riverains risqu’en d’en souffrir dans le futur…

amisdewarneton-lys-embouchure-warnaveL’embouchure actuelle de la Warnave. Si cette plateforme voit le jour ces berges seront bétonnés…

Enfin, savez-vous que des experts de l’Agence de l’Eau française (Rhône, Méditerranée, Corse) ont démontré qu’il coûte 5 fois moins cher de protéger les zones humides/inondables que de compenser la perte des services qu’elles nous rendent gratuitement? Selon eux protéger les zones humides c’est bon pour l’économie et l’attractivité des territoires.

3. L’empressement du PACO et du SPW Voies hydrauliques à vouloir boucler ce projet de plateforme portuaire avant le 31/12/2017

a) Comment interpréter l’empressement du PACO et du SPW Voies hydrauliques à vouloir boucler ce projet de plateforme portuaire avant le 31/12/2017 ?

– Pour pouvoir bénéficier des fonds du FEDER?

– Parce qu’il n’est pas question pour ces organismes de modifier fondamentalement ce projet sous peine de devoir refaire une demande de financement…???

Tout semble décidé d’avance. Aussi, nous ne pouvons nous empêcher de penser que la réunion d’information du 28/11 et l’enquête publique qui se termine le 13/12/2016 ne sont qu’une mascarade pour nous faire croire que nous sommes en démocratie…

b) Comment interpréter aussi que la voirie d’accès à la plateforme portuaire traverse les terrains appartenant à Clarebout Warneton et que l’entrée de cette voirie se trouve sur celle du parking des poids lourds de cette entreprise ? Que ce projet de port fluvial sera au service d’une seule industrie : Clarebout Potatoes ?

amisdewarneton-emplacement-2e-frigo-28-remorques

4. En conclusion

Aménager à la hâte, au service de la seule industrie ce petit coin de nature qu’est le Pont rouge dont la biodiversité et les avantages naturels sont connus, reconnus et appréciés, c’est laisser, à l’âge de la COP 21 et du défi écologique, une logique du profit devenue monnaie courante à l’échelle mondiale, polluer tant les espaces naturels que le vivre ensemble des habitants et des entrepreneurs. Il ne faut pas empêcher toute ouverture au développement économique ; mais il ne faut pas que le développement économique dicte sa loi et ses délais. Se laisser le temps de prendre du recul, de chercher des solutions alternatives, et d’interroger sérieusement l’ensemble des personnes impactées, de près ou de loin, seront les seules voies pour éviter de n’avoir, dans dix ou vingt ans, que des regrets face à ce qui aura été perdu. Car alors aucun retour en arrière ne sera possible ; les uns auront perdu le coin de paradis de leur enfance, les autres auront vendu à la logique du « toujours plus » leur intégrité. Car attaquer la nature, où que ce soit, c’est toujours attaquer l’homme.

Les Warnetonnois ont été « sacrifiés » une première fois avec l’implantation de l’usine Clarebout et soyez assurés qu’ils feront TOUT pour ne pas l’être une seconde fois...

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s