RN58 à 90km/h : sanctions à partir du 1er juillet

e38fc560-99db-4579-9789-0ce1cea54421_original

Entre 8 et 17h, 810 camions et tracteurs sont passés par l’échangeur du Pont-rouge. Un ballet incessant…

Après sept années de tergiversations, les tracteurs montent sur la RN58. Pensez à lever le pied car l’artillerie lourde va assurer les contrôles.

Lundi soir, en 2h30, les élus ont approuvé 25 points parmi lesquels deux concernaient la mise à 90km/h de la RN58. La moitié du conseil y a été consacré; la mesure a été approuvée à l’unanimité, sauf abstention de David Kyriakidis, élu indépendant.

Le chef de corps Sébastien Dauchy est revenu sur l’historique d’un dossier lié au charroi Clarebout. Après cinq années de réflexion, le 28 octobre 2015, la commission provinciale de sécurité routière a accepté la limitation à 90 au lieu de 120 km/h, moyennant une signalisation et des contrôles. Après quelques réticences, le ministre Prévot a donné son accord, avec concrétisation au 1er juillet.

En mai 2017, quatre jours de comptage visuel ont chiffré le trafic. Durant deux jours, de 8 à 17h00, à l’échangeur du Pont rouge, on a recensé 810 camions et tracteurs le premier jour et 645, le deuxième. Au centre de Warneton : 180 et 235 charrois lourds. Des statistiques impressionnantes, d’autant plus que le charroi circule aussi avant 8h et après 17h.

En abaissant la vitesse et en déclassant la RN58 de son statut de route automobile, l’objectif est d’y faire circuler les tracteurs, mais pas uniquement : « Statistiquement, une réduction de la vitesse entraîne une réduction des conséquences en cas d’accident. Actuellement, à 120 km/h, les 13 km sont parcourus en 6 min 30. A 90 km/h, le temps sera de 8 min 40, soit 2 min 10 de différence ! »

Concrètement, en juin, une campagne de communication informera les usagers de la nouvelle réglementation. Un Lidar, radar fixe, sera placé à titre préventif. Le 30 juin, le SPW posera des panneaux aux entrées et sorties.

« Du 1er juillet au 31 décembre, un Lidar sera placé à des fins répressives. A un deuxième endroit, durant dix semaines, un second Lidar sera opérationnel. Des contrôles de la zone locale, renforcée par la police de la route sont programmés. A partir du premier semestre 2018, les 13 km seront équipés d’un radar multi-tronçons dotés du dispositif de reconnaissance de plaques. Il s’agit d’une nouvelle technologie. La Wallonie compte en installer vingt sur son territoire et nous sommes les premiers sur la liste à pouvoir en bénéficier. »

Parallèlement, des accords sont pris avec les maires des villes voisines pour une signalisation adéquate, notamment au rond-point du Match, à Deûlémont. Ce qui permettra d’interdire réellement le pont-frontière de Warneton aux plus de 3,5 tonnes. Les panneaux sont installés, mais tant qu’il n’y avait pas d’itinéraire bis, aucun contrôle répressif n’ a été entamé.

Reste le problème des agriculteurs locaux et des livreurs : « Ce qui est interdit, c’est le transport de choses de plus de 3,5 T. L’agriculteur qui va labourer son champ n’est pas concerné, de même la tracteur qui tire une remorque lors des récoltes. De toute façon, si un PV est dressé, une contestation est toujours possible. »

Signalons que la bande d’arrêt d’urgence sera gardée dans son usage initial et qu’il n’est pas question d’y faire circuler des tracteurs.

Marie-France Philippo

Source : http://www.lavenir.net/cnt/dmf20170530_01012150/rn58-a-90-km-h-sanctions-des-le-1er-juillet

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s