Désodorisation d’air industriel par ozonation

clarebout-odeurs-de-frites-01

L’ozone est une solution simple et performante pour la maîtrise, la désodorisation et l’élimination des odeurs industrielles en rejet aérien.

Elimination efficace de l’hydrogène sulfuré (H2S), des mercaptans, des odeurs organiques, inorganiques et acides gras; toutes les mauvaises odeurs sont en fait des matières organiques en suspension dans l’air.

Pour neutraliser ces odeurs, l’ozonation est employée depuis longtemps dans les stations d’épuration et de compostage. De l’ozone mélangé au flux d’air d’une cheminée permet de neutraliser ces composés organiques; l’ozone est instantanément consommé et retourne alors sous sa forme originale l’oxygène ; la quantité d’ozone doit être appropriée au volume d’air à traiter, à sa température et sa composition.

Pour les installations de séchage ou de déshydratation des boues issues de stations d’épuration une ozonation adaptée neutralise totalement les odeurs de l’air évacué.

Cette méthode est économique, pas de consommable (hors air comprimé) et il n’y pas de pollution par dispersion de produits chimiques dans l’air; elle convient pour un air sec et humide et chaud. L’installation est simple sans modification importante dans la circulation aéraulique, la maintenance très réduite. En entrée d’un bio filtre, l’ozone en augmente largement sa performance mais également pour les filtres à charbons actifs, l’ozonation permet d’en prolonger considérablement la durée de vie.

L’ozonation peut être combinée à un système de lavage de fumée et de brunissage. Pour les laveurs de fumées et refroidisseurs de gaz, l’élimination de matières en suspension peut se faire en partie avec l’eau pulvérisée dans ces systèmes; l’ozone peut être employé pour optimiser et améliorer les fonctionnements. Le traitement de cette eau de lavage avec de l’ozone assure une micro floculation des particules en suspension mais aussi une micro oxydation des différents composés neutralisant ainsi les éléments odorants. Ce principe assure une économie d’eau significative et ne pénalise pas les stations d’épuration.

Différentes configurations peuvent être proposées en regard aux objectifs à atteindre et au contexte d’exploitation. Cette méthode de traitement des effluents aériens s’adresse aux sites agroalimentaires pour l’élimination des odeurs de friture, des odeurs de poisson, les émanations de cuissons mais aussi pour les élevages, abattoirs, équarrissages, installations industrielles complexes, odeurs de lixiviat(1)…

Source : OZONE-SERVICE.FR

______________________________

Notes

  1. Le lixiviat est le liquide résiduel engendré par la percolation de l’eau et des liquides à travers une zone de stockage de déchets, de produits chimiques ou tout simplement un sol contaminé par des polluants.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s