COMINES-WARNETON – Les tracteurs admis sur la RN58 dès le 1er juillet, une conférence de presse transfrontalière a donné le top départ: RN58 à 90 km/h avec tracteurs autorisés et fin des 3,5 t au centre de Warneton

Après sept années de tergiversations, la RN58 passe à 90 km/h pour permettre aux tracteurs d’y circuler. Belges et Français ont collaboré au projet.

Mardi soir, au commissariat de police de la rue de Warneton, la Ville, le Service Public de Wallonie et la police ont organisé une conférence de presse afin d’annoncer ce qui changera le 1er juillet. Les maires français des communes avoisinantes, Christophe Liénart pour Deûlémont et Yvon Pétronin pour Warneton France, étaient invités. On notait aussi la présence du conseiller de la MEL(1), Michel Plouy et de Bernard Parez, élu warnetonnois; de même que d’Yves Fobelets, Pierre Frénotte et Sébastien Maes, tous trois du SPW.

Ce n’est plus une surprise: la RN58 passera à 90 km/h dès l’aube du 1er juillet, avec des contrôles drastiques appliqués dès le premier jour, a expliqué le chef de corps Sébastien Dauchy. Parallèlement, le centre de Warneton sera interdit au «transport de choses de plus de 3,5 tonnes». À savoir pour les rues Pierre de Simpel, d’Ypres et de Lille. D’où l’interdiction d’emprunter le pont frontière, que des panneaux annonceront sur le rond-point du Match, à Deûlémont. «Deux dessertes locales sont prévues, surtout pour les livraisons: de la sortie “ Cœur Joyeux ” à la place de la Station et de la sortie “ Pont Rouge ” jusqu’au rempart Volbrecht. Les agriculteurs qui se rendent à leurs champs pour y cultiver la terre ne sont pas concernés par l’interdiction.»

Résultat: camions et tracteurs venant de France seront priés de rejoindre le pont du Badou; ce qui constitue une déviation de 10 km.

«Nous placerons une bâche avec mention de l’interdiction de circuler aux plus de 3,5 tonnes à plusieurs endroits de Warneton: deux exemplaires dans la chaussée d’Ypres, un sur la place de la Station et un autre route de Ploegsteert. Et pourquoi pas en France, à proximité du rond-point du Match?»

Faire avancer l’Europe : Les maires français ont applaudi des deux mains. «Il était urgent de faire quelque chose, dixit Christophe Liénart. Le trafic au centre de Warneton devenait dangereux. Une telle collaboration entre nos deux pays permet de faire avancer l’Europe. J’aimerais qu’il en soit ainsi pour d’autres dossiers…» Et de proposer qu’une fois par an les autorités de Comines et de ses voisines françaises se réunissent lors d’assises de la sécurité et de la mobilité. Une demande approuvée à l’unanimité.

Pour les tracteurs, il demeure toutefois le problème d’un tronçon de 250 mètres à l’extrémité de la D7, qui embraie dans la RN58 à hauteur du pont du Badou.

«Depuis 1992, il est répertorié en route express; il faut donc le déclasser afin de devenir une route départementale à 90 km/h; ce qui permettra aux tracteurs d’y rouler, renchérit Michel Plouy. Nous ne pouvions introduire la demande tant que la Belgique n’avait pas légiféré. Or, une procédure de déclassement dure six mois, mais nous tentons d’obtenir une dérogation. En attendant, sur ces 250 mètres, le conducteur d’un tracteur sera dans l’illégalité et sera responsable en cas d’accident.»

Marie-France Philippo

Source : L’Avenir – 23 juin  2017

_____________________

Notes :

  1. MEL : Métropole Européenne de Lille

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s