Réaction d’ECOLO Comines-Warneton à la réponse du ministre Prévot à la question du député Jean-Luc Crucke

banner_p1

Comines-Warneton, le 25 juillet 2017

Pour qui Monsieur Prévôt prend-il ses interlocuteurs ? Jugez-en dans la suite.

D’après le Ministre, le choix porté par le SPW et le Port Autonome sur le site du Pont Rouge aurait été fait en respectant une série de critères contraignants. Nous constatons que certains de ces critères ont été ignorés dans le projet, enfin l’aléa inondation du site n’apparaît nulle part dans la liste des critères. Le Ministre ne fait aucune allusion à l’étude d’incidence et on peut se demander en lisant sa réponse si elle aurait pu influencer un tant soit peu son appréciation.

Parmi les critères de choix, quelques exemples choisis :

Le choix de berges est hors zones urbanisables… alors que l’IEG prévoit d’organiser un zoning autour de la plate forme.

Hors zones Natura 2000… alors que sur la rive française face au projet, le terrain est une zone d’intérêt écologique pour la flore et la faune.

Hors périmètres paysagers… alors que de l’avis des riverains ce paysage de la vallée de la Lys est magnifique. Par contre aucune allusion au caractère inondable du site.

La France totalement ignorée… une nouvelle fois.

D’autres parts, nous ne comprenons pas que la France, voisine immédiate du projet soit totalement ignorée dans la réponse officielle du Ministre.

Nous affirmons qu’à l’heure actuelle aucun contact n’a été pris ni par le PACO, ni par l’IEG avec la Mairie frontalière alors que le Ministre Prévot lui-même avait déploré cette absence de concertation dans une lettre adressée à Mr Christophe Liénard Maire de Deûlémont. Nous rappelons ici que la demande de second frigo pour l’usine Clarebout ignorait également totalement la France dans son dossier.

Le site près des écluses de Bas-Warneton a été étudié selon Mr Prévôt, mais force est de constater que ce dernier n’a pas été informé du projet de la route d’accès aux écluses. De plus il est fait allusion à un projet d’accès abandonné depuis des lustres. C’est grave de donner des réponses fausses à un député. En effet, pour rejoindre la RN 58 et la N 515 une route est bel et bien prévue et porte même le surnom de « Route Portuaire ». Cette route longera la Lys rectifiée et deviendra par sa présence sous le pont frontière une des raisons du choix de l’alternat pour le passage des bateaux sous le pont en question à plus d’un kilomètre des écluses. Cet alternat aurait peut-être pu être évité si on avait décidé d’élargir à l’endroit du pont. Une nouvelle est intéressante pour les riverains du chemin d’Halluin et les agriculteurs car la surface de l’expansion du zoning serait de 7,5 ha et non de 10 ha comme l’a déjà signalé plusieurs fois l’intercommunale IEG. A quand une charte de la bonne gestion des terrains industriels sur la commune ?

PS :  Ayant appris très récemment que le gouvernement wallon était formé, je me permets ces quelques remarques.
J’exprime le souhait de voir ce dossier vraiment pris au sérieux quant à ses alternatives et ses prises en compte des citoyens de Belgique et de France. J’ai vraiment l’impression que la réponse de Mr Prévot était bâclée dans une ambiance de fin de mandat.

Philippe Mouton
pour le groupe ECOLO de Comines-Warneton.

_______________
Relire l’article suivant publié le 22 juin 2017 :
L’extension du zoning de Bas-Warneton permet l’implantation de la plate-forme portuaire prévue au Pont rouge

Une réflexion sur “Réaction d’ECOLO Comines-Warneton à la réponse du ministre Prévot à la question du député Jean-Luc Crucke

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s