Mauvais état du chemin de halage et des berges de la Lys à Bas-Warneton

Filmé le 31/07/2017 entre le bas chemin (près du cimetière) et la jonction entre le chemin de la halage et le chemin de la galoppe (Durée : 3mn47s)

Chronologie

Mi-juin 2017 – Des riverains de la chaussée d’Ypres, de la chaussée de Warneton et de la place de l’ancienne gare attirent notre attention sur les allers et retours incessants de 5h00 du matin à minuit et, ce, 7 jours sur 7 de tracteurs agricoles remorquant d’énormes citernes métalliques. Ils viennent de Flandre par les Quatre Rois et rejoignent la Lys à Bas-Warneton pour y puiser l’eau de la rivière.

22 juin 2017 – Nous contactons l’administration communale, elles nous dit que ce problème concerne les Voies hydrauliques.
Nous téléphonons aussitôt aux écluses de Comines pour leur faire part du problème puis nous alertons par courriel Sébastien Dauchy (chef de corps) et Didier Hanquart (Voies hydrauliques).

Copie de notre courriel du 22/06/2017 adressé à Sébastien Dauchy et Didier Hanquart

« Monsieur,
Des Warnetonnois ayant remarqué depuis plus de 10 jours que des tracteurs remorquant de très grosses citernes métalliques empruntaient la chaussée d’Ypres dans un va-et-vient continuel, puis, par ces forts chaleurs, incommodés par les gaz d’échappement de ces engins diesels agricoles et par le bruit de ces mastodontes, certains ont voulu en savoir plus.
L’un d’entre eux s’est rendu compte qu’ils rejoignaient la Lys à Bas-Warneton pour y puiser de l’eau de la rivière.
Ayant contacté l’autorité communale qui m’a renvoyé aux Voies navigables j’ai appris que seuls cinq ou six agriculteurs de Comines-Warneton bénéficiaient d’une autorisation valable 3 mois et que tous les autres étaient en infraction.
Or, selon les habitants de la chaussée d’Ypres, il ne s’agit pas de quelques tracteurs mais d’une vingtaine d’allers et retours par heure et, ce, de 6h00 du matin à 4h00 du matin le lendemain et qu’il ne s’agit pas de fermiers locaux mais de flamands qui ne peuvent s’approvisionner en Flandre parce que cette pratique y est interdite…
Et pendant ce temps-là on pompe l’eau de la rivière en toute impunité et on défonce le chemin de halage et on empêche de dormir des centaines de braves gens et on empoisonne l’air déjà surchargé d’ozone par la canicule…
Vous trouverez ci-dessous le lien de téléchargement de deux courtes vidéos enregistrées le 20 juin dernier vers 18h00 par un cycliste qui passait par là….

https://drive.google.com/open?id=0B7Lxz9X29flVUjRDa2V1ODE3dUk  »

23 juin – Nous apprenons que le gouverneur de Flandre occidentale, Carl Decaluwé, a décidé il y a quelques jours d’interdire le pompage d’eau dans quatre polders et une partie du bassin hydrographique de l’Yzer. Lire cet article publié dans la presse flamande le 19 juin dernier : http://deredactie.be/cm/vrtnieuws/regio/westvlaanderen/1.3005188

Les agriculteurs flamands qui ne peuvent puiser de l’eau des mares, des étangs et des rivières en Flandre occidentale ont un plan B. Connaissant le laxisme des autorités wallonnes ceux-ci viennent en nombre pour puiser l’eau de la Lys à Bas-Warneton…

15 juillet – Ne voyant rien changer nous retéléphonons le 15 juillet aux écluses de Comines. Le responsable nous apprend qu’il a fait placer des blocs de béton pour interdire l’accès des tracteurs flamands au chemin de halage à la hauteur du cimetière de Bas-Warneton mais que les agriculteurs bravaient cette interdiction en déplaçant les blocs… Il précise que seuls quelques agriculteurs locaux (5 ou 6) avaient reçu une autorisation valable 3 mois pour faire des prélèvements dans la Lys.

Le même jour, vers 11h00, nous constatons sur place, en présence d’un ami de Warneton, le va-et-vient des tracteurs, le blocage du chemin de halage obligeant cyclistes et promeneurs à grimper dans le champ voisin pour pouvoir passer durant tout le temps du puisage de l’eau.

Le 25 juillet, nous décidons de suivre un de ces tracteurs un de ces tracteurs. Il se dirige vers Ypres. Il franchit le carrefour des Quatre Rois et au lieu-dit Wambeke prend une route à droite. Un kilomètre plus loin, il s’arrête, attend son tour tandis qu’un autre vide sa citerne dans un petit ruisseau. A une dizaine de mètres tout un système de pompes distribue l’eau à plusieurs lances qui arrosent le champ de pommes de terre voisin….

28 juillet – Pose de barrières à la jonction du chemin de halage et du bas chemin et du chemin de la Galoppe…

Photos prises le 31 juillet 2017

pompage-eau-de-la-lys-interdit-20170730-01

Photos: ©Les Amis de Warneton (Cliquer sur la photo ci-dessus pour visionner les photos.)

Une réflexion sur “Mauvais état du chemin de halage et des berges de la Lys à Bas-Warneton

  1. Le laxisme des autorités wallonnes…c’est connu mais est-ce une raison pour en arriver à ça ? Pour des p-d-t qui atterriront chez Patatoes. Nous sommes cernés par tous ces problèmes en cascade…Et au risque de me répéter, n’oublions pas de bien nous remémorer ces faits, ces nuisances au moment de se retrouver seul dans l’isoloir. Les élus et les autorités se fichent pas mal des dégâts, des nuisances, des problèmes sans solution et ils le confessent si bien : « on ne fait pas d’omelette sans casser les œufs..  » Voilà pourquoi les électeurs, par eux-mêmes, devront s’attacher davantage au changement, à l’amélioration de leurs conditions et ce dans la légalité la plus stricte.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s