Le point sur la circulation du charroi lourd dans le centre de Warneton depuis la mise à 90km/h de la N58

28 octobre 2017 – Comparé à avant la mise à 90km/h de la N58 il y a moins de poids lourds et de tracteurs traversant le centre de Warneton mais il y en a toujours – et même beaucoup certains jours – qui ignorent volontairement ou non l’interdiction aux + de 3,5 t. et leur obligation d’emprunter la N58.

Pour mémoire, seuls les camions venant livrer des commerces warnetonnois et les tracteurs appartenant à des agriculteurs établis à Comines-Warneton sont autorisés à circuler dans le centre de Warneton.

Quels sont ces camions et ces tracteurs qui traversent quotidiennement le centre de Warneton ? (Photos prises entre le 18 et le 27 octobre 2017)

1. Le charroi agricole effectuant des allers-retours incessants entre les usines PINGUIN de Sainte Marguerite et celles de Langemark et de Westrozebeke.

DSC04939

Tracteur transportant des choux-fleurs se rendant très probablement à l’usine Pinguin de Ste Marguerite

DSC04916

Retour près livraison des choux-fleurs en France

2. Les tracteurs avec remorques, plate-formes et autres engins agricoles appartenant à des agriculteurs flamands qui exploitent des terres en France n’ont jamais cessé de traverser le centre de Warneton. Ces adeptes du « pas vue pas pris » ont le même profil que ceux qui sont venus pomper illégalement l’eau de la Lys en juillet denier alors que c’était strictement interdit sur leur territoire sur décision du gouverneur de la Flandre occidentale,

DSC04918

DSC04936

dsc04842.jpg

Tracteur de pommes de terre venant de France

3. D’autres tracteurs venant de Flandre auxquels sont attelées des remorques de camions (exemple : un tracteur avec remorque va en France et revient avec une autre remorque de camion…),

DSC04927

Un tracteur avec une remorque de camion se dirigeant vers la France

DSC04930

Le même tracteur revenant de France avec une autre remorque de camion…

4. Des tracteurs français avec remorques faisant des allers/retours suivant l’axe nord-sud (Pont de la Lys – Chaussée d’Ypres) semblent être de plus en plus nombreux…

DSC04892

Tracteur français

5. De nombreux poids lourds belges, français et immatriculés dans d’autres pays européens (Lituanie, Roumanie, Italie, Espagne, Pologne,…) traversent quotidiennement le centre de Warneton dans l’axe nord-sud (Pont de la Lys – Chaussée d’Ypres) et inversement,

DSC04910

DSC04871

6. De nombreux poids lourds se rendent et/ou reviennent de chez CL Warneton via la rue d’Ypres et la rue de Lille… Ces poids lourds étant souvent les mêmes nous ne comprenons pas pourquoi ils ne rendent pas chez Clarebout via la N58,

DSC04924

Camion « ECS » se rendant quotidiennement chez CL Warneton.

7. Des tracteurs transportant de pommes de terre venant de Flandre traversent le centre de Warneton pour livrer leur chargement chez CL Warneton…

DSC04886

DSC04891

Tracteur de pommes de terre se rendant chez CL Warneton

8. D’autres charrois agricoles font aussi des allers-retours incessants entre la méga-ferme TAILLIEU et la France… Le patron de cette entreprise qui emploie une cinquantaine de travailleurs polonais privilégie le transport par tracteurs (avec plaques « G » de couleur rouge) beaucoup moins onéreux que celui par camions…,

Nous savons que des patrons de société de transport routier se fichent de cette interdiction et préfèrent payer l’amende lors de contrôles par la police que de passer par la N58…

Les agriculteurs français et belges, via M. RYCKEBOSH, prétextant exploiter des terres des deux côtés de la frontière et le coût horaire élevé d’utilisation de tracteurs espèrent bénéficier d’une dérogation autorisant leurs tracteurs à passer par le centre de Warneton. Nous ne comprenons pas leur requête compte tenu la N58 a été mise à 90km/h pour eux !

De plus, l’intercommunal IEG projette de « s’accaparer » 200 hectares de terres agricoles pour en faire des zonings industriels, ce qui va inévitablement faire baisser les revenus des agriculteurs dépossédés de leurs terres. Afin de maintenir le niveau de leurs revenus ces  derniers n’auront très probablement pas d’autre choix que d’aller exploiter des terres de l’autre côté de la frontière, ce qui générera une augmentation du charroi agricole dans le centre de Warneton et de nouvelles dérogations…

Pour ces raisons, et compte tenu que

  • ces tracteurs, conçus pour circuler en zone agricole – c’est-à-dire loin des habitations – sont très bruyants. En effet, comparé au bruit d’un semi-remorque circulant dans la rue d’Ypres (±50dB), le niveau sonore d’un tracteur est de ±90 décibels (dB);
  • ces tracteurs roulent vite et leurs chauffeurs conduisent souvent avec un téléphone  portable à la main !
  • ces tracteurs rejettent des gaz d’échappement contenant des particules fines cancérigènes.

En conclusion, notre association n’est pas favorable à l’octroi de dérogations aux agriculteurs belges (flamands?)  exploitant des terres en France.

 

Articles connexes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s