Réaction au communiqué de l’entreprise Clarebout Potatoes

clarebout-nouvelle-cheminee-20161126-06

6/11/2017 – Nous avons pris connaissance du communiqué émis par l’entreprise et nous espérons qu’à l’avenir les efforts décrits porteront leurs fruits.

Nous sommes néanmoins étonnés par la lenteur de la réaction de l’entreprise après la mort d’un de ses ouvriers. Nous sommes aussi  étonnés par ce qui est mis en évidence dans le communiqué et qui ne correspond pas aux témoignages relatés dans la presse depuis douze jours. Nous pensons qu’il ne suffit pas de sous-estimer l’importance de photos explicites. Nous pensons qu’il a fallu du courage aux ouvriers qui ont dénoncé ce qu’ils vivaient au quotidien et que cela mérite le respect.

Après une déclaration aussi dithyrambique comment l’entreprise peut-elle expliquer sa proposition d’augmentation de 150% de la journée de travail à des personnes révoltées par la mort de leur compagnon ? Comment l’entreprise peut-elle subtilement induire la responsabilité individuelle alors qu’elle prône autant l’aspect collectif du travail ? Comment l’entreprise explique-t-elle les grillages dressés autour des groupes d’ouvriers au demeurant calmes ? Comment l’entreprise peut-elle expliquer le maintien de la production à Nieuwkerke  au plus fort de l’épidémie de cet été ? Comment à cette période l’entreprise a-t-elle pu former des dizaines d’intérimaires en quelques jours dans des fonctions et des postes dangereux et complexes ? Enfin, comment explique-t-elle les incendies de ces dernières années ?

Nous pensons que la vitesse d’expansion de l’entreprise entraîne des facteurs de risques supplémentaires. Il est entendu que la mise en service de nombreux intérimaires par définition moins expérimentés que leurs collègues en CDI leur fait courir plus de risques. Nous tenons à certifier que plusieurs Ministres belges étaient déjà prévenus des dangers au sein de l’usine CL WARNETON,  particulièrement en janvier et février 2016 et depuis bien avant. Nous répétons aussi que nous sommes intervenus lors des enquêtes publiques afin d’avertir les administrations de nos deux pays au sujet des retombées environnementales et structurelles dans l’usine elle-même.

Toutes les autorisations récemment accordées par la Région Wallonne vont paradoxalement permettre une production plus importante alors que dans les intitulés des enquêtes publiques la limite de 1 140 tonnes / jour est signalée. Existe-t-il une structure indépendante qui soit capable de contrôler la production journalière avec rigueur ? N’est-ce pas une condition essentielle au maintien de la sécurité ?

Nous sommes convaincus que de nombreuses solutions peuvent découler de la détermination des ouvriers. Nous saluons leur rejet du marchandage qu’on leur proposait en contrepartie de leur reprise du travail et nous pensons que leur débrayage collectif peut constituer le levier inédit d’une  amélioration de la sécurité dans l’entreprise. Nous espérons que le personnel soit entendu.

Elisabeth Dumoulin pour Deûlémont Défense de l’Environnement.
Patrick Maton pour Les Amis de Warneton.
Philippe Mouton pour Lys Deûle Environnement.

Une réflexion sur “Réaction au communiqué de l’entreprise Clarebout Potatoes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s