Environnement: 16 000 scientifiques se mobilisent, un tiers des mammifères menacés en France, les émissions de C02 repartent à la hausse…

C’est une initiative sans précédent : plus de 16 000 scientifiques de 184 pays ont signé un appel paru ce lundi dans la revue Bioscience contre la dégradation catastrophique de l’environnement. Deux rapports parus cette semaine viennent conforter leur inquiétant constat.

« Mise en garde des scientifiques à l’humanité : deuxième avertissement. » C’est le titre de cet appel, paru 25 ans tout pile après le premier du genre lancé en 1992 après le Sommet de la Terre à Rio, et signé alors par 1700 chercheurs et plusieurs centaines de Prix Nobel. Ces 16 000 scientifiques formulent treize recommandations et enjoignent les décideurs politiques réunis en Suisse pour la COP23 à  «freiner la destruction de l’environnement. Pour éviter une misère généralisée et une perte catastrophique de biodiversité, l’humanité doit adopter une alternative plus durable écologiquement que la pratique qui est la sienne aujourd’hui.»

C’est l’écologue américain William B. Ripple qui, avec  sept autres auteurs principaux, a entrepris de faire le point sur toutes les tendances inquiétantes discernables en 1992, pour constater leur aggravation dramatique, (à l’exception de l’état de la couche d’ozone stratosphérique, en voie de guérison). C’est  Franck Courchamp, Directeur de Recherche au CNRS, à l’Institut National d’Ecologie et Environnement qui a diffusé l’appel en Europe.

Deux rapports accablants parus cette semaine

Toujours lundi le consortium scientifique Global Carbon Project (GCP) qui dresse, chaque année depuis 2006, le bilan des émissions mondiales de CO2 a publié  son rapport annuel  Earth System Science Data, qui confirme qu’après trois années de stagnation, les émissions humaines de dioxyde de carbone (CO2) sont reparties à la hausse en 2017. L’année en cours devrait se clôturer sur un total d’environ 41 milliards de tonnes de CO2 émises par la combustion de ressources fossiles, les activités industrielles et l’utilisation des terres – essentiellement la déforestation, ce qui corrrespond à une hausse de 2 % par rapport à l’année dernière. Enfin mercredi,  l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature a publié en collaboration avec le Muséum National d’Histoire Naturelle la liste rouge des l’espèce menacées en France, huit ans après avoir édité la première. Là encore,  on observe en un temps très court  montre une aggravation dramatique de la situation comme l’explique Florian Kirchner chargé de programme « espèces » l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature. Un tiers des mammifères en France sont aujourd’hui menacées.

Source : FRANCE CULTURE – 17 novembre 2017

Articles connexes

 Alerte de 15 000 scientifiques : leurs 9 indicateurs de dégradation de la planète analysés (France Culture – 14/11/2017)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s