Hubert Reeves : « Plus rien ne nous menace. Sauf nous ! »

Entretien avec Hubert Reeves

arton13746-56e39

L’homme a développé une intelligence bien supérieure à celle nécessaire à sa survie, explique l’astrophysicien et écologiste Hubert Reeves. Mais, aujourd’hui, cette qualité menace directement notre avenir alors que l’issue de la bataille entre la force de «détérioration» et celle de «restauration» est incertaine.

Reporterre – Comment les choses ont-elles évolué depuis 1989, quand vous aviez discuté avec le premier Reporterre? Dans le bon sens ou dans le mauvais ?

Hubert Reeves – Les deux. La détérioration de l’environnement se poursuit, la déforestation continue à très grande allure, la pollution s’aggrave. Mais, en parallèle, la prise de conscience, ce que l’on pourrait appeler le «réveil vert», se poursuit avec une égale intensité. On est dans une situation de conflit entre deux forces. Une force de détérioration, qui se poursuit à grande allure et une force de restauration, qui se développe peut-être plus vite. Mais elle avait du retard par rapport à l’autre, qui est beaucoup plus ancienne. Comment sera cette planète dans trente ans? Personne ne le sait. Cela pourrait être bien pire. Ou bien mieux.

Quels sont les signes positifs?

Par exemple, le développement des énergies renouvelables. Il y a trente ans, quand on en parlait, les gens disaient : «Vous rêvez». Aujourd’hui, des pays comme le Danemark ou d’autres envisagent d’atteindre 20% d’électricité produite par l’énergie renouvelable; ce n’est pas rien. On s’aperçoit qu’on peut compter sur ces énergies, elles sont entrées dans le domaine des possibilités.

Quelles autres bonnes nouvelles distinguez-vous?

Je vais beaucoup dans les lycées, dans les collèges. Il y a trente ans, quand je parlais d’écologie, j’avais quelques étudiants polis qui venaient pour éviter le cours de mathématiques. Aujourd’hui, je vois des gens vraiment emballés. C’est très vibrant. Et par ailleurs, en France, de plus en plus, les mairies font des efforts énormes. Beaucoup de mairies se sont jointes à notre mouvement «Oasis nature» pour refuser les pesticides. Je pense qu’on est comme dans une partie de football. Vous ne savez pas qui va gagner!

Mais qui fait l’arbitre?

L’arbitre est ce qu’on verra.

C’est une bataille sauvage, quand même!

Parfaitement sauvage. C’est la réalité. Mais je compare la situation avec celle des années 1940, quand les nazis gagnaient sur tous les fronts et que la civilisation était menacée. Un homme – Churchill – disait : «Non, je refuse.» Il disait aussi : «Ce n’est pas le commencement de la fin, c’est la fin du commencement!» Je pense qu’on en est là en ce moment, dans une situation critique. Et ce qui se décide aujourd’hui va influencer l’avenir pour des siècles.

Suivre ce lien pour lire la suite de l’article : https://reporterre.net/Hubert-Reeves-Plus-rien-ne-nous-menace-Sauf-nous

Source : REPORTERRE.NET – 23 décembre 2017

____________________

Le Banc du temps qui passe. Méditations cosmiques, de Hubert Reeves

hubert-reeves-le-banc-du-temps-qui-passe

Hubert Reeves, astrophysicien, a enseigné la cosmologie à Montréal et à Paris. Il a publié au Seuil de nombreux ouvrages dont Patience dans l’azur, Poussières d’étoiles, Je n’aurai pas le temps, L’Univers expliqué à mes petits-enfants, J’ai vu une fleur sauvage qui ont rencontré la faveur d’un très large public. Il est président d’honneur de l’association Humanité et Biodiversité et de la nouvelle Agence française pour la biodiversité.
Près de l’étang de Malicorne, face au grand saule pleureur qui se reflète dans l’eau calme, se trouve un banc de bois : « Le banc du temps qui passe ». Je m’y assois pour tenter de sentir ce mince filet du temps qui nous porte tout au long de notre existence. Après un moment de silence, me viennent à l’esprit des pensées qui prolongent ma constante interrogation sur le monde. Méditer sur ce monde qui m’émerveille, me fascine et m’inquiète à la fois, c’est aussi chercher à me rassurer.
Ce livre est destiné à tous ceux qui se posent des questions sur le grand mystère de la réalité dans laquelle nous sommes projetés pour un temps. Je veux partager ici mes réflexions sur des thèmes qui me tiennent à coeur. Je cherche à exprimer ce qui se dégage de mes expériences de vie et de mon métier d’astrophysicien, pour livrer à ceux qui me font l’honneur de s’y intéresser mes convictions intimes, celles qui jouent pour chacun un rôle majeur quand nous avons à juger d’une situation ou à prendre une décision concrète.
Mais rien de ces pages n’est définitif. Tout y est provisoire et à remettre à jour – indéfiniment. H. R.

Editions du Seuil, octobre 2017, 352 p., 19,5 €.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s