Quelques bonnes raisons d’être vigilants à Warneton (B)

Les 5 signes d’une importante urbanisation projetée dans le quartier du Pont Rouge avec le soutien de la majorité Action PS.

Ce que le groupe Ecolo reproche aux élus de la majorité Action PS, ce n’est pas seulement de vouloir développer la ville de la façon qu’ils ont choisie, mais surtout d’être incapables d’avoir un parler vrai face aux problèmes que cela engendre. Ne renonçant à aucunes coquetteries, certains  laissent à croire qu’ils regrettent leurs choix.

1. Le PACO demande une plate-forme portuaire dans des zones agricoles inondables. L’intercommunale IEG suppose un zoning à venir autour d’une plate forme portuaire dans les terres agricoles et inondables du Pont Rouge : Mr Vandeskelde le confirme.

2. L’adoption de dérogations concernant la modification du plan de secteur pour des terrains situés près des anciens établissements Wienerberger. La persistance d’énormes dépôts de gravats dans les anciens établissements Wienerberger.

3. Les erreurs manifestes qui se retrouvent dans des documents officiels destinés aux réunions de l’Eurométropôle (France-Wallonie-Flandre) concernant l’avenir de la zone agricole et inondable du Pont-Rouge. Le fait qu’il n’y ait pas eu, ou si peu, de contacts entre les autorités belges et françaises, même si elles étaient réclamées avec pertinence par ces dernières.

4. Le fait qu’il se pourrait que le projet de plate-forme portuaire soit considéré comme un projet prioritaire et échappe ainsi à certaines obligations administratives qui pourraient être favorables aux riverains. Les incohérences outrancières du Ministre Di Antonio concernant le permis du second congélateur et son éventuel conditionnement à l’existence d’une plate-forme portuaire.

5. La mise en vente de terrains par la SNCB le long de l’ancienne ligne de chemin de fer. D’importants renforcements des câblages électriques destinés à l’entreprise CL Warneton et des adaptations de canalisations d’eau. Les relevés de trafic bien plus importants que probables dans ce quartier de Warneton. Le projet d’un rond point sur la route de Ploegsteert et le blocage de la Chaussée du Pont Rouge.

Nous recommandons aux habitants de faire le relevé des lignes de force qui caractérisent leurs paysages encore aujourd’hui. A savoir, le Ravel sur la voie ferrée, le Ravel du halage, la passerelle du Pont Rouge, les zones de marais le long de la Lys, les zones protégées en France, les zones Natura 2000 en Belgique, les réserves naturelles, la vallée de la Warnave au chemin du Bon coin, le projet transfrontalier de trame verte et bleue, la biodiversité unique de ce territoire à la confluence de deux rivières et de deux pays. Voilà 10 raisons de vous battre pour votre cadre de vie.  Les riverains du quartier du Pont Rouge ont le droit de vivre à l’endroit qu’ils ont choisi dans les meilleures conditions. Cet endroit se transformera d’autant plus négativement si les arguments manquent à le protéger. En cela nous voulons être clairs, les combats seront durs et les adversaires assidus. Mais comment rester inertes devant les valeurs qui sont votre quotidien légitime, celui pour lequel vous vous êtes déjà tant battus.

Le groupe Ecolo a toujours réagi aux Etudes d’incidence, aux enquêtes publiques par l’envoi de dossiers solidement argumentés. Ecolo s’est abondamment exprimé aux conseils communaux et durant les réunions publiques.

Philippe Mouton et Frank Efesotti
Conseillers Communaux Ecolo.

 

Conseil communal du 4/12/2017 – Intervention de Philippe Mouton

Nous apprenons que la Préfecture de Lille adresse des courriers vers la Belgique afin de l’avertir d’une enquête publique imminente concernant la mise au grand gabarit de la Lys mitoyenne. Mais la Belgique ne répond pas.
Un an après la réunion d’information sur la plate-forme portuaire, où en est-on ? Pas de nouvel du PACO, mais le maire de Deûlémont a raconté à ses élus comment il a découvert, vendredi à la préfecture, sur un plan «quasiment illisible», un petit numéro où à l’emplacement de la future plateforme il était indiqué, «quai de déchargement en construction».
Nous sommes sidérés de comprendre qu’en de si importantes rencontres, des erreurs aussi manifestes aient cours. Nous vous demandons de tout faire pour qu’elles soient corrigées. Les Voies navigables de France, occupées à préparer l’enquête publique sur la mise au grand gabarit de la Lys ont prévu de placer des palplanches pour un total de 300.000 euros en lieu et place de l’hypothétique quai.
En réunion de l’Eurométropole, avec des maires de l’Armentiérois et de la vallée de la Lys, ainsi que les bourgmestres de Menin, Wervik et Comines-Warneton, Monsieur Christophe Liénart le Maire de Deulémont a dit sa façon de penser.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s