Le plus grand purificateur d’air au monde commence à faire ses preuves en Chine

 dtpfianx0ai6ubt

Près d’une année après son inauguration, le purificateur géant situé dans le centre de la Chine a livré un premier bilan encourageant, mais à prendre toutefois avec des pincettes.

Ce plus grand purificateur d’air au monde prend la forme d’une immense tour de 100 mètres de hauteur située dans la province du Shaaxi, dans le centre du pays. Comme l’explique le quotidien South China Morning Post, des chercheurs de l’Institut de l’environnement de l’Académie chinoise des sciences ont récemment mené une étude afin d’évaluer la viabilité du rendement du purificateur.

Mais comment fonctionne cette tour ? Autour du bâtiment, des serres se chargent d’aspirer l’air pollué et le réchauffent grâce à l’énergie solaire. Ensuite, l’air chaud traverse plusieurs couches composées de filtres purifiants avant de ressortir par le sommet.

Principal meneur de l’étude, le professeur Cao Junji indique que dans une zone de 10 km² autour du site, une amélioration de la qualité de l’air a été observée grâce à une douzaine de capteurs installés à des fins de contrôle. Selon l’intéressé, la tour a depuis son inauguration produit plus de 10 millions de mètres cubes d’air pur par jour et a fait baissé de 15 % le taux de particules fines durant les pics de pollution dans la ville de Xi’an (10 millions d’habitants).

En revanche, si Cao Junji n’a pas hésité a également relayer des témoignages d’habitants locaux à propos des performances de la tour purificatrice, il faut savoir qu’aucun document précis n’a été communiqué afin que tout le monde puisse vérifier ces résultats positifs. L’homme a d’ailleurs tout intérêt à dire que le projet est viable puisqu’il s’avère que ce dernier en est à l’origine.

Par ailleurs, cette tour n’est qu’une expérimentation et a pour but d’ouvrir la voie à d’autres projets similaires plus conséquents. En effet, Cao Junji désire installer le même genre de purificateurs un peu partout en Chine, et leur taille devrait atteindre les 500 mètres de hauteur pour 200 mètres de diamètre. Enfin, face aux critiques, le chercheur et son équipe vont publier leurs résultats complets en mars 2018, ce qui permettra d’en savoir plus sur les performances de ce genre d’installation.

Yohan Demeure

Source : SCIENCEPOST.FR – 18 janvier 2018

Articles connexes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s