Comines: Extension d’entreprise sans permis !

Par Laurent Dupuis

Les citoyens ont pu se pencher sur un projet industriel… déjà réalisé. 

5a9fcb11cd7063d567170f66

Cela commence à bien faire pour le conseiller communal Philippe Mouton. Il y a eu Clarebout Potatoes à Warneton, la briqueterie de Ploegsteert, et maintenant, l’entreprise Dumoulin à Comines. Chaque société est pointée du doigt pour des travaux réalisés sans permis.

À chaque fois donc, les élus de Comines-Warneton se retrouvent devant le fait accompli.

Philippe Mouton dénonce cette fois la construction d’un bâtiment de 22 mètres de haut, l’extension de la blanchisserie industrielle Dumoulin, dans le zoning de Comines. « Ce bâtiment a fait l’objet d’une enquête publique du 29 janvier au 12 février, mais il a déjà été construit. Ne peut-on se demander à quoi sert l’enquête publique organisée récemment ? »

entreprise-dumoulin-comines

L’entreprise Dumoulin (Photo : ©Philippe Mouton)

Cela va même plus loin. « J’ai pris mes renseignements auprès des services techniques de la Ville de Comines-Warneton et en fait, une autre enquête publique pour ce même projet avait déjà eu lieu en avril dernier et elle s’est conclue par un refus de la part des services de l’Urbanisme à Mons. Mais le bâtiment a tout de même été construit. »

La commune avait accepté la demande de permis. « Le dossier est parti à Mons, mais il a été refusé pour une bêtise, explique le premier échevin Didier Vandeskelde (Action – CDH). Le bâtiment a été construit entre-temps. L’entreprise devait s’agrandir parce qu’elle avait repris les activités d’une blanchisserie en faillite. Elle a déposé récemment une demande de régularisation qui a été acceptée par la commune. »

Mais ce n’est pas le fond du dossier qui pose problème, mais bien la forme, une nouvelle fois. « Sur le principe, ce n’est pas normal. Le Code de développement territorial qui a remplacé le Cwatup à la Région wallonne a accouché d’un mauvais système. Les entreprises vont toutes construire avant et puis, régulariser la situation après, puisqu’il n’y a même pas d’amende. »

À noter que l’entreprise Clarebout Potatoes vient de déposer une demande de permis pour demander et régulariser des dossiers d’extension de parking, sans créer la moindre route qui relierait les deux parkings existants(1), ce que craignaient les riverains.

Source : DH.BE (Edition Tournai-Ath-Mouscron) – 7 mars 2018

Remarques des Amis de Warneton

  1. CL Warneton a acheté la bande de terrain longeant le RAVeL située entre la route de Neuve-Eglise et le bout de la chaussée de Lille afin d’y créer une voirie-parking (dixit : un employé communal). Cette voirie-parking ne figure pas dans la demande de permis déposée par cette entreprise pour régulariser l’extension du parking réalisée en février dernier.
    CL Warneton a acheté cette bande de terrain non pas pour des motifs écologiques ou philanthropiques mais bien pour y créer une voirie-parking qui verra très probablement le jour après les élections d’octobre 2018. 😉

Articles connexes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s