Question parlementaire du député Bracaval (MR) sur l’entreprise Clarebout à Warneton

pictureQuestion écrite du 01/03/2018 de BRACAVAL Philippe
à DI ANTONIO Carlo, Ministre de l’Environnement, de la Transition écologique, de l’Aménagement du Territoire, des Travaux publics, de la Mobilité, des Transports, du Bien-être animal et des Zonings

L’entreprise Clarebout Potatoes de Warneton, spécialisée dans la production de produits à base de pommes de terre, n’en finit pas de faire débat à Comines-Warneton. Nous avons déjà à maintes reprises souligné les problèmes liés aux nuisances olfactives et sonores, les déversements douteux dans la Lys, la RN 58, le manque de sécurité des ouvriers (deux accidents mortels sont à déplorer en deux ans), une épidémie de légionellose ayant touché plus d’une centaine de travailleurs cet été, des incendies à répétition, etc. faisant réagir majorité comme opposition à Comines-Warneton.

En parallèle, l’entreprise, en plein essor, a déposé des demandes d’extension auprès de la Ville de Comines-Warneton. Fin 2017, je vous avais d’ailleurs interpellé au sujet du dossier de construction d’un second congélateur géant, refusé (probablement temporairement), puisque CL Warneton ne pouvait prouver le besoin d’augmenter la capacité de stockage ni le gain environnemental d’une telle structure.

À présent, j’apprends que des câbles haute-tension ont été posés entre septembre 2017 et janvier 2018 depuis la RN 58 pour être raccordés dans l’usine, sous la chaussée de Lille à Warneton.

Une entreprise locale aurait été chargée de différents travaux d’aménagement, dont l’électrification d’une nouvelle ligne de production, l’éclairage et le montage mécanique, etc. Cela alimente les bruits concernant la mise en activité d’une nouvelle ligne de production alors que la production actuelle serait déjà supérieure aux limites fixées par le permis.

Monsieur le Ministre a-t-il des informations complémentaires sur ce projet ?

Peut-il faire le point sur les différentes demandes d’aménagement (extensions, etc.) introduites par l’entreprise à ce jour ?

Le dossier du second congélateur géant refait-il surface ? Des démarches ont-elles été réalisées auprès de l’administration dans ce sens ?

Réponse du 22/03/2018
de DI ANTONIO Carlo

Je n’ai pas été sollicité ni pour ces projets, ni pour tout autre projet relatif à cette entreprise.

Le Fonctionnaire technique du Département des Permis et Autorisations de la Direction de Mons m’a informé du fait que la société Clarebout a sollicité un rendez-vous avec ses services concernant une demande de permis unique sans plus de précision.

En tant qu’autorité potentielle de recours, je rappelle que je ne peux m’immiscer dans ce projet à ce stade.

Parlement wallon
Session : 2017-2018
Année : 2018
N° : 801 (2017-2018)

Remarques des Amis de Warneton

Le permis accordé en 2012 par le SPW autorise les lignes de spécialités 5, 6 et 7, chaque ligne ayant une capacité de fabrication de 72 tonnes / jour, soit 3 tonnes / heure.
Or, selon nos sources dans cette usine, la production réelle serait de :
– ligne 5 : 20 tonnes /heure de spécialités (le tunnel de surgélation de cette ligne est plus petit que les tunnels 3, 4, 6 et 7).
– ligne 6 : au moins 40 tonnes / heure de frites surgelées (au lieu des 3 tonnes /heure autorisées par le SPW).
– ligne 7 (en cours de montage) : au moins 40 tonnes / heure de frites surgelées (au  lieu des 3 tonnes / heure de spécialités autorisées par le SPW). A noter que le tunnel de surgélation serait plus long que les tunnels des lignes 3, 4 et 6.
Quant aux lignes 3 et 4, le permis accordé par le SPW autorise une production de frites surgelées de 2 x 432 tonnes / jour (ou 2 x 18 tonnes / heure) alors que, selon nos sources, ces deux lignes produisent en réalité 2 x 960 tonnes jours (ou 2 x 40 tonnes / heure)…
Quant aux deux lignes de flocons, le permis accordé par le SPW, autorisé une production de 30 tonnes / ligne. Nous n’avons jusqu’à ce jour reçu aucune information concernant une éventuelle surproduction dans ces deux lignes.

En cumulant ces chiffres, nous obtenons:
– ligne de flocons 1 : 30 tonnes / jour
– ligne de flocons 2 : 30 tonnes / jour
– ligne 3 (frites surgelées) : ±960 tonnes / jour
– ligne 4 (frites surgelées) : ±960 tonnes / jour
– ligne 5 (spécialités) : ±480 tonnes / jour
– ligne 6 (frites surgelées) : ±960 tonnes / jour
– ligne 7 en cours de montage (frites surgelées) : ±960 tonnes / jour
Soit une production totale de 3.420 tonnes / jour qui devrait atteindre ±4.380 tonnes / jour quand la ligne 7 sera mise en service alors que le permis accordé par le SPW n’autorise que 1.140 tonnes de produits finis par jour!

Articles connexes

2 réflexions sur “Question parlementaire du député Bracaval (MR) sur l’entreprise Clarebout à Warneton

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s