Le cri de colère d’un apiculteur breton

« Ce ne sont plus des ruches, c’est un cimetière ! ». Apiculteur dans le Finistère, Sven Niel a découvert ses abeilles décimées, victimes des pesticides. Il a perdu 5 de ses 7 ruches, une mortalité encore jamais observée. Entre colère et désespoir, il a lancé un appel sur Facebook qui a déjà été vu plus d’un million de fois, un appel chargé d’émotion pour que les choses changent. Pour lui, l’interdiction des néonicotinoïdes est une urgence absolue.

Source : NOTRETERRE.ORG – 26 avril 2018

Remarques des Amis de Warneton

Selon Yves Van Parys, de l’asbl bruxelloise « M’abeille » : « Nous frôlons les 50% de mortalité ce qui veut dire que la moitié des colonies sont mortes pendant cet hiver à Bruxelles. Comparativement aux autres années, c’est presque un doublement. Ce sont des résultats qui n’ont encore jamais été atteints nulle part dans le monde« . Les chiffres concernant la Wallonie et la Flandre devront suivre prochainement, mais Yves Van Parys ne prévoit rien de positif. (Lu dans RTBF.BE – 20/05/2018)

Articles connexes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s