Future plateforme portuaire : « C’est pas nous », clame la bourgmestre

Mise à jour le 29 juin 2018

Par Christelle Jeudy

Le dossier de la future plateforme portuaire prévue à Warneton, au Pont Rouge, s’est invité au conseil communal belge vendredi soir. Mais les questions des élus de l’opposition à la majorité restent sans réponses.

Inhabituellement programmé à 18 h vendredi soir, le conseil communal belge s’est malgré tout étiré en longueur au gré des quarante délibérations. Rien dans celles-ci sur la future plateforme bimodale prévue au Pont Rouge par le Port autonome du centre et de l’Ouest (PACO), un dossier revenu dans l’actualité ces derniers jours, avec le lancement annoncé de l’enquête publique, côté belge, le 28 juin. Un coup de massue pour les habitants de Deûlémont et les élus du village français, qui se battent contre ce projet depuis son annonce, fin 2016. (…)
L’élu Ecolo, Philippe Mouton, a regretté que « les autorités françaises n’aient pas été informées et aient été de nouveau oubliées » et rappelant les multiples raisons qui le poussent à « avoir peur » de cette plateforme, annonciatrice pour lui et d’autres d’une « zone industrielle » à venir au Pont Rouge.
« On n’a jamais été contre le développement de la voie d’eau, mais là, on est contre », a-t-il lancé, reliant la plateforme à la future « extension de Clarebout Potatoes » et déplorant  « les tergiversations de Carlo Di Antonio (le ministre wallon de l’environnement) sur ce dossier… » (…)
Mais on n’en saura pas plus sur ce qu’en pense la majorité. « C’est un projet du PACO, c’est pas nous », s’est défendu Marie-Eve Desbuquoit…..

Lire la suite de l’article 

Source : LA VOIX DU NORD  – 23 juin 2018

Remarques des Amis de Warneton

Lors de ce conseil communal M. Vandeskelde s’est défendu avec virulence d’avoir dit dans le passé qu’il y aurait un zoning au Pont-Rouge. Nous avons la preuve du contraire :  dans l’article de la DH du 18/02/2016 dans lequel cet échevin déclare :  » S’il doit  y avoir un quai, il y aura une plateforme. Ce qui signifie une infrastructure pour les véhicules. Et puis, il ne faut pas se leurrer. Il y aura un jour un zoning à cet endroit. Ce serait mentir que de dire le contraire. »

Quant à Mme la bourgmestre f.f., elle clame que « c’est pas nous » (sous-entendu la majorité Action-PS) alors qu’elle déclare dans La Voix du Nord du 23/11/2016 que « Je ne peux pas dire non à ça » en évoquant la plateforme portuaire…

Quant à Carlo Di Antonio, nous lui a adressé le 14 décembre 2017 une lettre cosignée par trois associations : Deûlémont Environnement, Eco-Vie et Les Amis de Warneton. Ce ministre n’a jamais pris la peine d’y répondre et, ce, même après notre rappel posté courant février 2018…

Une réflexion sur “Future plateforme portuaire : « C’est pas nous », clame la bourgmestre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s