Plateforme bimodale à Warneton: de 25 à 110 camions au quotidien

Mis à jour : 27 juin 2018

par Marie-France Philippo

77e55b59-a398-452c-aa1b-4bc43bc1f787_original

Le plan tel qu’il est présenté, avec le quai et la voirie de 620 mètres qui mène à la chaussée du Pont Rouge

La plateforme bimodale, eau et route, occupe près d’1,5 ha en bordure de Lys, près de l’entreprise Clarebout. Avec un impact réel sur la nature.

Le Service Public de Wallonie, département des voies hydrauliques de l’Escaut, a fait parvenir une demande de permis d’urbanisme au fonctionnaire délégué relative à l’aménagement d’une plateforme bimodale au Pont Rouge.

L’enquête établit du 28 juin au 27 août, avec une pause entre le 16 juillet et le 15 août. Nous avons parcouru le dossier, consultable au service Urbanisme. L’auteur de l’étude d’incidences est la s.a. CSD Ingénieurs Conseils, aidée par le bureau d’ingénierie et d’architecture Greisch.

L’intérêt du site? Via la N58, la plateforme bénéficiera d’une bonne connexion aux réseaux routiers européens, car située à la croisée de l’axe Dunkerque-Ruhr sur l’E42 et Anvers-Paris, sur l’E17-E25.

Le site d’implantation du projet est repris en zone agricole, au plan de secteur du 17 janvier 1979. Une dérogation doit donc être sollicitée «pour la construction destinée à une activité à finalité d’intérêt général.»

Lors de la phase de consultation préalable, une réunion d’information s’est tenue le 28 novembre 2016 au centre culturel: 180 personnes y ont assisté; par ailleurs, 45 courriers individuels et 114 courriers identiques sont parvenus à l’administration.

Lire la suite de l’article

Source : L’AVENIR – 26 juin 2018

Quel est l’impact d’un tel projet sur la biodiversité?

Selon les scientifiques, l’artificialisation ou la bétonisation des terres est une des principales causes de la sixième extinction de masse qui est en cours. Force est de constater que les décideurs qui projettent cette plateforme bimodale au Pont-Rouge n’ont pas conscience de cette situation ou alors qu’ils font mine de l’ignorer, ce qui nous paraîtrait vraiment dramatique si tel était le cas…
Ces « gens-là », ces cadres du PACO, des Voies hydrauliques et du SPW et de la majorité qui « gouverne » Comines-Warneton doivent se dire que bétonner 1,5 hectare de terre pour implanter cette plateforme ce n’est pas si grave que ça et que sur le plan national et planétaire ce projet est un tout petit projet… Or, il y a sur cette planète des millions de cadres au même profil pensent la même chose. Et c’est cela qui est dramatique, car mis bout à bout ces projets qui artificialisent les terres font disparaître la biodiversité au point que les scientifiques s’accordent aujourd’hui pour dénoncer la sixième extinction de masse qui est en cours.
De plus, ce projet de plateforme portuaire au Pont-Rouge se situe sur une zone inondable qui contribue à alimenter la nappe phréatique et à lutter contre le réchauffement climatique (les experts affirment que les zones inondables sont de véritables « puits à CO2 ») et que la zone inondable du Pont-Rouge contribue à absorber les crues de la Lys et des ruisseaux qui s’y déversent. Enfin, que dire de ce projet de plateforme qui va à l’encontre du projet transfrontalier LINBATYS de lutte contre les inondations dans la vallée de la Lys qui va coûter 1 609 616,45 € aux contribuables…!

Suivre les liens ci-dessous pour en savoir plus sur la sixième extinction de masse qui est en cours :

Articles connexes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s