Le syndrome de manque de nature : comment la nature contribue au bien-être humain

La nature aux environs du bras mort de la Lys au Bizet – Photo : Patrick Maton (juin 2018)

La Dynamique Sortir du Réseau École et Nature a présenté le syndrome de manque de nature lors d’une conférence suivie d’un temps d’échange. Depuis les années 90, des maladies telles que l’obésité, l’hypertension, le diabète, les cancers, les dépressions ou encore le stress, se développent fortement dans les pays occidentaux. La sédentarité, le manque d’activité physique et le rythme de vie entre autres raisons, sont mis en cause. Des chercheurs émettent l’hypothèse que les problèmes physiques et psychiques identifiés sont également dus à un manque de contact avec la nature. Pour passer de l’hypothèse aux preuves, de nombreuses études scientifiques sont menées. Quels en sont les résultats ? Quelles sont les pistes pour remédier au syndrome de manque de nature ?

L’enregistrement de la conférence et divers documents sur ce sujet sont accessibles sur le site du réseau École & Nature.

Télécharger le dossier « Syndrome du manque de nature »

Source : SPORTSDENATURE.GOUV.FR – 15 mai 2015

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s