Même depuis l’espace, on voit que la Belgique étouffe sous le dioxyde d’azote

La Belgique – et la région d’Anvers en particulier – est l’une des régions du monde les plus polluées par le dioxyde d’azote (NO2). C’est ce que révèlent les nouvelles données satellitaires de l’Agence spatiale européenne, analysées par Greenpeace.

dioxyde-d-azote-au-dessus-des-pays-bas.png

Le dioxyde d’azote au-dessus de la Belgique, des Pays-Bas et de la vallée de la Ruhr à travers les observations réalisées le 7 novembre dernier par Sentinel-5P (Document : ESA)

Un nouveau satellite de l’Agence spatiale européenne permet d’étudier et de comparer les sources d’émission de NO2 (dioxyde d’azote) les plus polluantes au monde.[1] Sur base de ces données, Greenpeace publie une carte interactive des 50 plus grands points chauds en matière de concentration en NO2 à travers le monde.[2] La région d’Anvers est l’un d’entre eux. La Belgique est l’une des régions les plus polluées par le dioxyde d’azote en Europe.[3]

À Anvers, l’industrie portuaire a une influence sur la pollution de l’air qu’on ne peut nier. “Mais les fortes concentrations en dioxyde d’azote au-dessus de grandes parties de notre pays s’expliquent bien sûr par le grand nombre de voitures diesel et la densité de notre réseau routier”, explique Joeri Thijs, expert en qualité de l’air chez Greenpeace. “Le trafic est le principal coupable des impacts sur notre santé, surtout sur celle de nos enfants. Nous sommes, en effet, exposés plus souvent et de beaucoup plus près à la pollution des pots d’échappement des voitures qu’à l’air vicié des cheminées du port d’Anvers.”

Après les résultats de Mon Air Ma Rue, qui ont révélé les hautes concentrations de NO2 dans six villes wallonnes, c’est un nouveau signal d’alarme pour les politiques.

Lire la suite de l’article

Source : GREENPEACE.ORG – 29 octobre 2018

Articles connexes

 

Remarques des Amis de Warneton

Ce graphique ci-dessous réalisé par l’Agence Wallonne de l’Air et du Climat (AWAC) permet de comparer la qualité de l’air de 69 communes du Hainaut. En comparant les histogrammes nous constatons que Comines-Warneton se situe
– à la 14e place des communes où la qualité de l’air s’est dégradée;
– à la 1ère place des communes où la qualité de l’air s’est le plus dégradée…

qualite-de-l-air-comines-warneton--2010-2012--2012_2014

Quatre paramètres sont pris en compte dans le calcul de l’indicateur de qualité de l’air par commune, à savoir :
– l’ozone (O3),
– le dioxyde d’azote (NO2),
– les particules fines dont le diamètre est inférieur à 2.5 μm (PM2.5),
– les particules dont le diamètre est compris entre 2.5 μm et 10 μm (PM10-2.5).
Les paramètres ci-dessus sont ceux qui permettent de mesurer la pollution de l’air par les gaz d’échappement des moteurs diesel (camions, tracteurs,…).

Afin de nous rendre compte de l’évolution de la qualité de l’air à Comines-Warneton, notre association a demandé à l’AWAC qu’elle lui communique les indicateurs communaux de la qualité de l’air pour la période 2014-2016. Nos trois demandes (juillet, août et octobre 2018) sont à ce jour restées sans suite…

 

Une réflexion sur “Même depuis l’espace, on voit que la Belgique étouffe sous le dioxyde d’azote

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s