Vers une guerre de la frite surgelée entre la Colombie et l’Europe?

pommes_frites

Photo : Flickr – cyclonebill

Bogota n’apprécie pas de voir son marché inondé de frites surgelées à prix cassés venues de trois pays européens et lance une enquête antidumping. La Belgique appelle l’Union européenne à défendre sa frite.

Voilà une guerre imprévue… Le conflit autour de la frite surgelée entre la Colombie et trois pays européens (Belgique, Allemagne et Pays-Bas) a été déclenché le 1er novembre quand Bogota a annoncé que le pays allait enquêter sur ces pratiques. Le gouvernement colombien pourrait appliquer des droits de douane supplémentaires aux importations de ce produit.
Le site potatopro.com révélait sur son site vendredi 2 novembre que l’organisme officiel colombien du comité des pratiques commerciales avait recommandé de mettre en place des taxes « antidumping » sur les frites surgelées importées depuis l’Europe. Une décision validée par le gouvernement.
La vice-ministre du Commerce extérieur, Laura Valdivieso Jiménez, a justifié cette décision adoptée « après une recherche minutieuse prenant en compte différentes variables de marché (internes et externes) et les éventuels dommages causés à ce secteur », précise un communiqué. « Avec ce type de mesures de défense commerciale, on cherche à rétablir les conditions de la concurrence sur le marché et à corriger les distorsions sur le marché national », a déclaré le vice-ministre.

La Belgique demande son aide à la Commission

D’après le quotidien Le Soir, le ministre belge des Affaires étrangères, Didier Reynders, demande que le sujet soit évoqué lors de la prochaine réunion du Conseil des ministres en charge du Commerce vendredi. Il espère ainsi obtenir une intervention de la Commission européenne sur le sujet.
L’exécutif européen suit la procédure colombienne d’anti-dumping de très près. « Nous avons offert soutien et accompagnement aux producteurs européens concernés, comme cela est d’usage lors de chaque enquête anti-dumping ouverte contre des produits européens », a fait savoir jeudi la Commission.

Lire la suite de l’article

Source : OUEST-FRANCE.FR – 8 novembre 2018

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.