Projet de plateforme portuaire au Pont-Rouge – Enquête publique du 28 juin 2018 au 27 août 2018

Aménagement de la plateforme bimodale du Pont-Rouge à Warneton

Enquête publique suite à la demande de permis d’urbanisme pour des travaux techniques du 28/06/2018 au 27/08/2018 à 11h00 (avec suspension de l’enquête entre le 16/07/2018 et le 15/08/2018.

plateforme-portuaire-affiche-jaune-enquete-publique

plan-plateforme-portuaire

l-avenir-20180626

Cliquer sur l’image ci-dessus pour l’agrandir

Etude d’incidence sur l’environnement
Annexe E1 (47 pages)

plateforme-portuaire-enquete-publique-incidence-sur-environnement-01

Cliquer sur l’image ci-dessus pour ouvrir l’annexe E1 (PDF)

Annexe E2 (345 pages)

plateforme-portuaire-enquete-publique-incidence-sur-environnement-02

Cliquer sur l’image ci-dessus pour ouvrir l’annexe E2 (PDF)

Remarques des Amis de Warneton

Quel est l’impact d’un tel projet sur la biodiversité?

Selon les scientifiques, avec l’agriculture industrielle, l’artificialisation ou la bétonisation des terres est une des principales causes de la sixième extinction de masse qui est en cours. Force est de constater que les décideurs qui projettent cette plateforme bimodale au Pont-Rouge n’ont pas conscience de cette situation ou alors qu’ils font mine de l’ignorer, ce qui nous paraîtrait vraiment dramatique si tel était le cas…
Ces « gens-là », ces cadres du PACO, des Voies hydrauliques et du SPW et de la majorité qui « gouverne » Comines-Warneton doivent se dire que bétonner 1,5 hectare de terre pour implanter cette plateforme ce n’est pas si grave que ça et que sur le plan national et planétaire ce projet est un tout petit projet… Or, il y a sur cette planète des millions de « cols blancs » au même profil qui pensent la même chose. Et c’est cela qui est dramatique, car mis bout à bout ces projets qui artificialisent les terres font disparaître la biodiversité au point que les scientifiques s’accordent aujourd’hui pour dénoncer la sixième extinction de masse qui est en cours.
De plus, ce projet de plateforme portuaire au Pont-Rouge se situe sur une zone inondable qui contribue à

  • alimenter la nappe phréatique,
  • lutter contre le réchauffement climatique (les experts affirment que les zones inondables sont de véritables « puits à CO2 ») et à
  • absorber les crues de la Lys et des ruisseaux qui s’y déversent.

Enfin, ce projet de plateforme portuaire qui va coûter plus de 3.400.000 € aux contribuables européens va à l’encontre du projet transfrontalier LINBATYS de lutte contre les inondations dans la vallée de la Lys  (coût : 1.609.616,45 €) alors qu’il existe déjà un quai de déchargement en aval des écluses à Bas-Warneton (voir la vidéo ci-dessous).
Nos élus et les fonctionnaires du SPW et les « cols blancs » du PACO démontrent qu’ils dépensent sans compter. Normal, puisque l’argent gaspillé ne leur appartient pas….

Quai de déchargement de bas-Warneton près des écluses – Déchargement de 1.000 tonnes de maïs d’une péniche. Cette grue de la sté Dufour (implantée face au quai) est en train de charger un camion de la sté Plantefeve de Wytschaete (Vidéo: Denis Viaene – 19/06/2018)

quai-de-dechargement-bas-warneton-02

Vue aérienne du quai de déchargement de Bas-Warneton (longueur : ±38m)

Pourquoi notre association s’oppose-t-elle au projet de plateforme portuaire au Pont-Rouge ?

Cette page sera complétée très prochainement.