La Warnave, la Douve et le Kortekeer : trois ruisseaux qui recueillent les eaux d’une région qui par moment ne peuvent plus remplir leur fonction

mg_6276

Warneton (B) : La Douve lors des inondations du 31 mai 2016. (Photo : : Ph. Lamotte )

Les problèmes viennent du non respect de la nature et de ses effets naturels.

Au cours des millénaires les rivières et ruisseaux  ont tracé leur cours avec des zones inondables naturelles et des méandres freinant le cours.
Les trois ruisseaux recueillent les eaux d’une région et donc par moment ils ne peuvent
remplir leur fonction.
Toutes les inondations ont lieu
– soit à l’automne après une période pluie prolongée
– soit à l’hiver surtout en cas de fonte de neige rapide.
Jamais au printemps et en été.
On a supprimé le réseau de fossés qui servaient un tant soi peu de retenues d’eau.
On a mis sous contrainte de tuyaux des fossés et aussi des cours d’eau.
Les champs sont drainés et l’eau conduite vers les ruisseaux sans plus  avoir un grand
réseau de fossés.
En automne et en hiver les champs sont nus. Aucune plante pour retenir l’eau.
L’eau emporte des tonnes de terre arable dans les drains, les fossés couverts, les fossés et les ruisseaux.
Les champs souffrent de cette perte.

Lire la suite