Eco-Vie organise une promenade le long de la Lys le 17 déc. 2017 (à partir de 14h00)

Par Philippe Mouton
6 décembre 2017

Eco-vie vous invite à une promenade le long de la Lys le dimanche 17 décembre à partir de 14h. Rendez-vous à Warneton France sur le parking : 8 route de Quesnoy en deçà du pont sur la Lys.

visite-vert-digue-20171217-01

La Lys d’avant, d’aujourd’hui et de demain vous sera contée par Martin Windels et Philippe Mouton. Quelques photos pour vous donner « envie d’avoir envie ». Nos paysages sont magnifiques. « Quel est ce pays »??? Les saisons ont toutes « quelque chose de Tennessee ». Voilà : j’ai pas résisté.

Quelques photos en plus pour vous donner le goût du printemps si besoin était. Venez nombreux « allumer le feu » intérieur.

Lire la suite

Warneton: l’usine Clarebout Potatoes a laissé échapper de l’huile dans la Lys

FB-5-27-11-2017-17h30-Warneton

Photo prise par un riverain lundi 27/11/2017

La pollution détectée, ce mardi, dans la Lys, à Warneton, provient bien de l’usine de pommes de terres Clarebout Potatoes. « Un incident technique s’est produit au niveau du séparateur d’hydrocarbures (NDLR : un mécanisme qui permet de séparer l’eau des boues et de l’huile), explique Nicolas Yernaux, porte-parole au Service public de Wallonie pour la police de l’environnement. Entre 100 et 300 litres d’huile végétale se sont donc retrouvés dans la Lys, la rivière qui coule à proximité de l’usine. » 

Suivre ce lien pour lire la suite de l’article:
https://www.rtbf.be/info/regions/hainaut/detail_warneton-la-pollution-sur-la-lys-vient-elle-de-chez-clarebout-potatoes?id=9775807

Source : RTBF.BE – 29 novembre 2017

Articles connexes

 

Warneton (B) – Des nappes de graisse de friture sur la Lys

Hier, lundi 27/11 à 17h30, un passant a photographié des nappes de graisse de friture flottant sur la Lys. Selon ce témoin qui s’est empressé de communiquer ces photos à nos amis de Deûlémont Environnement ces rejets proviendraient de l’usine Clarebout de Warneton.
M. Patrick Malingreau qui a été alerté tôt ce matin, a assuré nos amis de Deûlémont Environnement qu’il contacterait immédiatement les dirigeants de l’usine Clarebout…

Affaire à suivre…

FB-5-27-11-2017-17h30-Warneton

Photo : Deûlémont Environnement

Lire la suite

Warneton – La Police de l’Environnement tient Clarebout Potatoes à l’oeil

Des contrôles inopinés peuvent être organisés cette année….

derniere-heure-20170103Cliquer sur l’image pour l’agrandir

Paru dans la Dernière Heure (Edition Tournai, Ath, Mouscron) du 3/02/2017

Commentaire d’un habitant de Warneton qui souhaite garder l’anonymat:
« Comme toujours on s’en rend compte trop tard !!!!!
Dès que la société allait s’installer tout était prévisible.
L’emploi à créer autorisait tout et autorisera tout.
La question à poser est de savoir ce que Clarebout apporte à Comines-Warneton….
Rien ou pratiquement rien. Son siège social est en Flandre et la grande majorité des employés n’habitent pas Comines-Warneton, donc aucun rapport fiscal aucun rapport au commerce local.
M. Vandeskelde affirme que les ouvriers vont s’installer à Warneton. Foutaises que je ne vais pas développer ici.
Donc si Clarebout s’était installé ailleurs cela reviendrait au même par contre nous n’aurions pas tous les inconvénients.
Je crois qu’il faut simplement mettre d’un coté le positif ???? et de l’autre le négatif.
La balance sera vite faite.« 

Cette personne a raison !

Projet d’aménagement d’une plateforme portuaire au Pont rouge à Warneton (B) – Réunion d’information le 28/11/2016 à 18h00 au Centre Culturel de Comines

L’aménagement d’une plateforme portuaire sur une zone inondable/humide au Pont rouge est une ineptie du point de vue environnemental !

Si ce projet voit le jour son implantation sera inévitablement associé à un nouveau zoning industriel.. Donc, encore plus de nuisances pour les Warnetonnois…

Pour avoir une idée du charroi lourd que ce projet générera, s’il voit le jour, j’ai lu dans le site internet http://www.tournai.be qu’une péniche de 2.000 tonnes pouvait transporter l’équivalent de 150 camions. 
L’amélioration de la Lys en cours : approfondissement et élargissement du lit, aménagement des berges, en cours va permettre le passage de péniches de 4.500 tonnes (gabarits Vb) !, soit 2,5 fois plus de camions…

De plus, selon Marc-Philippe Daubresse, vice-président de la Métropole Européenne de Lille, qui était présent à la réunion publique du 8 octobre dernier à Deûlémont, la quasi-totalité de la vallée de la Lys sera intégrée dans un corridor écologique; ce qui implique l’interdiction de construire et la préservation des zones humides pour absorber les débordements. «Je ne comprends pas comment il est possible en même temps de bétonner la vallée de la Lys côté belge et de créer un corridor écologique côté français!»

Dans le cadre de l’étude d’incidence sur l’environnement une réunion de consultation préalable se déroulera le 28/11/2016 à 18h00 au Centre Culturel rue des Arts, 2 à Comines à la suite de quoi nous aurons 15 jours pour nous exprimer sur ce projet. Cliquer sur l’image ci-dessous pour plus d’informations.

warneton-etude-incidence-sur-evironnement-platerforme-portuaire-pont-rouge

Projet de dépôt de boues de dragage à Warneton France entre la courbe du bras mort de la Lys et la Lys rectifiée

Communiqué de Philippe Mouton, Conseiller communal à Comines-Warneton (B)

td22-vnf
Terrain de dépôt n°22 de Warneton France – Superficie : 8ha – Volume de dépôt : 198.000m3

Un article de la Voix du Nord du 14 juillet 2016 nous interpelle.
Le nouveau Maire de Warneton France annonce un projet des Voies Navigables de France qui consiste à déposer des boues issues du dragage de la Deûle et de la Lys sur l’îlot 22 (Ndlr: TD22 sur la photo ci-dessus) situé à Warneton-France entre la courbe de la Lys et la Lys rectifiée. L’article signale que les voisins belges ont été avertis durant une réunion de concertation.
Après avoir pris contact avec les autorités communales de Comines-Warneton, ces dernières ne nous ont pas fourni plus de renseignements, signalant qu’un projet avait bien été évoqué, mais qu’il n’existait pas de dossier consultable à Comines-Warneton. Le groupe Ecolo demande aux autorités compétentes en France de bien vouloir fournir un dossier à la Commune de Comines-Warneton si cela n’a pas été fait. Monsieur Jean-Jacques Veroone durant la séance du Conseil Municipal de Warneton France en juin dernier soulignait à juste titre que le site retenu faisait frontière avec la Belgique.
Ceci étant dit, nous voulons émettre quelques avis importants sur la gestion des voies navigables et en particulier celle des boues de dragage.
Nous nous félicitons de savoir que VNF prendrait en charge le dragage d’un bras mort de la Lys en espérant que ce dernier soit celui qui reçoit la Douve en aval de Warneton. En effet, même si une partie des alluvions ont été évacuées par des initiatives belges, le bras mort s’envase très vite.
D’autres parts, nous regrettons que le lieu d’épandage choisi soit le site 22. En effet, ce plateau bocager cultivé depuis plus de 20 ans est quasiment intact en ce qui concerne la pollution par les métaux lourds. Ces derniers ont été déposés dans nos cours d’eau pendant plus d’un siècle d’activités industrielles intenses. Il serait dommage d’en mettre à cet endroit très peu impacté. Les terres qui constituent l’îlot 22 proviennent non pas du dragage des cours d’eau, mais du creusement de la nouvelle Lys dans des terres saines.
A quelques encablures, entre Deûlémont et Quesnoy existent des dépôts de boues chargées en métaux lourds toujours en exploitation. Comment se fait-il qu’on ne dépose pas les vases à cet endroit, même si cette façon de gérer n’est pas la meilleure possible elle nous semble moins dommageable à l’environnement et à des exploitations agricoles dont on dit pertinemment qu’elles souffrent déjà beaucoup?
Philippe Mouton
Conseiller Communal à Comines-Warneton
E-mail : phil.mout@hotmail.com
Tél.: 056 558 455

Lire aussi le document publié par les Voies Navigables de France :

Recalibrage de la Deûle au gabarit Va

Objectif : dégager un rectangle de navigation permettant le passage d’unités de type Grand Rhénan (11,40 m x 110 m)

  • 19,6 km de linéaire entre Sequedin et la confluence Deûle – Lys
  • 3 biefs (Comines, Quesnoy sur Deûle, Grand Carré)
  • Projet cofinancé par Europe\Etat – Région\VNF
  • 3 TDs pour l’évacuation des sédiments + terres franches (Warneton: 198.000m3, Quesnoy, sur Deûle: 115.000m3, Emmerin: 600.000m3)

Télécharger ce document complet (format PDF)

Le bras-mort selon Wikipedia

Un bras-mort est la partie relictuelle d’un ancien méandre ou d’une tresse qui ont été isolés d’un fleuve ou d’un delta. Selon son âge, la saison et le contexte météorologique, il peut être encore en eau ou asséché.

Les bras-morts peuvent être à sec ou en eau, toute l’année ou périodiquement. Ils sont parfois brutalement mais brièvement inondés lors des crues, ou au contraire se comportent comme des cours d’eau phréatiques (alimentés par la nappe), quand le substrat est perméable. Sur le long terme, ils tendent à se combler, mais après un certain temps, et à plusieurs reprises, ils peuvent à nouveau être occupés par le fleuve au gré de ses errements et du stade successionnel. Les processus d’érosion et de sédimentation y diffèrent fortement de ce qu’ils sont dans le cours d’eau originel.

1280px-finna2

Caractérisation

On les caractérise par exemple géomorphologiquement par leur longueur, profondeur, niveau d’envasement ou d’atterrissement, éloignement du fleuve ou de la rivière, leur superficie en eau et ses variations, la fréquence des connexions avec le cours d’eau ou la nappe, la largeur du chenal quand il existe, sa salinité, son âge, sa faune ou flore spécifique, degré d’artificialisation (ou de naturalité), etc.

Richesse écologique

Quand ils n’ont pas été comblés, pollués ou transformés en terrain de dépôt recevant des boues de curage polluées, ce sont des milieux généralement riches en biodiversité ou à forte productivité biologique qui contribuent à enrichir les écosystèmes fluviaux. Ils peuvent jouer le rôle de gué pour les espèces de zones humides, dans un réseau écologique local et global (pour les oiseaux d’eau migrateurs notamment). Ce sont souvent des réservoirs d’espèces pionnières.

Depuis 500 ans au moins, hormis dans les forêts tropicales et les zones éloignées des activités humaines, les méandres et bras morts tendent à disparaître, au profit d’axes navigables et canalisés dont les fonctions écologiques sont très dégradées. C’est le cas par exemple pour le Rhin et le Rhône qu’on tente aujourd’hui de renaturer pour en améliorer la qualité de l’eau.

Source : Wikipedia

La cohabitation entre les cyclistes et les piétons n’est pas toujours facile sur l’ancien chemin de halage du bras-mort de la Lys

13/07/2016 – La cohabitation entre les cyclistes et les piétons n’est pas toujours facile sur l’ancien chemin de halage du bras-mort de la Lys.
Il y a des cyclistes sympas qui ralentissent quand ils s’approchent des piétons et avertissent leur arrivée d’un petit coup de sonnette.
D’autres, par contre, sont vraiment indélicats et leur comportement fait penser que l’ancien chemin de halage est une piste cyclable qui leur appartient.
Ceux-là roulent très vite et ne ralentissent pas quand ils s’approchent de familles avec enfant(s) se baladant, de groupes de randonneurs,…) ou de cavaliers se promenant. Ces cyclistes ont vraiment un comportement irrespectueux et dangereux et, ce, d’autant plus qu’ils n’avertissent pas de leur arrivée puisque leurs vélos ne sont pas pourvus de sonnette…
Et s’il arrive que ces cyclistes doivent freiner parce que les personnes occupant « leur chemin » ne se sont pas mises sur le côté parce que n’ayant pas entendu leur arrivée, ces dernières se font enguirlander voire insulter…
C’est ainsi qu’il arrive que des cyclistes heurtent et fassent tomber des piétons…
Que faire pour que ces gens-là comprennent que cet ancien chemin de halage n’est pas une piste de course mais un chemin accessible à tous?
Si vous avez des suggestions elles sont les bienvenues. 🙂

 

Source : Google+