Eco-Vie organise une promenade le long de la Lys le 17 déc. 2017 (à partir de 14h00)

Par Philippe Mouton
6 décembre 2017

Eco-vie vous invite à une promenade le long de la Lys le dimanche 17 décembre à partir de 14h. Rendez-vous à Warneton France sur le parking : 8 route de Quesnoy en deçà du pont sur la Lys.

visite-vert-digue-20171217-01

La Lys d’avant, d’aujourd’hui et de demain vous sera contée par Martin Windels et Philippe Mouton. Quelques photos pour vous donner « envie d’avoir envie ». Nos paysages sont magnifiques. « Quel est ce pays »??? Les saisons ont toutes « quelque chose de Tennessee ». Voilà : j’ai pas résisté.

Quelques photos en plus pour vous donner le goût du printemps si besoin était. Venez nombreux « allumer le feu » intérieur.

Lire la suite

Clarebout Warneton – Une erreur humaine à l’origine du rejet d’huile dans la Lys

Titre original de l’article : « Il s’agit d’une erreur humaine » (Rédaction : Marie-France Philippo).

Patrick Maton, des «Amis de Warneton», a mené l’enquête sur le rejet d’huile dans la Lys par l’usine Clarebout, ce lundi.

pollution-lys-20171227

Photo prise lundi 27/11/2017 par un passant

«Les responsables se sont justifiés par un problème avec le séparateur d’huile. À cause des pluies abondantes, de l’huile s’est retrouvée dans le circuit des eaux de pluie. C’est vraiment n’importe quoi…»

Et de transférer un message qu’il a reçu d’un témoin: «C’est en vidangeant de l’huile usagée dans une cuve ouverte à l’extérieur que de l’eau est arrivée par erreur dans cette cuve en fin de vidange. Comme cette huile était encore assez chaude, elle s’est ravivée au contact de l’eau et l’a fait déborder pour inonder une bonne partie de la voie principale. Toutes les bouches d’égout ont été remplies! Ce sont des techniciens d’une société de sous-traitance qui ont vu cette catastrophe. Ils auraient pu être brûlés si l’incident s’était produit au moment où ils passaient sous cette cuve qui a débordé et dont la hauteur avoisine les six à sept mètres. Cette fois-ci, pas de blessés mais une belle pollution.»

«Il s’agit simplement d’une erreur humaine, conclut Patrick Maton. Comme il manque de personnel, les travailleurs doivent courir à gauche et à droite et, fatalement, des erreurs surviennent!»

Suivre ce lien pour lire la suite de l’article :
http://www.lavenir.net/cnt/dmf20171201_01093247/il-s-agit-d-une-erreur-humaine

Pollution signalée sur la Lys: l’entreprise Clarebout pointée du doigt

pollution-lys-cl-warneton-20171128

Cliquer sur l’image ci-dessus pour visionner la vidéo

Des échantillons d’eau prélevés sur place sont actuellement analysés en laboratoire

La police de l’Environnement du Service Public de Wallonie a été avertie ce mardi matin, photos à l’appui, que l’eau de la Lys était polluée. Sans tarder, une équipe est arrivée sur les lieux dans l’heure pour prélever des échantillons d’eau. Ceux-ci sont actuellement analysés en laboratoire pour tenter d’identifier l’origine de la pollution.

Suivre ce lien pour lire la suite : http://www.notele.be/list14-l-info-en-continu-media54556-pollution-signalee-sur-la-lys–l-entreprise-clarebout-pointee-du-doigt.html

Source : NOTELE.BE – 28/11/2017

Articles connexes

Warneton (B) – Des nappes de graisse de friture sur la Lys

Hier, lundi 27/11 à 17h30, un passant a photographié des nappes de graisse de friture flottant sur la Lys. Selon ce témoin qui s’est empressé de communiquer ces photos à nos amis de Deûlémont Environnement ces rejets proviendraient de l’usine Clarebout de Warneton.
M. Patrick Malingreau qui a été alerté tôt ce matin, a assuré nos amis de Deûlémont Environnement qu’il contacterait immédiatement les dirigeants de l’usine Clarebout…

Affaire à suivre…

FB-5-27-11-2017-17h30-Warneton

Photo : Deûlémont Environnement

Lire la suite

Comines : La bataille de l’eau dépasse les frontières

pompage-eau-de-la-lys-interdit-20170730

Photo : Les Amis de Warneton (30 juillet 2017)

Face à l’inaction du SPW, la commune tente de canaliser le flot de poids lourds allant pomper de l’eau dans la Lys.

Le SPW Voies hydrauliques permet aux agriculteurs qui le lui demandent de pomper de l’eau dans la Lys à Comines-Warneton, créant un appel d’air pour les agriculteurs flamands et français qui ne peuvent pas pomper de l’eau dans leurs contrées. Plusieurs points d’arrêt ont été définis pour le pompage.

Sauf que le SPW n’a pas les moyens humains – malgré ce qu’il a tenté de nous faire croire il y a un mois – de vérifier que les agriculteurs ont bien l’autorisation de pomper de l’eau dans la Lys. Il ne dispose pas non plus des moyens humains pour vérifier que les agriculteurs aillent bien aux endroits prévus.

Résultat : c’est l’anarchie. Et après une période d’accalmie, le problème naissant fin juin s’est à ce point accentué que la commune et la police, face à l’inaction du SPW, ont cette fois dû intervenir.

Lire la suite

Remarques des Amis de Warneton à la publication de David Werquin (PS) relative à l’implantation de la plateforme portuaire à Comines-Warneton

Monsieur Werquin (PS) a publié un texte dans sa page Facebook le 31 juillet dernier en réaction aux réflexions du groupe ECOLO de Comines-Warneton à la réponse du ministre Prévot à la question relative l’emplacement de la plateforme portuaire à Comines-Warneton du député MR, Jean-Luc Crucke. Les arguments du groupe ECOLO ont été en partie reprises dans l’article intitulé « Comines : De l’eau au moulin des opposants !  » publié dans La Dernière Heure du 29 juillet dernierVoir en bas de page le texte de David Werquin.

Remarques des Amis de Warneton à la publication de David Werquin (PS)

Monsieur Werquin,

Sans être de l’opposition nous nous permettons de faire les remarques suivantes.
Nous ne saluons pas l’opportunité d’un port autonome ni à Comines ni à Warneton.
Selon le rapport introduit auprès de l’Europe, la Lys représente 1,2% du trafic fluvial en Wallonie.

Le port autonome favorisera-t-il le trafic fluvial wallon ? Si l’on vise le canal du Nord à quoi servira dans ce cas l’Escaut. Le trafic fluvial wallon ne s’effectuera pas par la Lys.
Si soi-disant une péniche épargne 30 camions ce seront 30 camions de plus dans la région pour charger et 30 autres pour décharger.

Qui viendra au port autonome ? Seules des firmes situées en Flandre pour autant que les ports situés en Flandre ne soient pas plus intéressants.
S’il faut à tout prix établir un port autonome puisqu’il y a des fonds gaspillés de l’Europe
car comme toujours les investissements se font en fonction des subsides et non des besoins.

Lire la suite

Mauvais état du chemin de halage et des berges de la Lys à Bas-Warneton

Filmé le 31/07/2017 entre le bas chemin (près du cimetière) et la jonction entre le chemin de la halage et le chemin de la galoppe (Durée : 3mn47s)

Chronologie

Mi-juin 2017 – Des riverains de la chaussée d’Ypres, de la chaussée de Warneton et de la place de l’ancienne gare attirent notre attention sur les allers et retours incessants de 5h00 du matin à minuit et, ce, 7 jours sur 7 de tracteurs agricoles remorquant d’énormes citernes métalliques. Ils viennent de Flandre par les Quatre Rois et rejoignent la Lys à Bas-Warneton pour y puiser l’eau de la rivière.

22 juin 2017 – Nous contactons l’administration communale, elles nous dit que ce problème concerne les Voies hydrauliques.
Nous téléphonons aussitôt aux écluses de Comines pour leur faire part du problème puis nous alertons par courriel Sébastien Dauchy (chef de corps) et Didier Hanquart (Voies hydrauliques).

Lire la suite

Dégradations des berges de la Lys, les riverains s’en inquiètent !

Depuis plusieurs mois la sécheresse a mis à mal l’agriculture. Des agriculteurs flamands ne pouvant pas pomper l’eau dans leur région, n’ont pas trouvé mieux que de venir chercher celle-ci en Wallonie .

Pourtant au Bas-chemin, des blocs de béton ont été installés pour empêcher le passage de tracteur. Mais on dirait que rien ne peut les arrêter, puisque des clichés envoyés par des riverains le prouvent.

En contournant les blocs, les tracteurs passent sur les champs semés et continuent le pompage d’eau dans la lys, provoquant un affaissement des berges et d’autres diverses dégradations.

Que faut-il faut pour les arrêter se demandent les riverains ?

Lire la suite