Contrôle multidisciplinaire dans l’entreprise CL-WARNETON

Mise à jour : 20 juin 2018

clarebout-warneton-20151011-01

Photo: Patrick Maton (octobre 2015)

Ce 15 juin 2018 au matin, un contrôle multidisciplinaire non-annoncé a été mené au sein de l’entreprise CL-WARNETON située chaussée de Lille 61 à 7784 Warneton. Ce contrôle coordonné a été mené sous la direction conjointe de l’auditorat du travail du Hainaut et de l’autorité administrative de la Ville de Comines-Warneton, en présence de Monsieur l’Auditeur du Travail, de madame la Bourgmestre f.f. de Comines-Warneton, d’un magistrat du Parquet du Procureur du Roi de Mons-Tournai, du département de la police et des contrôles de Wallonie, du service de contrôle du Bien-être au travail de Mons, de la Zone de secours de Wallonie Picarde notamment les départements prévention incendie et planification d’urgence, du service urbanisme de la Ville de Comines-Warneton et de la police locale de Comines-Warneton.

Les détails et résultats de cette opération de contrôle feront, le cas échéant, l’objet d’une prochaine communication par les instances précitées.

Source : POLICELOCALE.BE – 15 juin 2018

Remarques de Amis de Warneton

Dans La Voix du Nord du 19/06/2018, nous apprenons notamment que

  • La visite surprise a semé la panique dans l’encadrement.
  • Aucun PV n’ a été établi et l’intention de ce contrôle était de faire passer un message auprès de la direction de CL Warneton…
  • Les services de secours (pompiers) réclament toujours des documents sur la 7e ligne de production(1)
  • Selon l’auditeur du Travail : « Lorsque la police s’est présentée il y a un mois et demi sur un accident de travail, l’accès à l’usine leur a été refusé. Nous n’avons pas vraiment apprécié, alors, nous sommes venus en groupe montrer que nous sommes là.« 
  • Selon le Procureur ce contrôle est une « visite de vérification ».

__________________

Notes :

  1. Cette nouvelle ligne de production devrai être mise en service en juillet 2018.
  2. Suite à la demande de permis de CL Warneton en 2011-2012, le SPW a autorisé:
    – 3 lignes de spécialités de 72 tonnes/jour chacune. Ces lignes portent les n°5, 6 et 7;
    – l’augmentation de la capacité de traitement de la station d’épuration (STEP) avec la construction d’un nouveau bassin aérobie qui atteint ainsi 200.000 EH (eq. habitants) au lieu de 35.000 EH;
    – la construction de l’actuel grand congélateur automatisé (capacité de stockage: 65.520 palettes).
    – avec ces extensions la capacité de production journalière en produits finis de CL Warneton officiellement autorisé par la SPW passe à 1.140 tonnes. En réalité, le tonnage de production journalière est beaucoup plus élevé…
  3. Selon nos sources, la capacité de production de la ligne 7 devrait être entre 40 et 60T/heure, soit entre 960 et 1.440 tonnes/jour et devrait aussi produire, comme c’est le cas avec la ligne 6, des frites surgelées et non seulement des spécialités…
  4. Les lignes 5, 6 et 7 étant identiques aux lignes 3 et 4 dont la production de frites surgelées autorisée par le SPW est 432 tonnes/jour chacune (en réalité 960 à 1.032 tonnes/jour chacune), leur capacité de production peut allègrement atteindre celle des lignes 3 et 4, ce qui est le cas en réalité…
  5. Le nombre de mouvements de poids lourds et tracteurs autorisé par le SPW suite à la demande de permis de 2011-2012 passe à 414.
  6. Nous avons aussi appris que CL Warneton a aussi fait installé un énorme four de cuisson au gaz qui ne figure nul part dans les demandes de permis de 2011-2012 et 2016… Les pompiers feraient bien de s’intéresser à ce four, qui, selon nos informations inquiètent certains employés de l’usine.

A suivre…

La Métropole européenne de Lille s’engage sur le dossier Clarebout

Deûlémont. Étape importante, jeudi, pour les défenseurs de l’environnement opposés à l’extension de Clarebout Potatoes : le conseil de la Métropole européenne de Lille (MEL) a voté à l’unanimité un vœu qui demande, entre autres, «  à ce que les préoccupations environnementales exprimées par les citoyens français et belges soient prises en compte dans les projets d’aménagement  ». Le texte appelle aussi «  les acteurs français et belges à s’informer réciproquement et systématiquement des projets pouvant avoir un impact transfrontalier  ».

Cliquer sur ce lien pour lire la suite: http://www.lavoixdunord.fr/172042/article/2017-06-02/la-metropole-europeenne-de-lille-s-engage-sur-le-dossier-clarebout

Source : La Voix du Nord – 3 juin 2017

Clarebout Potatoes Warneton : structurons une capacité métropolitaine d’objectivation des nuisances !

clarebout-nouvelle-cheminee-20161126-06

Photo : ©Patrick Maton

Par Christiane Bouchart – 1 juin 2017

Face au projet d’extension de l’usine Clarebout Potatoes, le Président de la Métropole Européenne de Lille a soumis au Conseil métropolitain un vœu, présenté par Christophe Liénart, maire de Deûlémont, demandant « à ce que les préoccupations environnementales exprimées par les citoyens français et belges soient prises en compte dans les projets d’aménagement de chacun ». Christiane Bouchart est intervenue pour souligner la nécessité pour la MEL de se doter d’une réelle capacité d’objectivation des nuisances affectant la qualité de l’air et l’environnement sonore.

« Mesdames, Messieurs,

Je voudrais saluer la décision de notre Président de porter ce vœu devant notre assemblée, un vœu qui nous permet à tous collectivement de défendre l’intérêt d’une commune et de ses habitants et de soutenir la démarche du Maire.

Je salue également la volonté de préserver un dialogue avec nos voisins belges, via en particulier l’Eurométropole, tout en émettant le souhait que ce dialogue soit constructif et que son issue sera favorable à la santé et au cadre de vie des habitants de Deûlémont. Lire la suite