Comines-Warneton : Clarebout Potatoes doit se mettre en ordre pour le 31 août

clarebout-warneton-20151011-01

Photo : Patrick Maton (Octobre 2015)

Police, parquet et auditorat du travail sont descendus vendredi dernier dans les installations de Clarebout Potatoes, révèle le quotidien français La Voix du Nord. L’objectif de cette visite surprise était de rappeler à l’ordre l’usine qui produit des frites surgelées.

Il est notamment reproché à Clarebout d’avoir construit un parking illégalement et de ne pas communiquer avec les pompiers pour la construction de sa nouvelle ligne de production1.

« L’usine a jusqu’au 31 août pour régler ces différents problèmes », confie Charles-Eric Clesse, auditeur du travail du Hainaut.

Source : RTBF.BE – 20 juin 2018

Lire la suite

Réaction des Amis de Warneton à la publication d’un article par le groupe Action de Comines-Warneton intitulé « Clarebout sous (vigilants) contrôles »

clarebout-warneton-20151011-01

Photo : Patrick Maton (octobre 2015)

Quels contrôles sont effectués ?
Sur le respect des normes et des exigences environnementales, des contrôles réguliers sont effectués par les services de la DGRN.

Amis de Warneton (ADW) : Pouvez-vous expliquer comment se déroulent les contrôles ?

Dès qu’une plainte est déposée (mais aussi de sa propre initiative), la Police de l’environnement intervient, effectue des prélèvements et des analyses.

ADW : Quand notre association signale une anomalie par téléphone à SOS Environnement, il faut 1 heure avant que l’inspecteur de la Police de l’Environnement de Mons n’arrive sur les lieux…
La dernière fois, c’était le 13 mai 2018, quand l’inspecteur est arrivé les rejets polluants dans la Lys que nous avions signalés (et filmés) étaient quasiment terminés… Voir la vidéo.
Quand nous envoyons des vidéos par courriel au SPW Police de l’Environnement, nous n’avons jamais de réponse, pas même un accusé de réception !
Nous trouvons que les autorités wallonnes sont extrêmement bienveillantes à l’égard de l’entreprise Clarebout. Nous nous demandons ce qui peut justifier une telle bienveillance….

L’inspection du travail vérifie, préventivement et lors de chaque accident, que la législation très stricte en la matière est respectée.

ADW : Comment pouvez-vous avoir la preuve que tous les accidents sont déclarés?
Comment expliquez-vous qu’un accident grave au mois de mai 2018 n’ait pas été relaté dans la presse?
Le dernier accident grave en mai dernier a nécessité la présence des pompiers, du SMUR et de la Police. Depuis, il y aurait eu une dizaine d’accidentés (brûlures)….

Est-il vrai que les pompiers et les ambulances éteignent leur sirène à l’approche de l’usine?

Lire la suite

82 nuisances olfactives et sonores de l’usine CL Warneton signalées en juillet 2018

Ci-dessous le tableau récapitulatif des nuisances olfactives et sonores qui nous ont été signalées en juillet 2018 à l’aide de nos formulaires en ligne :
– Nuisances olfactives : https://amisdewarneton.org/je-temoigne/signaler-les-nuisances-olfactives/
– Nuisances sonores : https://amisdewarneton.org/je-temoigne/nuisances-sonores/
Nos associations Deûlémont Environnement et Les Amis de Warneton remercient tous ceux d’entre vous qui ont pris la peine de se signaler ces nuisances.

nuisances-clw-juillet-2018-1

Lire la suite

Terres agricoles : peut-on mettre fin au grignotage belge ?

Par Aude Deraedt

Des « verrous réglementaires ». C’est ce qu’a promis Emmanuel Macron, à la veille du Salon de l’agriculture en début de mois. L’annonce du président de la République vise à freiner l’augmentation du rachat de terres agricoles par des sociétés étrangères. Une situation qui, bien que naissante, concerne encore peu le Nord – Pas-de-Calais, plus touché par la sous-location de terres agricoles, notamment par les Belges. Une pratique illégale en plein essor.

DSC04842

Tracteur de pommes de terre cultivées dans le Nord de la France traversant le centre de Warneton. Au moment de la récolte des pommes de terres cet agriculteur établi dans notre  région transporte ainsi une centaine de remorques à 3 essieux remplies de pommes de terre comme sur cette photo….

Quand sonne l’heure de la récolte, le bal commence. « Un bal de plaques rouges », qu’observe « depuis une dizaine d’années » Jean-Luc Bardel, agriculteur à Éringhem, en Flandres. Celles des tracteurs et des camions belges, qui arrivent en masse dès l’été pour récolter les pommes de terre, puis les choux de Bruxelles, semés par leurs soins sur les terres agricoles nordistes.

tracteurs-choux-de-bruxelles-rue-d-ypres-02

Tracteur de choux de Bruxelles cultivées dans le Nord de la France traversant le centre de Warneton.

Lire la suite

Dégradation de l’air à Comines-Warneton entre 2010-2012 et 2012-2014, selon l’Agence Wallonne de l’Air et du Climat (AWAC)

Un indicateur de qualité de l’air a été mis au point pour chaque commune wallonne. Cet outil fournit une information synthétique permettant de situer la qualité de l’air d’une commune par rapport à celle de l’ensemble de la Région.

Dans le graphique ci-dessous nous constatons que la qualité de l’air à Comines-Warneton s’est (sérieusement) dégradée au cours de ces dernières années….

qualite-de-l-air-comines-warneton--2010-2012--2012_2014

Source : Annexe E2 de l’étude d’incidences sur l’environnement du projet de plateforme bimodale au Pont Rouge à Warneton (B) – Pages 54 et 55

Quatre paramètres sont pris en compte dans le calcul de l’indicateur de qualité de l’air par commune, à savoir :

  • l’ozone (O3),
  • le dioxyde d’azote (NO2),
  • les particules fines dont le diamètre est inférieur à 2.5 µm (PM2.5),
  • les particules dont le diamètre est compris entre 2.5 µm et 10 µm (PM10-2.5).

Les paramètres ci-dessus sont ceux qui permettent de mesurer la pollution de l’air par les gaz d’échappement des moteurs diesel… Ne pas oublier que les particules fines sont très nocives pour les voies respiratoires et cancérigènes. C’est scientifiquement prouvé.

Lire la suite

Coup de gueule d’un Deûlémontois qui en a ras-le-bol des mauvaises odeurs et des bruits incessants de l’usine CL Warneton et de devoir rester cloîtré par ces belles journées d’été

Au cours de l’après-midi du 21 juillet 2018 où la température extérieure était de 28°C, sept Deulémontois ont pris la peine de signaler des mauvaises odeurs provenant de l’usine Clarebout de Warneton.

Parmi ces plaignants, M. Masson G., a adressé le courriel ci-dessous à Mme Aline Belpaire, la responsable de l’environnement de CL Warneton, pour lui exprimer son ras-le-bol.

Madame BELPAIRE,

Nous sommes le 21 juillet 2018. Très belle journée d’été où la température avoisine les 28°C.

Journée idéale pour profiter du jardin, déjeûner sur la terrasse de notre habitation.

Lire la suite

Réactions des associations Deûlémont Environnement et Les Amis de Warneton suite à la publication du magazine « Actualités riverains – Eté 2018 » distribué en toutes boîtes à Warneton (B), Warneton (F) et à Deûlémont.

Les commentaires ci-dessous sont communes aux associations Deûlémont Environnement et Les Amis de Warneton

livret-clw-201806001

Page 3
1) 
La procédure de communication
Faux! Madame Belpaire dit venir avec des experts en nez et qu’il n’y avait pas d’odeur, sûrement des voisins qui faisaient des frites. (Un répondeur ferait le même travail). Des riverains ayant signalé des mauvaises odeurs ont attendu les contrôleurs sans jamais voir arriver ces fameux contrôleurs…
M. Deconinck, quant à lui, sent le feu de bois. Seul M. Doolaghe a reconnu un problème le 17 juin 2018.
Avant la mise en ligne de nos formulaires de signalement de nuisances de CL Warneton, les plaignants téléphonaient directement à l’usine. A chaque fois, leur interlocuteur les assurait qu’il avait bien enregistré leur plainte et leur promettait tout serait entrepris rapidement pour y remédier. En vain, puisque leurs réclamations restaient sans suite ….
Avec nos formulaires, les plaintes postées par les riverains sont entre autres adressés automatiquement à Mme Aline Belpaire, responsable de l’environnement et M. Franky Deconninck, responsable de la sécurité, ainsi qu’à la Police de l’environnement de Mons.
C’est un fait que si des riverains téléphonent directement à l’usine pour se plaindre de telle ou telle nuisance, nos associations et la Police de l’environnement n’en seront pas informées. Ne serait pas la vraie motivation de la procédure de communication préconisée par CL Warneton ? Que nos associations et la Police de l’Environnement ne soient plus informées ?

Lire la suite

72 nuisances olfactives et sonores de CL Warneton signalées en avril, mai et juin 2018

Mise à jour le 12 juillet 2018

Entre le 1er avril et le 30 juin 2018, notre association a enregistré 72 nuisances sonores et olfactives signalées par des habitants de Deûlémont et de Warneton.

Pour mémoire, les signalements de nuisances effectués via notre site internet sont automatiquement envoyés aux dirigeants de cette usine et, notamment, à Mme Aline Belpaire, responsable de l’environnement et à M. Franky Deconninck, responsable de la sécurité ainsi qu’à la Police de l’environnement de Mons et au service environnement de Comines-Warneton.

Aussi, nous regrettons qu’il n’y ait aucune mention des plaintes répétées des riverains concernant les mauvaises odeurs et les nuisances sonores récurrentes dans le livret (de propagande) intitulé « Actualités riverains » que CL Warneton a fait distribuer en toutes boîtes à Deûlémont, Warneton France et Warneton Belgique…

De même, nous déplorons la teneur des accusés de réception que la responsable environnement de CL Warneton adresse par courriel aux plaignants. Selon elle, des contrôleurs de son entreprise sont rapidement dépêchés sur les lieux où des nuisances olfactives ont été signalées sans rien constater… De telles réponses persuadent la plupart des riverains plaignants et nos associations que CL Warneton n’envoie personne… Plus d’un riverain ayant signalé une nuisance olfactive a en effet attendu ces fameux contrôleurs sans jamais les voir arriver… Dès lors, nous pensons que Mme Belpaire et de la direction de CL Warneton cherchent à décrédibiliser les riverains qui se plaignent et nos associations, Deûlémont Environnement et Les Amis de Warneton… Ce manque de considération de leur part constitue un argument de plus qui tend à démontrer une fois de plus que CL Warneton est bel et bien un « envahisseur » qui n’en a rien à f#§%*!$ des habitants de notre région.

N’hésitez pas à réagir en postant un commentaire dans le formulaire situé en bas de page.

pdf-iconeTélécharger le tableau récapitulatif (format PDF)

cl-warneton-recapitulatif-nuisances-avril 2018
Lire la suite

Samedi 7/07/2018 – CL Warneton – Rejets d’effluents industriels polluants dans la Lys.

Les vidéos contenus dans ce montage ont été filmées entre 8h02 et 8h25 (durée : 2:56).

Anomalies constatées

– le débit est trop important à la sortie d’un des deux tuyaux, ce qui nous fait penser que CL Warneton a fait ouvrir une vanne de la station d’épuration et qu’il est en train de vider un des bassins dans la Lys (comme cela a déjà été constaté et filmé à de multiples reprises).
– Le débit n’est pas continu. Des « paquets de matière solide » (de boue ?) interrompant ponctuellemment le débit de l’eau sont rejetés par le tuyau au débit est anormalement élevé…  Pour mémoire, notre vidéo du 23/06 dernier montre que l’eau traitée rejetée dans la Lys peut être claire et, ce, avec un débit normal quand la station d’épuration fonctionne correctement…
– Les effluents rejetés dans la Lys ont tendance à mousser…

Lire la suite

Chaque année, le nombre d’abeilles dans nos jardins diminue dangereusement

Ci-dessous une article publié dans l’édition du « Vivre à Comines-Warneton » de juillet-août 2018.

vivreacomines-juillet-aout-2018

Remarques des Amis de Warneton

La publication de tels articles visant à sensibiliser les lecteurs sur la disparition des abeilles est bien entendu positif  même si l’utilisation des mots « dans nos jardins » dans le titre nous semble très réducteur dans le sens où il peut donner l’impression que ce problème ne se limite qu’à nos jardins.
Nous regrettons en effet que les responsables de cette hécatombe, le glyphosate et autres pesticides utilisés par les agriculteurs,  ne soient pas mentionnés dans cet article.

Lire la suite