WARNETON – Le congélateur n’est que mis au frigo

eaf69241-43ec-4617-9abb-2dffa0ecc47a_original

Le ministre Di Antonio a refusé l’implantation d’un deuxième congélateur à l’entreprise Clarebout. Mais sa décision n’est pas définitive.

Lors d’une question orale posée par le député mouscronnois, Philippe Bracaval (MR), au Parlement wallon concernant entreprise Clarebout, ses nuisances et ses accidents à répétition (53 ont été déclarés), le ministre Carlo Di Antonio est revenu sur les permis octroyés.

Le refus du congélateur est motivé parce que « le dossier ne m’a pas permis de percevoir le besoin d’augmenter la capacité de stockage sur le site, capacité qui a déjà été augmenté en 2012, ni le gain environnemental que cela pourrait induire en termes de réductions de gaz à effet de serre. » Toutefois, ajoute-t-il, « ce n’est pas un refus nécessairement définitif, parce que si un gain environnemental pouvait être développé, avec l’utilisation de la voie d’eau pour les transports, on pourrait sans doute augmenter la capacité et revoir cette décision concernant le congélateur ou d’autres infrastructures. La concrétisation de ce volet-là peut sans doute permettre de débloquer le reste beaucoup plus facilement. »

Lire la suite

Parlement wallon – Question orale de M. Bracaval (MR) à M. Di Antonio, ministre de l’environnement sur « le point sur l’entreprise Clarebout Potatoes à Warneton »

Réf.: P.W.- C.R.I.C. N° 32 (2017-2018) – Lundi 13 novembre 2017  (page 39)

Mme la Présidente. – L’ordre du jour appelle la question orale de M. Bracaval à M. Di Antonio, Ministre de l’Environnement, de la Transition écologique, de l’Aménagement du territoire, des Travaux publics, de la Mobilité, des Transports, du Bien-être animal et des Zonings, sur « le point sur l’entreprise Clarebout Potatoes à Warneton ».

La parole est à M. Bracaval pour poser sa question.

M. Bracaval (MR). – Monsieur le Ministre, j’ai toujours un peu de difficultés à poser des questions dont j’ai lu les réponses dans la presse le matin même. C’est le cas pour la question que je vais poser, mais plutôt que de la poser, je vais vous écouter.

L’entreprise Clarebout Potatoes de Warneton spécialisée dans la production de produits à base de pommes de terre n’en finit pas de faire la une des journaux : nuisances olfactives et sonores, déversements douteux dans la Lys, RN58, manque de sécurité des ouvriers, épidémie de légionellose ayant touché plus d’une centaine de travailleurs cet été, incendies répétés. De nombreux riverains et politiques se relayent pour dénoncer les débordements de ces entreprises, si bien qu’aucun conseil communal à Comines-Warneton ne semble à présent échapper aux interrogations liées à CL Warneton.

En trois mois, 53 accidents de travail ont été déclarés, un bilan sombre alourdi par un décès survenu en avril 2016 et un deuxième le 24 octobre dernier. Je déplore cette situation qui met en cause, une fois de plus, la sécurité de l’entreprise et nous rappelle, si besoin en était, que le développement économique ne peut se faire au détriment du bien-être au travail et de la sécurité.

Lire la suite

Warneton : Pour le ministre Carlo Di Antonio, le refus du second frigo n’est pas définitif

Le dossier du second frigo de Clarebout Potatoes est lié à la plateforme portuaire. 

L’entreprise de transformation de pommes de terre Clarebout Potatoes à Warneton et son actualité font fréquemment l’objet de débats au conseil communal de Comines-Warneton. Le sujet arrive maintenant au parlement wallon.

Interpellé par le député wallon Philippe Bracaval (MR), le ministre wallon de l’Environnement Carlo Di Antonio (CDH) est revenu sur la demande de permis de second frigo qu’il a refusée. « L’exploitant souhaite construire un second congélateur pour rationaliser les transports entre les sites de production et les stockages externes parce qu’actuellement, une partie de sa production est réalisée chez des tiers », indique Carlo Di Antonio. « Le but est de réduire ces trajets et donc leur coût économique journalier qui est conséquent. »

Pour le ministre, « à ce stade, le dossier ne m’a pas permis de percevoir le besoin d’augmenter la capacité de stockage sur le site de Warneton, capacité qui avait déjà été augmentée en 2012, ni le gain environnemental que cela pourrait induire en termes de réduction de gaz à effet de serre ».

Lire la suite

WARNETON (B) – Après l’accident du travail à Clarebout, une information judiciaire ouverte

Par Christelle Jeudy

Dimanche, un ouvrier de 24 ans, originaire d’Hazebrouck, a été brûlé au deuxième degré à l’usine Clarebout Potatoes de Warneton (B). L’Auditorat du travail de Tournai, le parquet spécialisé dans les affaires liées au travail, a ouvert une information judiciaire.

Ce nouvel accident du travail survenu dimanche, vers 10 h, à l’usine Clarebout Potatoes de Warneton (B), mobilise les services de l’Auditorat du travail, à Tournai. Et la substitut, Valérie Flamme, qui suit déjà l’enquête ouverte après l’accident mortel du 24 octobre dernier, où un salarié wattrelosien avait été écrasé par un monte-charge, est on ne peut plus claire : « Vu la répétition des événements dans cette entreprise, nous prenons les choses très au sérieux et une information judiciaire est de nouveau ouverte pour les faits de dimanche  ».

Suivre ce lien pour lire la suite de l’article : http://www.lavoixdunord.fr/275393/article/2017-12-06/apres-l-accident-du-travail-clarebout-une-information-judiciaire-ouverte

Source : LA VOIX DU NORD – 6 décembre 2017

WARNETON (B) – À Clarebout Potatoes, un salarié « brûlé au deuxième degré »

Par Christelle Jeudy

Dimanche matin, un nouvel accident du travail s’est produit à l’usine de frites surgelées Clarebout Potatoes. Un salarié a été brûlé par de l’huile. « Un incident mineur » selon la direction.

Que s’est-il réellement passé dans la matinée(1) de dimanche, sur le site industriel du Pont Rouge, à Warneton (B) ? Deux ambulances(2) ont été appelées à l’usine Clarebout Potatoes et l’on a appris que les secours se sont en fait déplacés pour un nouvel accident du travail survenu sur l’une des lignes de production. Selon une source, un ouvrier serait « passé au mauvais moment au mauvais endroit », en l’occurrence sous une friteuse, et aurait reçu des projections d’huile chaude, provoquant des brûlures suffisamment importantes pour que le salarié soit hospitalisé après les faits.

Suivre ce lien pour lire la suite de l’article : http://www.lavoixdunord.fr/279646/article/2017-12-05/clarebout-potatoes-un-salarie-brule-au-deuxieme-degre

Source : LA VOIX DU NORD – 5 décembre 2017

____________________________

Notes
1. Vers 10h30
2. Deux ambulances dont une du MUG / SMUR (équivalent SAMU)

Clarebout Warneton – Une erreur humaine à l’origine du rejet d’huile dans la Lys

Titre original de l’article : « Il s’agit d’une erreur humaine » (Rédaction : Marie-France Philippo).

Patrick Maton, des «Amis de Warneton», a mené l’enquête sur le rejet d’huile dans la Lys par l’usine Clarebout, ce lundi.

pollution-lys-20171227

Photo prise lundi 27/11/2017 par un passant

«Les responsables se sont justifiés par un problème avec le séparateur d’huile. À cause des pluies abondantes, de l’huile s’est retrouvée dans le circuit des eaux de pluie. C’est vraiment n’importe quoi…»

Et de transférer un message qu’il a reçu d’un témoin: «C’est en vidangeant de l’huile usagée dans une cuve ouverte à l’extérieur que de l’eau est arrivée par erreur dans cette cuve en fin de vidange. Comme cette huile était encore assez chaude, elle s’est ravivée au contact de l’eau et l’a fait déborder pour inonder une bonne partie de la voie principale. Toutes les bouches d’égout ont été remplies! Ce sont des techniciens d’une société de sous-traitance qui ont vu cette catastrophe. Ils auraient pu être brûlés si l’incident s’était produit au moment où ils passaient sous cette cuve qui a débordé et dont la hauteur avoisine les six à sept mètres. Cette fois-ci, pas de blessés mais une belle pollution.»

«Il s’agit simplement d’une erreur humaine, conclut Patrick Maton. Comme il manque de personnel, les travailleurs doivent courir à gauche et à droite et, fatalement, des erreurs surviennent!»

Suivre ce lien pour lire la suite de l’article :
http://www.lavenir.net/cnt/dmf20171201_01093247/il-s-agit-d-une-erreur-humaine

L’usine Clarebout Potatoes à l’origine d’une pollution de la Lys ce lundi

par Christelle Jeudy

Lundi soir, une importante nappe d’huile a été détectée sur la Lys, à Warneton (B). Un barrage absorbant a été installé mardi par les secours et doit être démonté ce mercredi. La pollution, elle, venait bien de l’usine Clarebout Potatoes.

pollution-lys-20171227

Photo prise le 27/11/2017 par un passant

C’est un passant qui a repéré, lundi soir, des nappes d’huile graisseuse flottant sur la Lys. Et au niveau du cimetière du Bas-Warneton (B), la nappe était «  assez importante  », explique Patrick Malingreau, de la police de l’environnement de Mons. Les autorités belges ont été alertées par l’association Deûlémont défense de l’environnement et aussitôt des mesures ont été prises, même s’il ne s’agissait que d’une «  huile alimentaire, non toxique  », ajoute le fonctionnaire. Un barrage absorbant censé piéger la nappe d’huile dans le bras mort de la Lys, et éviter ainsi sa propagation, a été posé mardi par la protection civile et les sapeurs-pompiers.

Suivre ce lien pour lire la suite de l’article :
http://www.lavoixdunord.fr/275637/article/2017-11-29/l-usine-clarebout-potatoes-l-origine-d-une-pollution-de-la-lys-ce-lundi

Source : LA VOIX DU NORD – 29 novembre 2017

Communiqué du Groupe ECOLO de Comines-Warneton

Le groupe Ecolo de Comines-Warneton avait déjà fait des recommandations dans les rapports d’enquêtes publiques.
Nous signalions « qu’une sous estimation de la vitesse et de la quantité des eaux de pluie à gérer présente le risque accru de l’inondation dans les locaux mêmes de l’entreprise ainsi que des risques de pollution conséquents pour la collectivité. »
Il faut un nouvel « incident », une énième pollution pour que l’entreprise Cl Warneton promette des mesures de « prévention »… Nous espérons que l’entreprise ne s’en tiendra pas à des paroles, mais qu’elle aménagera un bassin d’orage efficace.

Source : https://www.facebook.com/search/top/?q=ecolo%20comines-warneton

Warneton: l’usine Clarebout Potatoes a laissé échapper de l’huile dans la Lys

FB-5-27-11-2017-17h30-Warneton

Photo prise par un riverain lundi 27/11/2017

La pollution détectée, ce mardi, dans la Lys, à Warneton, provient bien de l’usine de pommes de terres Clarebout Potatoes. « Un incident technique s’est produit au niveau du séparateur d’hydrocarbures (NDLR : un mécanisme qui permet de séparer l’eau des boues et de l’huile), explique Nicolas Yernaux, porte-parole au Service public de Wallonie pour la police de l’environnement. Entre 100 et 300 litres d’huile végétale se sont donc retrouvés dans la Lys, la rivière qui coule à proximité de l’usine. » 

Suivre ce lien pour lire la suite de l’article:
https://www.rtbf.be/info/regions/hainaut/detail_warneton-la-pollution-sur-la-lys-vient-elle-de-chez-clarebout-potatoes?id=9775807

Source : RTBF.BE – 29 novembre 2017

Articles connexes

 

Pollution signalée sur la Lys: l’entreprise Clarebout pointée du doigt

pollution-lys-cl-warneton-20171128

Cliquer sur l’image ci-dessus pour visionner la vidéo

Des échantillons d’eau prélevés sur place sont actuellement analysés en laboratoire

La police de l’Environnement du Service Public de Wallonie a été avertie ce mardi matin, photos à l’appui, que l’eau de la Lys était polluée. Sans tarder, une équipe est arrivée sur les lieux dans l’heure pour prélever des échantillons d’eau. Ceux-ci sont actuellement analysés en laboratoire pour tenter d’identifier l’origine de la pollution.

Suivre ce lien pour lire la suite : http://www.notele.be/list14-l-info-en-continu-media54556-pollution-signalee-sur-la-lys–l-entreprise-clarebout-pointee-du-doigt.html

Source : NOTELE.BE – 28/11/2017

Articles connexes

Warneton (B) – Des nappes de graisse de friture sur la Lys

Hier, lundi 27/11 à 17h30, un passant a photographié des nappes de graisse de friture flottant sur la Lys. Selon ce témoin qui s’est empressé de communiquer ces photos à nos amis de Deûlémont Environnement ces rejets proviendraient de l’usine Clarebout de Warneton.
M. Patrick Malingreau qui a été alerté tôt ce matin, a assuré nos amis de Deûlémont Environnement qu’il contacterait immédiatement les dirigeants de l’usine Clarebout…

Affaire à suivre…

FB-5-27-11-2017-17h30-Warneton

Photo : Deûlémont Environnement

Lire la suite