Contrôle multidisciplinaire dans l’entreprise CL-WARNETON

Mise à jour : 20 juin 2018

clarebout-warneton-20151011-01

Photo: Patrick Maton (octobre 2015)

Ce 15 juin 2018 au matin, un contrôle multidisciplinaire non-annoncé a été mené au sein de l’entreprise CL-WARNETON située chaussée de Lille 61 à 7784 Warneton. Ce contrôle coordonné a été mené sous la direction conjointe de l’auditorat du travail du Hainaut et de l’autorité administrative de la Ville de Comines-Warneton, en présence de Monsieur l’Auditeur du Travail, de madame la Bourgmestre f.f. de Comines-Warneton, d’un magistrat du Parquet du Procureur du Roi de Mons-Tournai, du département de la police et des contrôles de Wallonie, du service de contrôle du Bien-être au travail de Mons, de la Zone de secours de Wallonie Picarde notamment les départements prévention incendie et planification d’urgence, du service urbanisme de la Ville de Comines-Warneton et de la police locale de Comines-Warneton.

Les détails et résultats de cette opération de contrôle feront, le cas échéant, l’objet d’une prochaine communication par les instances précitées.

Source : POLICELOCALE.BE – 15 juin 2018

Remarques de Amis de Warneton

Dans La Voix du Nord du 19/06/2018, nous apprenons notamment que

  • La visite surprise a semé la panique dans l’encadrement.
  • Aucun PV n’ a été établi et l’intention de ce contrôle était de faire passer un message auprès de la direction de CL Warneton…
  • Les services de secours (pompiers) réclament toujours des documents sur la 7e ligne de production(1)
  • Selon l’auditeur du Travail : « Lorsque la police s’est présentée il y a un mois et demi sur un accident de travail, l’accès à l’usine leur a été refusé. Nous n’avons pas vraiment apprécié, alors, nous sommes venus en groupe montrer que nous sommes là.« 
  • Selon le Procureur ce contrôle est une « visite de vérification ».

__________________

Notes :

  1. Cette nouvelle ligne de production devrai être mise en service en juillet 2018.
  2. Suite à la demande de permis de CL Warneton en 2011-2012, le SPW a autorisé:
    – 3 lignes de spécialités de 72 tonnes/jour chacune. Ces lignes portent les n°5, 6 et 7;
    – l’augmentation de la capacité de traitement de la station d’épuration (STEP) avec la construction d’un nouveau bassin aérobie qui atteint ainsi 200.000 EH (eq. habitants) au lieu de 35.000 EH;
    – la construction de l’actuel grand congélateur automatisé (capacité de stockage: 65.520 palettes).
    – avec ces extensions la capacité de production journalière en produits finis de CL Warneton officiellement autorisé par la SPW passe à 1.140 tonnes. En réalité, le tonnage de production journalière est beaucoup plus élevé…
  3. Selon nos sources, la capacité de production de la ligne 7 devrait être entre 40 et 60T/heure, soit entre 960 et 1.440 tonnes/jour et devrait aussi produire, comme c’est le cas avec la ligne 6, des frites surgelées et non seulement des spécialités…
  4. Les lignes 5, 6 et 7 étant identiques aux lignes 3 et 4 dont la production de frites surgelées autorisée par le SPW est 432 tonnes/jour chacune (en réalité 960 à 1.032 tonnes/jour chacune), leur capacité de production peut allègrement atteindre celle des lignes 3 et 4, ce qui est le cas en réalité…
  5. Le nombre de mouvements de poids lourds et tracteurs autorisé par le SPW suite à la demande de permis de 2011-2012 passe à 414.
  6. Nous avons aussi appris que CL Warneton a aussi fait installé un énorme four de cuisson au gaz qui ne figure nul part dans les demandes de permis de 2011-2012 et 2016… Les pompiers feraient bien de s’intéresser à ce four, qui, selon nos informations inquiètent certains employés de l’usine.

A suivre…

12/05/2018 – Rejets d’effluents industriels de CL Warneton dans la Lys (vidéo)

Du tuyau qui rejetait de l’eau marron hier (à droite sur la photo ci-dessus), il sort ce matin de l’eau clair mais à très fort débit. L’autre tuyau, quant à lui, rejette de l’eau légèrement marron. Son débit est nettement moindre.

Pour mémoire, CL Warneton a eu reçu l’autorisation du SPW de

  • rejeter dans la Lys 80 m3/h (1.920 m3/j) d’eaux traitées via sa station d’épuration (dont la capacité est 200.000 EQ (EQ=équivalent habitants), soit le nombre d’habitants de Charleroi ou de Roubaix-Tourcoing…
  • capter 100 m3/h d’eaux de surface dans la Lys.

Articles connexes

5 au 11/05/2018 – Rejets d’effluents industriels dans la Lys par CL Warneton (vidéos)

Mise à jour : 12 mai 2018

Nous remercions D. V.,  membre de l’association Deûlémont Environnement (F) qui a filmé et pris en photo ces rejets persistants.  Les commentaires ci-dessous ont été rédigés par l’auteur des vidéos.

Samedi 5 mai 2018
– Séquence (S) 1/6 : Liquide jaunâtre venant du collecteur dans l’herbe au niveau tuyau fibrociment. Ça dure… Si ça vient de l’ancienne usine ils sont responsables de la dépollution. Mais pour l’instant, le liquide que le laboratoire de CL Warneton a été analysé. Mais on ne connait ni la provenance ni la nature exacte de ce liquide.
– S. 2/6 : Écoulement entre le collecteur et son couvercle au niveau du tuyau fibrociment (chemin de halage au niveau parking et station de lavage des camions de CL Warneton).
– S. 3/6 : Vue d’ensemble pour vous situer sur le chemin de halage, vous ne pouvez pas rater le liquide sur le macadam.

Lire la suite

Vidéo d’un promeneur contenant des indices d’un déversement récent d’effluents industriels dans la Lys par la station d’épuration de CL Warneton

Un Quesnoysien qui aime se promener le long de la Lys à Warneton nous a fait parvenir une courte vidéo enregistrée dimanche 11 octobre 2015 vers 10h30.
Ayant entendu par des amis Warnetonnois que CL Warneton déversait fréquemment des eaux usées industrielles dans la Lys, pendant la nuit et/ou le week-end il n’avait pas oublié ce matin-là de prendre son smartphone avec lui pour filmer l’usine à la hauteur de station d’épuration.
Sa vidéo montre de gros tuyaux souples (vraisemblablement des tuyaux de pompage/vidange) jonchant le sol entre un des bassins de la station d’épuration et le grand portail qui est entrouvert…

Lire la suite

Une nouvelle construction métallique chez CL Warneton au Pont Rouge

Par Patrick Maton

2/05/2018 – Des riverains de la chaussée du Pont rouge nous signalent qu’une construction métallique plus haute que les hangars existants est visible depuis ± 1 semaine.

cl-warneton-pont-rouge-20180502

Photo prise par un riverain de la chaussée du Pont Rouge (2/05/2018)

A ce jour, deux silos ou citernes en métal ont été montées en haut de cette construction. Elles se situent dans la cour des hangars et sont attenantes à l’un d’eux. Une armature les entoure et devrait permettre prochainement la fermeture de l’ensemble.

Ces riverains s’interrogent sur le contenu de ces citernes ou silos qui s’ajoutent aux deux déjà existantes…

Selon l’un d’entre eux, cette nouvelle construction est visible depuis le chemin du Bon Coin à proximité du croisement avec le Ravel.

Notre association se pose les questions suivantes :
1) Est-ce que cette nouvelle construction nécessite ou non une demande de permis d’urbanisme ?
2) Que vont contenir ces silos ? Des produits anti-germinatifs liquides (toxiques?) et agressifs pour les voies respiratoires ?

Lire la suite

22/04/2018 – Rejet d’effluents industriels dans la Lys par l’usine CL Warneton

Les rejets d’effluents industriels par l’usine Clarebout de Warneton sont fréquents.

Cette vidéo a été enregistrée dans l’après-midi du 22 avril dernier par D. V., un membre de l’association Deûlémont Environnement.

Si vous êtes témoin de ce type de pollution il faut :

    • Prendre des photos et, mieux, enregistrer une vidéo comme celle ci-dessus (durée minimum : 30 secondes) et nous les envoyer sans tarder
    • Téléphoner immédiatement à la Police de l’Environnement au n° (gratuit) suivant :
 SOS ENVIRONNEMENT – NATURE
Tél.: 0800/20026 (de France: 00 32 80 02 00 26)

joignable 24/24h, 7/7j.
qui viendra constater/verbaliser…

Articles connexes

Warneton – Encore des rejets industriels dans la Lys

Mise à jour : 23 mars 2018

Par Marie-France Philippo

cl-warneton-rejets-20180314-14h35.jpg

Photo prise par un membre de l’association Deûlémont Environnement le 14/03/2018 (14h35)

Depuis une semaine, à l’arrière de CL Warneton, les promeneurs ont remarqué des traces huileuses dans le bras mort de la Lys, avec une odeur particulièrement répugnante, signale-t-on du côté de l’association Deûlémont Environnement défenses de l’environnement. Des écoulement directs depuis un réservoir(1) de la station d’épuration ont été constatés, de même que depuis les égouts où ne devraient sortir que les eaux pluviales. Depuis des jours, l’entreprise tente de résoudre ce problème de rejets parfaitement illégaux(2), avec plusieurs montages et démontages de tuyau. Les opposants(3) à Clarebout incriminent la nouvelle ligne de production(4), qui entraîne une épuration en surrégime.

Source : L’AVENIR – 20 mars 2018

Lire la suite

Deûlémont-Warneton – Les hautes sphères de l’État interpellées

Les défenseurs de l’environnement ne baissent pas les bras face à «l’envahisseur» Clarebout. Ils actionnent divers leviers.

1446110f-4d33-4144-b8c2-fb52da704bc2_original

Prenant la parole, le Belge Philippe Mouton a regretté que «la France soit ignorée dans les plans, comme si le monde s’arrête à la Lys

L’association «Deûlémont défense de l’environnement» a organisé sa troisième assemblée générale. «Une année pleine d’événements et de rebondissements», a commenté la présidente Élisabeth Dumoulin, tout en énumérant la liste des actions entreprises afin d’agir contre les nuisances de l’entreprise Clarebout. Des dizaines de courriers ont été envoyées à des responsables belges et français, du premier ministre Édouard Philippe au procureur du roi de Tournai.

Parmi les faits récents, signalons la réception d’un courrier en date du 11 janvier 2018 venant d’Anne Rubinstein, cheffe du cabinet du ministre Nicolas Hulot, en charge de l’écologie, qui signale avoir transmis les informations au préfet des Hauts-de-France afin qu’il agisse.

Lire la suite

Il pleut des gouttelettes d’huile

Par un riverain du Faubourg de Lille, le 17 février 2018

Avec un couple d’amis, nous sommes allés au restaurant pour fêter la Saint Valentin. En revenant, mon époux et moi-même discutions sur le trottoir devant l’entrée de leur maison située chaussée de Lille.
Juste avant de nous quitter, j’attire leur attention sur le fait qu’il commençait à pleuvoir et que nous n’allions pas tarder à y aller. Ce à quoi notre amie répondit : « Non, non. Ce n’est pas de la pluie mais des gouttelettes d’huile qui proviennent de cette fumée qui sort de la grande cheminée de l’usine Clarebout. »
Après les avoir salués nous montâmes dans notre voiture. Une fois à l’intérieur, mon époux activa les essuis-glaces. Nous furent tous les deux étonnés de constater que notre amie avait raison : les essuis-glaces étaient incapables de faire disparaître la pellicule de gras qui recouvrait notre pare-brise….

Remarques des Amis de Warneton

Nous savons que de nombreux Warnetonnois se plaignent de telles retombées huileuses sur leur véranda, le pare-brise de leur voiture, leur linge séchant dans leur jardin, leurs panneaux photovoltaïques, etc….
Nous ne comprenons d’ailleurs pas pourquoi ces plaignants n’osent pas nous signaler  cette pollution. Nous leur rappelons que pour les dirigeants de CL Warneton, taire de telles nuisances leur facilite l’obtention de nouveaux permis d’extension auprès des autorités. Notre bourgmestre f. f. n’a-t-elle pas dit haut et fort que cette usine n’aurait pas le permis pour son 2e congélateur tant qu’il y aura des nuisances ?
Nous rappelons qu’un formulaire est à la disposition des personnes subissant ce type de nuisance. Suivre ce lien :

https://amisdewarneton.org/2018/02/10/retombees-de-particules-grasses-emises-par-lusine-clarebout/