Eco-Vie organise une promenade le long de la Lys le 17 déc. 2017 (à partir de 14h00)

Par Philippe Mouton
6 décembre 2017

Eco-vie vous invite à une promenade le long de la Lys le dimanche 17 décembre à partir de 14h. Rendez-vous à Warneton France sur le parking : 8 route de Quesnoy en deçà du pont sur la Lys.

visite-vert-digue-20171217-01

La Lys d’avant, d’aujourd’hui et de demain vous sera contée par Martin Windels et Philippe Mouton. Quelques photos pour vous donner « envie d’avoir envie ». Nos paysages sont magnifiques. « Quel est ce pays »??? Les saisons ont toutes « quelque chose de Tennessee ». Voilà : j’ai pas résisté.

Quelques photos en plus pour vous donner le goût du printemps si besoin était. Venez nombreux « allumer le feu » intérieur.

Lire la suite

Clarebout Warneton – Une erreur humaine à l’origine du rejet d’huile dans la Lys

Titre original de l’article : « Il s’agit d’une erreur humaine » (Rédaction : Marie-France Philippo).

Patrick Maton, des «Amis de Warneton», a mené l’enquête sur le rejet d’huile dans la Lys par l’usine Clarebout, ce lundi.

pollution-lys-20171227

Photo prise lundi 27/11/2017 par un passant

«Les responsables se sont justifiés par un problème avec le séparateur d’huile. À cause des pluies abondantes, de l’huile s’est retrouvée dans le circuit des eaux de pluie. C’est vraiment n’importe quoi…»

Et de transférer un message qu’il a reçu d’un témoin: «C’est en vidangeant de l’huile usagée dans une cuve ouverte à l’extérieur que de l’eau est arrivée par erreur dans cette cuve en fin de vidange. Comme cette huile était encore assez chaude, elle s’est ravivée au contact de l’eau et l’a fait déborder pour inonder une bonne partie de la voie principale. Toutes les bouches d’égout ont été remplies! Ce sont des techniciens d’une société de sous-traitance qui ont vu cette catastrophe. Ils auraient pu être brûlés si l’incident s’était produit au moment où ils passaient sous cette cuve qui a débordé et dont la hauteur avoisine les six à sept mètres. Cette fois-ci, pas de blessés mais une belle pollution.»

«Il s’agit simplement d’une erreur humaine, conclut Patrick Maton. Comme il manque de personnel, les travailleurs doivent courir à gauche et à droite et, fatalement, des erreurs surviennent!»

Suivre ce lien pour lire la suite de l’article :
http://www.lavenir.net/cnt/dmf20171201_01093247/il-s-agit-d-une-erreur-humaine

L’usine Clarebout Potatoes à l’origine d’une pollution de la Lys ce lundi

par Christelle Jeudy

Lundi soir, une importante nappe d’huile a été détectée sur la Lys, à Warneton (B). Un barrage absorbant a été installé mardi par les secours et doit être démonté ce mercredi. La pollution, elle, venait bien de l’usine Clarebout Potatoes.

pollution-lys-20171227

Photo prise le 27/11/2017 par un passant

C’est un passant qui a repéré, lundi soir, des nappes d’huile graisseuse flottant sur la Lys. Et au niveau du cimetière du Bas-Warneton (B), la nappe était «  assez importante  », explique Patrick Malingreau, de la police de l’environnement de Mons. Les autorités belges ont été alertées par l’association Deûlémont défense de l’environnement et aussitôt des mesures ont été prises, même s’il ne s’agissait que d’une «  huile alimentaire, non toxique  », ajoute le fonctionnaire. Un barrage absorbant censé piéger la nappe d’huile dans le bras mort de la Lys, et éviter ainsi sa propagation, a été posé mardi par la protection civile et les sapeurs-pompiers.

Suivre ce lien pour lire la suite de l’article :
http://www.lavoixdunord.fr/275637/article/2017-11-29/l-usine-clarebout-potatoes-l-origine-d-une-pollution-de-la-lys-ce-lundi

Source : LA VOIX DU NORD – 29 novembre 2017

Communiqué du Groupe ECOLO de Comines-Warneton

Le groupe Ecolo de Comines-Warneton avait déjà fait des recommandations dans les rapports d’enquêtes publiques.
Nous signalions « qu’une sous estimation de la vitesse et de la quantité des eaux de pluie à gérer présente le risque accru de l’inondation dans les locaux mêmes de l’entreprise ainsi que des risques de pollution conséquents pour la collectivité. »
Il faut un nouvel « incident », une énième pollution pour que l’entreprise Cl Warneton promette des mesures de « prévention »… Nous espérons que l’entreprise ne s’en tiendra pas à des paroles, mais qu’elle aménagera un bassin d’orage efficace.

Source : https://www.facebook.com/search/top/?q=ecolo%20comines-warneton

Warneton: l’usine Clarebout Potatoes a laissé échapper de l’huile dans la Lys

FB-5-27-11-2017-17h30-Warneton

Photo prise par un riverain lundi 27/11/2017

La pollution détectée, ce mardi, dans la Lys, à Warneton, provient bien de l’usine de pommes de terres Clarebout Potatoes. « Un incident technique s’est produit au niveau du séparateur d’hydrocarbures (NDLR : un mécanisme qui permet de séparer l’eau des boues et de l’huile), explique Nicolas Yernaux, porte-parole au Service public de Wallonie pour la police de l’environnement. Entre 100 et 300 litres d’huile végétale se sont donc retrouvés dans la Lys, la rivière qui coule à proximité de l’usine. » 

Suivre ce lien pour lire la suite de l’article:
https://www.rtbf.be/info/regions/hainaut/detail_warneton-la-pollution-sur-la-lys-vient-elle-de-chez-clarebout-potatoes?id=9775807

Source : RTBF.BE – 29 novembre 2017

Articles connexes

 

Pollution signalée sur la Lys: l’entreprise Clarebout pointée du doigt

pollution-lys-cl-warneton-20171128

Cliquer sur l’image ci-dessus pour visionner la vidéo

Des échantillons d’eau prélevés sur place sont actuellement analysés en laboratoire

La police de l’Environnement du Service Public de Wallonie a été avertie ce mardi matin, photos à l’appui, que l’eau de la Lys était polluée. Sans tarder, une équipe est arrivée sur les lieux dans l’heure pour prélever des échantillons d’eau. Ceux-ci sont actuellement analysés en laboratoire pour tenter d’identifier l’origine de la pollution.

Suivre ce lien pour lire la suite : http://www.notele.be/list14-l-info-en-continu-media54556-pollution-signalee-sur-la-lys–l-entreprise-clarebout-pointee-du-doigt.html

Source : NOTELE.BE – 28/11/2017

Articles connexes

Warneton (B) – Des nappes de graisse de friture sur la Lys

Hier, lundi 27/11 à 17h30, un passant a photographié des nappes de graisse de friture flottant sur la Lys. Selon ce témoin qui s’est empressé de communiquer ces photos à nos amis de Deûlémont Environnement ces rejets proviendraient de l’usine Clarebout de Warneton.
M. Patrick Malingreau qui a été alerté tôt ce matin, a assuré nos amis de Deûlémont Environnement qu’il contacterait immédiatement les dirigeants de l’usine Clarebout…

Affaire à suivre…

FB-5-27-11-2017-17h30-Warneton

Photo : Deûlémont Environnement

Lire la suite

Comines : La bataille de l’eau dépasse les frontières

pompage-eau-de-la-lys-interdit-20170730

Photo : Les Amis de Warneton (30 juillet 2017)

Face à l’inaction du SPW, la commune tente de canaliser le flot de poids lourds allant pomper de l’eau dans la Lys.

Le SPW Voies hydrauliques permet aux agriculteurs qui le lui demandent de pomper de l’eau dans la Lys à Comines-Warneton, créant un appel d’air pour les agriculteurs flamands et français qui ne peuvent pas pomper de l’eau dans leurs contrées. Plusieurs points d’arrêt ont été définis pour le pompage.

Sauf que le SPW n’a pas les moyens humains – malgré ce qu’il a tenté de nous faire croire il y a un mois – de vérifier que les agriculteurs ont bien l’autorisation de pomper de l’eau dans la Lys. Il ne dispose pas non plus des moyens humains pour vérifier que les agriculteurs aillent bien aux endroits prévus.

Résultat : c’est l’anarchie. Et après une période d’accalmie, le problème naissant fin juin s’est à ce point accentué que la commune et la police, face à l’inaction du SPW, ont cette fois dû intervenir.

Lire la suite

Un belvédère de 100 000 euros avec vue sur la Lys… et l’usine Clarebout

DEULEMONT – Deûle et Lys en fête, qui vient de se terminer, a encore prouvé que le secteur est riche en sites à fort potentiel touristique. Dans le cadre des festivités, un belvédère aménagé à la confluence de la Deûle et de la Lys, à Deûlémont, a été inauguré. Un aménagement des Voies navigables de France qui fait débat.

b9712234929z-1_20170606163918_0002bgam96vagt-2-0

La coupole de bois a fière allure sur les rives : à gauche, vue sur le port de Deûlémont et, au fond, sur l’usine Clarebout.

Le belvédère financé par Voies navigables de France (VNF) a fière allure… Samedi, le maire de Deûlémont, Christophe Liénart, a invité habitants et élus à découvrir cet aménagement. De fait, un joli point d’observation «  de la biodiversité, recrée ici dans le cadre de la trame verte et bleue  », a-t-il souligné. VNF a aussi aménagé des lagunes dans le secteur (à Quesnoy-sur-Deûle et Wambrechies), dont deux à Deûlémont. Non loin du belvédère, dans un bras mort de la lys, une zone humide a été recréée, les terres remodelées et des plantes aquatiques installées, faisant revenir la faune et la flore.

Lire la suite

Le projet de canal Seine-Nord en danger ?

1174151716228640

Le gigantesque projet européen du canal Seine-Nord, dans lequel s’intègrent les nombreux aménagements récents et à venir sur la Lys et l’Escaut, pourrait être remis en cause par l’arrivée à la tête de l’exécutif français du député-maire du Havre, Edouard Philippe.

Emmanuel Macron vient de l’annoncer, Edouard Philippe sera le prochain Premier ministre français. L’homme s’est à plusieurs reprises montré très critique envers le projet du canal Seine-Nord qui devrait permettre de relier le port du Havre, ville dont il est le maire, avec le réseau fluvial du Benelux. Or c’est bien dans l’attente du creusement de ce gigantesque canal de 106 km que les différents aménagements de nos voies fluviales ont démarré il y a déjà plusieurs années. Le réseau Lys-Escaut est en pleine transformation afin de permettre le passage de péniches de gros tonnage -4500t- en provenance de France ou des Pays-Bas. Lire la suite

Question orale de M. Gillot à M. Di Antonio, Ministre de l’Environnement, sur « l’impact environnemental de l’entreprise Clarebout Potatoes à Warneton »

31/01/2017 – Question orale de M. Frédéric Gillot, Député wallon PTB, à M. Carlo Di Antonio, Ministre de l’Environnement, de l’Aménagement du territoire, de la Mobilité et des Transports et du Bien être animal, sur « l’impact environnemental de l’entreprise Clarebout Potatoes à Comines-Warneton »

  • Session : 2016-2017
  • Année : 2017
frederic-gillot

Fédéric Gillot

M. Gillot (PTB-GO !). –

Monsieur le Ministre, l’entreprise Clarebout Potatoes exporte mondialement des produits à base de pommes de terre. Depuis 2009, cette entreprise a une unité de production à Warneton. Il y a également une grosse unité de production à Nieuwkerke, dans la commune voisine de Heuvelland, en province de Flandre occidentale. Ces deux sites de production causent depuis des années des nuisances aux riverains. En ce qui concerne le site de Warneton, il y a essentiellement des plaintes pour mauvaises odeurs, trafic de camions aux environs de Warneton, dans la vallée de la Lys et dans la commune voisine de Deûlémont en France. On rapporte également des déversements d’eaux usées dans la Lys, tandis que l’entreprise dispose pourtant d’une station d’épuration.

Le 22 décembre 2016, un tel déversement dans un ancien bras de la Lys a été documenté par des passants et a étépostésur Internet. Cet incident fut l’occasion d’un sujet dans le journal de la télévision régionale Focus WTV. Le rejet était d’une telle importance que de nombreuses normes en vigueur étaient sans aucun doute dépassées. Malgré les dénégations initiales par l’entreprise, celle-ci a reconnu le jour suivant qu’il s’agissait d’une défaillance accidentelle unique du système d’épuration. Pourtant, on peut constater visuellement très clairement que le bras de la Lys lui-même est très pollué et envasé, ce qui indique des déversements répétés. La pollution elle-même poursuit son cours via la Lys vers la Flandre.

Y a-t-il eu dans le passé des constatations de dépassement des normes d’émission pour cette entreprise ?

Quelle est la fréquence de contrôle des émissions de cette entreprise ? Y a-t-il eu des contrôles de la pollution du bras de Lys adjacent, ainsi que de ses sédiments ? L’administration est-elle au courant de l’incident du 22 décembre dernier mentionné ci-dessus ?

Y a-t-il déjà eu une concertation avec la Région flamande concernant la pollution transfrontalière par cette entreprise ?

Réponse de M. Di Antonio, Ministre de l’Environnement, de l’Aménagement du territoire, de la Mobilité et des Transports et du Bien-être animal.

En ce qui concerne les constats d’infractions environnementales, Monsieur Gillot, le Département de la Police et des Contrôles de Mons a déjà constaté des infractions en matière de déversements d’eaux usées au niveau de cette entreprise. Conformément à la réglementation, divers avertissements et procès-verbaux ont été dressés à son encontre.

Cette entreprise étant classée IED, elle est contrôlée régulièrement par le DPC – c’est la directive sur les émissions industrielles – qui se déplace également sur base des plaintes reçues. Pour des motifs notamment fiscaux, les eaux usées sont contrôlées au minimum quatre fois par an. D’autres contrôles inopinés peuvent être planifiés en fonction des besoins.

Les sédiments du bras mort de la Lys ont été analysés en mars 2014, préalablement à des travaux de curage lesquels ont été réalisés en juin 2015. Il apparaît que certaines photos reprises sur internet sont antérieures à ces travaux de curage.

Les rejets dans cette section de la Lys ont fait l’objet d’un contrôle en 2016. L’entreprise a été verbalisée à ce sujet en octobre 2016. Elle a pris diverses mesures pour régulariser sa situation.

Une visite récente sur place a permis de constater l’absence de rejet infractionnel dans le bras mort de la Lys. Un nouveau contrôle complet sera réalisé à ce niveau en 2017.

La Région flamande ayant lancé une alerte via la Commission internationale de l’Escaut, le DPC a communiqué les mesures prises à cette autorité.

Enfin, pour ce qui concerne les subsides spécifiques accordés aux entreprises pour réduire leur impact sur l’environnement, je vous informe, Monsieur Gillot, qu’ils relèvent des compétences de mon collègue, le Ministre de l’Économie. Je vous invite à lui soumettre cette question.