23/10/2017 – Poids lourds et tracteurs agricoles traversant le centre de Warneton malgré l’interdiction aux +3,5T…

Ce 23/10/2017, les poids lourds et les tracteurs agricoles étaient nombreux à traverser en toute impunité le centre de Warneton entre 13h00 et 15h00 malgré la présence de panneaux d’interdiction au +3,5T. Nous déplorons l’absence d’agents de police pour constater et verbaliser…

Articles connexes

28/10/2017 – Le point sur la circulation du charroi lourd dans le centre de Warneton depuis la mise à 90km/h de la N58

La pollution, c’est 35 % de production d’énergie solaire en moins !

Cet article devrait intéresser fortement les possesseurs de panneaux solaires de Warneton et des environs. On y lit que les retombées de poussières dues à la pollution de l’air réduisent considérablement l’efficacité des panneaux photovoltaïques. Qu’en est-il de la baisse de rendement si on ajoute à ces poussières les retombées graisseuses de l’usine Clarebout Warneton ? 
Si vous subissez de telles nuisances vous pouvez les signaler via le formulaire dédié à ce type de nuisances. Cliquer sur le lien suivant : https://amisdewarneton.org/je-temoigne/retombees-de-particules-dhuile-de-friture/

panneaux-photovoltaiques

Pour lutter contre le réchauffement climatique, de plus en plus de pays parient sur l’énergie solaire. Pourtant, une étude récente prouve que les particules de pollution réduisent fortement l’efficacité des panneaux solaires.

Les efforts de nombreux pays qui s’équipent de panneaux solaires méritent d’être salués. Mais lorsqu’ils sont recouverts de poussière générée par la pollution, leur efficacité n’est plus au rendez-vous !

Les panneaux solaires, moins efficaces lorsqu’ils sont sales

L’énergie solaire emmagasinée par les panneaux solaires est rentable et permet de réduire la dépendance aux énergies fossiles. De plus en plus de pays se lancent dans des installations de grande ampleur, afin de développer au maximum cette énergie renouvelable. Quand la pollution s’en mêle, les choses ne sont pas si simples.

C’est en visitant une installation de panneaux photovoltaïques et en constatant la saleté accumulée sur ces derniers que Michel Bergin, professeur d’ingénierie de l’Université Duke(1), a décidé de faire des recherches. L’étude a été publiée ce mois-ci dans la revue Environmental Science and Technology Letters. Les panneaux solaires sont-ils encore efficaces lorsqu’ils sont recouverts de particules provoquées par la pollution de l’air ? Les chiffres sont alarmants.

Lire la suite

La pollution de l’air coûte 225 milliards de dollars à l’économie mondiale

4994719_3_55d5_des-enfants-et-leurs-parents-portant-des_8f10f37afd58f359a64e7f61b584d5a5

Des enfants et leurs parents portant des masques, dans une rue de Harbin, ville de la province de Heilongjiang en Chine, le 3 novembre 2015, un jour de pollution sévère.

La pollution atmosphérique est responsable d’un décès sur dix dans le monde, six fois plus que le paludisme, selon un rapport de la Banque mondiale.

La pollution atmosphérique est responsable d’un décès sur dix dans le monde, six fois plus que le paludisme. Un fléau sanitaire qui entraîne un colossal manque à gagner pour l’économie mondiale : 225 milliards de dollars (199 milliards d’euros) de pertes de revenus par an. En publiant, jeudi 8 septembre, une évaluation du fardeau financier que fait peser la mauvaise qualité de l’air, la Banque mondiale cherche à susciter un sursaut.

Lire la suite

Particules en suspension (PM10, PM2,5)

Définition et principales sources des particules fines

repere-taille-pm-10-25Les particules en suspension (notées « PM » en anglais pour « Particulate matter ») sont d’une manière générale les fines particules solides portées par l’eau ou solides et/ou liquides portées par l’air (Wikipédia).

Pour faire simple, les particules fines, c’est de la poussière. Dans le cas de la pollution de l’air, ces poussières sont souvent issues de combustions qui ne sont pas totales. Elles génèrent ce qu’on appelle des imbrûlés. Quand on voit la fumée sortir du cheminée, d’un pot d’échappement ou quand on recrache de la fumée de cigarettes, c’est parce qu’il y a énormément de particules, de plus ou moins petites tailles.
Lire la suite

La pollution de l’air responsable de l’augmentation du nombre d’allergies respiratoires saisonnières causées par le pollen

pollen

Aigrettes d’un pissenlit

Avec l’arrivée massive des pollens, vous risquez vous aussi de voir apparaître les symptômes les plus courants des allergies respiratoires :

  • Eternuements, écoulement ou obstruction nasale, démangeaisons nasales et pharyngées
  • Rougeur des yeux et conjonctivites ou démangeaisons oculaires, larmoiements permanents
  • Trachéite, asthme…

Ces allergies respiratoires saisonnières touchent aujourd’hui 30% des Français : elles sont en constante augmentation. On en distingue deux formes : l’asthme allergique et la rhinite allergique. L’Organisation mondiale de la santé estime qu’en 2050, 50 % de la population pourrait être affectée par au moins une maladie allergique.

Pourquoi une telle explosion ?

Une des explications est que la durée des périodes polliniques et la quantité de pollen augmentent à cause du changement climatique. Par ailleurs, la pollution de l’air, par l’inflammation qu’elle provoque, offre un terrain favorable aux allergies.

L’explosion des allergies est renforcée par la conjonction d’agresseurs chimiques que l’activité humaine rejette dans l’atmosphère : les aldéhydes, benzopyrènes, oxyde de carbone… la liste est bien trop longue pour la donner ici.

Suivre ce lien pour lire la suite :
https://jpwillem.lettre-medecin-sante.com/bouclier-naturel-contre-allergies-saisonnieres/

Source : Lettre du docteur Willem du 30 mai 2017

Les Warnetonnois veillent au grain

circulation-26-08-2016

Photo : ©Patrick Maton (2016)

Les Amis de Warneton déplorent le trafic de poids lourds dans le centre du village

Les habitants de Warneton veulent la réduction du charroi lourd dans le centre de leur village pourtant interdit aux poids lourds. Et contrairement à ce que l’on pourrait penser, la présence de l’entreprise Clarebout Potatoes à Warneton n’est pas la seule cause de ce trafic intense.

« Depuis la mise en œuvre de la taxe kilométrique Viapass en avril 2016, la circulation de poids lourds passant par le centre de Warneton ne cesse d’augmenter. Ces camions viennent de France et se dirigent vers la chaussée d’Ypres et inversement, explique Patrick Maton, de l’association des Amis de Warneton. Les ordinateurs de bord des camions calculent et déterminent le trajet au moindre coût pour se rendre d’un point A vers un point B. Dans ce calcul est prise en compte la taxe kilométrique Viapass. La R.N. 58 étant classée comme voie rapide, elle est donc sujette à la taxe Viapass. Cela explique que les camions évitent d’utiliser le tronçon de la R.N. 58 entre le rond-point de l’Europe situé sur la D945 entre Houplines et Frelinghien et l’échangeur n° 7 donnant sur la chaussée d’Ypres à Warneton. »

Cliquer sur ce lien pour lire la suite de l’article : http://www.dhnet.be/regions/tournai-ath-mouscron/les-warnetonnois-veillent-au-grain-5928614ccd700225430e48c7

Vidéos du charroi lourd traversant le centre de Warneton sur Youtube :

https://www.youtube.com/channel/UCtpX9q9sLn5oC1S63US4-DA

La nocivité des particules fines et de l’oxyde d’azote

La pollution atmosphérique fait plus de victimes que les accidents de la route.
D’une étude de l’Agence européenne de l’environnement, il ressort que, tous les ans, près de 470 000 personnes meurent prématurément parce qu’elles ont inhalé de l’air vicié.

Quelles sont les substances les plus nocives dans l’air que nous respirons ?
Et comment nous en protéger ?

Xenius a retenu son souffle pour traquer les polluants les plus dangereux pour la santé.

Source : Xenius, Le magazine de la connaissance Lire la suite

Mesurer la qualité de l’air : des technologies citoyennes pour agir tous ensemble

smart-citizen-kit-03

Notre association Les Amis de Warneton a adressé un courrier à la Police de l’Environnement à Mons le 25 novembre 2016 pour lui faire part de notre inquiétude sur les effets de la pollution de l’air sur la santé des habitants de notre petite ville, cette pollution (CO, NO2, NOx, particules fines) étant générée par l’important charroi agricole et industriel traversant le centre de Warneton et les émissions atmosphériques de l’usine Clarebout Potatoes (CO2, SO2, NOx).
La Police de l’Environnement ne nous ayant toujours pas répondu, nous envisageons aujourd’hui d’acquérir un capteur « Smart Citizen Kit ». De quoi s’agit-il?

Depuis 2012, le Fablab de Barcelone développe le Smart Citizen Kit, un capteur de données environnementales opensource. Outre des données sur la qualité de l’air (concentrations en CO & NO2) cet objet connecté mesure le bruit, la luminosité, la température ainsi que le taux d’humidité toutes les minutes et publie ces données sur une plateforme web accessible en opendata. La nouvelle version (1.5), disponible en  juillet prochain permettra d’étendre les mesures à d’autres paramètres (les particules fines, par exemple). Lire la suite

Qualité de l’air : proposition du Parlement de Wallonie

Fin 2016, une « proposition de résolution visant à développer une politique ambitieuse en matière de qualité de l’air en Wallonie » [1] était déposée par Monsieur Stoffels, Madame Morreale, Monsieur Denis, Madame Géradon, Monsieur Lenzini et Madame Trotta. La proposition a été favorablement accueillie par la Commission de l’environnement, de l’aménagement du territoire et des transports, laquelle procédait à des auditions ce jeudi 23 mars 2017. Cinq organismes étaient auditionnés : Agence européenne de l’environnement (EEA), Commission européenne, AwAC, Union wallonne des entreprises (UWE) et IEW.

Inter-Environnement Wallonie salue bien sûr la proposition de résolution du Parlement wallon ainsi que la volonté des membres de la Commission de l’environnement, de l’aménagement du territoire et des transports de traiter cette question de santé publique. L’objectif de développement d’une politique de la qualité de l’air ambitieuse en Wallonie, dotée d’une «  véritable stratégie » et « se référant aux normes et recommandations de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) » rejoint les préoccupations de notre Fédération. Lire la suite

11 400 décès à cause de l’oxyde d’azote

10

Il est rejeté notamment par les moteurs diesel : le NOx ou oxyde d’azote a tué 38 000 personnes à travers le monde en 2015.

Quelque 38 000 décès à travers le monde dont 11 400 en Europe en 2015 à cause de l’excès d’émission d’azote, c’est qu’il ressort d’une étude de l’organisation non-marchande Conseil International sur les Transports propres (ICCT), publiée ce lundi dans le magazine Nature. Outre l’Union européenne, l’étude a été menée en Australie, au Brésil, au Canada, en Chine, en Inde au Japon, au Mexique, en Russie, en Corée du Sud et aux États-Unis, soit des marchés qui représentaient plus de 80% des ventes de véhicules diesel neufs en 2015. Lire la suite