Clarebout Warneton: le MR tacle la majorité

b9713901976z-1_20171122181914_0002bg73a73sug-2-0

La décision « pas définitive » de Di Antonio fait réagir l’opposition

Le MR de Comines-Warneton a lui aussi fustigé la déclaration de Carlo Di Antonio sur le second frigo de Clarebout. L’occasion pour l’opposition de tacler également la majorité à Comines.

La décision « pas définitive » de Carlo Di Antonio, ministre wallon de l’Environnement sur la construction du deuxième frigo de Clarebout a fait bondir l’opposition à Comines. Si Philippe Mouton (Écolo) n’a pas tardé à réagir, le MR (Mouvement Réformateur) s’est lui aussi exprimé sur la question.

« C’est probablement un coup de com’ médiatique en vue de l’année électorale 2018 de la part de la majorité Action-PS » relatait le communiqué du MR. « Il y a quelques semaines, cette même majorité emmenée par Mme Marie-Eve Desbuquoit, refusait la demande de construction d’un second frigo pour l’entreprise Clarebout Potatoes. Voilà une occasion supplémentaire d’amadouer l’électeur »….

Lire la suite

WARNETON (B) – Le point sur les projets de plateforme portuaire et du second super congélateur de l’usine Clarebout

Par Guy Lauwarier
12 décembre 2017

La Lys prend sa source en France dans les collines de l’Artois. Elle s’écoule vers l’Est et sert de frontière franco-belge entre Armentières et Menin puis rejoint l’Escaut à Gand.
Son parcours en Wallonie est long de 12 km, soit en en bordure d’une unique ville wallonne : Comines-Warneton.

Le transport fluvial est le moyen le plus écologique de faire circuler des marchandises lourdes et volumineuses. La Wallonie peut bénéficier d’un subside pour créer une plateforme portuaire. Le PACO (Port Autonome du Centre et de l’Ouest) est chargé de sa réalisation. Il projette de la situer à Warneton au lieu-dit Pont-rouge.

La question que nous nous posons est simple : qui va profiter de cette implantation ?
A l’ensemble de la Région wallonne ?
Non, car celle-ci dispose de 2 liaisons fluviales directes et déjà aménagées : l’Escaut qui la relier à la France et à Anvers et la Meuse qui la relier à la France et aux Pays-Bas.
A la Wallonie picarde ?
Non, l’Escaut lui suffit et la ville WaPi la plus proche de Warneton est à 30 km.
Il reste la Région flamande est la petite ville de Comines-Warneton.
Pour ce qui est de la Flandre, il est difficile de comprendre que l’argent des contribuables wallons puisse servir à favoriser l’industrie flamande et en même temps, favoriser le transport routier flamand vers le centre de Comines-Warneton.
Pour ce qui est de Comines, les besoins sont faibles car cette ville n’a pratiquement pas d’industries lourdes.

Lire la suite

WARNETON – Le congélateur n’est que mis au frigo

eaf69241-43ec-4617-9abb-2dffa0ecc47a_original

Le ministre Di Antonio a refusé l’implantation d’un deuxième congélateur à l’entreprise Clarebout. Mais sa décision n’est pas définitive.

Lors d’une question orale posée par le député mouscronnois, Philippe Bracaval (MR), au Parlement wallon concernant entreprise Clarebout, ses nuisances et ses accidents à répétition (53 ont été déclarés), le ministre Carlo Di Antonio est revenu sur les permis octroyés.

Le refus du congélateur est motivé parce que « le dossier ne m’a pas permis de percevoir le besoin d’augmenter la capacité de stockage sur le site, capacité qui a déjà été augmenté en 2012, ni le gain environnemental que cela pourrait induire en termes de réductions de gaz à effet de serre. » Toutefois, ajoute-t-il, « ce n’est pas un refus nécessairement définitif, parce que si un gain environnemental pouvait être développé, avec l’utilisation de la voie d’eau pour les transports, on pourrait sans doute augmenter la capacité et revoir cette décision concernant le congélateur ou d’autres infrastructures. La concrétisation de ce volet-là peut sans doute permettre de débloquer le reste beaucoup plus facilement.« 

Lire la suite

Parlement wallon – Question orale de M. Bracaval (MR) à M. Di Antonio, ministre de l’environnement sur « le point sur l’entreprise Clarebout Potatoes à Warneton »

Réf.: P.W.- C.R.I.C. N° 32 (2017-2018) – Lundi 13 novembre 2017  (page 39)

Mme la Présidente. – L’ordre du jour appelle la question orale de M. Bracaval à M. Di Antonio, Ministre de l’Environnement, de la Transition écologique, de l’Aménagement du territoire, des Travaux publics, de la Mobilité, des Transports, du Bien-être animal et des Zonings, sur « le point sur l’entreprise Clarebout Potatoes à Warneton ».

La parole est à M. Bracaval pour poser sa question.

M. Bracaval (MR). – Monsieur le Ministre, j’ai toujours un peu de difficultés à poser des questions dont j’ai lu les réponses dans la presse le matin même. C’est le cas pour la question que je vais poser, mais plutôt que de la poser, je vais vous écouter.

L’entreprise Clarebout Potatoes de Warneton spécialisée dans la production de produits à base de pommes de terre n’en finit pas de faire la une des journaux : nuisances olfactives et sonores, déversements douteux dans la Lys, RN58, manque de sécurité des ouvriers, épidémie de légionellose ayant touché plus d’une centaine de travailleurs cet été, incendies répétés. De nombreux riverains et politiques se relayent pour dénoncer les débordements de ces entreprises, si bien qu’aucun conseil communal à Comines-Warneton ne semble à présent échapper aux interrogations liées à CL Warneton.

En trois mois, 53 accidents de travail ont été déclarés, un bilan sombre alourdi par un décès survenu en avril 2016 et un deuxième le 24 octobre dernier. Je déplore cette situation qui met en cause, une fois de plus, la sécurité de l’entreprise et nous rappelle, si besoin en était, que le développement économique ne peut se faire au détriment du bien-être au travail et de la sécurité.

Lire la suite

Warneton : Pour le ministre Carlo Di Antonio, le refus du second frigo n’est pas définitif

Le dossier du second frigo de Clarebout Potatoes est lié à la plateforme portuaire. 

L’entreprise de transformation de pommes de terre Clarebout Potatoes à Warneton et son actualité font fréquemment l’objet de débats au conseil communal de Comines-Warneton. Le sujet arrive maintenant au parlement wallon.

Interpellé par le député wallon Philippe Bracaval (MR), le ministre wallon de l’Environnement Carlo Di Antonio (CDH) est revenu sur la demande de permis de second frigo qu’il a refusée. « L’exploitant souhaite construire un second congélateur pour rationaliser les transports entre les sites de production et les stockages externes parce qu’actuellement, une partie de sa production est réalisée chez des tiers », indique Carlo Di Antonio. « Le but est de réduire ces trajets et donc leur coût économique journalier qui est conséquent. »

Pour le ministre, « à ce stade, le dossier ne m’a pas permis de percevoir le besoin d’augmenter la capacité de stockage sur le site de Warneton, capacité qui avait déjà été augmentée en 2012, ni le gain environnemental que cela pourrait induire en termes de réduction de gaz à effet de serre ».

Lire la suite

Warneton: pas de congélateur en zone agricole humide

c18fd1a7-2ace-4caa-ae49-eba40096ce3f_original

Mastodonte installé sur les bords de Lys, le congélateur ne passe pas inaperçu dans le paysage.

En refusant le congélateur, les élus affirment leur intention de ne plus faire le moindre cadeau à Clarebout tant que des nuisances sont avérées.

Fin juillet, le collège a refusé le congélateur de 65 520 palettes. Une décision prise à l’unanimité, avec un absent: Didier Vandeskelde. Au préalable, le fonctionnaire délégué de la Région wallonne a émis un avis défavorable.

«En plus de ceux rédigés par les fonctionnaires de la Région, 23 avis ont été sollicités, parmi lesquels ceux venus de France », explique Emmanuel Dubuc, chef du bureau technique où le dossier est consultable.

Quels sont les griefs?: «Il y a deux aspects essentiels: d’une part, la construction en zone agricole avec un impact urbanistique et paysager; d’autre part, le site est partiellement en zone inondable », précise Emmanuel Dubuc.

Ces avis sont argumentés sur des rapports dont on trouve synthèse dans les 106 pages. Épinglons les remarques du CWATUP, service du SPW. «L’article 35 stipule que la zone agricole est destinée à l’agriculture au sens général du terme. Elle contribue au maintien ou à la formation du paysage. Elle ne peut comporter que les constructions indispensables à l’exploitation et le logement des exploitants dont l’agriculture constitue la profession. »

Lire la suite

Warneton : Le second frigo de Clarebout Potatoes est refusé !

597c3b4fcd706e263f135357

Le fonctionnaire délégué de la Région wallonne a refusé la demande de dérogation au plan de secteur.

La commune de Comines-Warneton a reçu ce jeudi un courrier du fonctionnaire délégué de la Région wallonne relatif à la demande de permis d’urbanisme de la société Clarebout Potatoes souhaitant construire un nouveau frigo à l’arrière de l’entreprise, le long de la Lys, à Warneton. Et c’est un refus !

Le fonctionnaire délégué à Mons a remis un avis défavorable pour la demande de dérogation au plan de secteur, car le projet de l’entreprise de transformation de pommes de terre était en partie situé sur des terrains agricoles. Le bâtiment frigorifique automatisé devait avoir une base de 138 sur 81 mètres et une hauteur de 33 mètres. Il devait être masqué par un talus haut de 4,5 à 10 mètres.

Le refus de l’administration wallonne, qui n’a donc même pas à se positionner sur le fond du dossier, se base sur d’autres avis, négatifs, d’organismes consultés dans le cadre de la demande de permis d’urbanisme.

Le collège va acter cette décision lors de sa réunion ce lundi. Et, à vrai dire, il n’aura que ça à faire. Il n’aura même pas à se positionner sur le sujet puisque le refus concerne la dérogation au plan de secteur. Or, le plan de secteur relève uniquement de la compétence de la Région.

Suivre ce lien pour lire la suite : http://www.dhnet.be/regions/tournai-ath-mouscron/warneton-le-second-frigo-de-clarebout-potatoes-est-refuse-597b9beacd70d65d250be00e#

Source : La Dernière Heure – 29 juillet 2017