50% des espèces d’oiseaux les plus répandues de Wallonie sont en déclin, s’inquiète Natagora

Plus de 50% des espèces d’oiseaux les plus répandues de Wallonie sont en déclin, avertit jeudi l’association de défense de la Nature, Natagora, dans un rapport qui sera prochainement publié. « L’état des lieux de nos oiseaux les plus communs est loin d’être réjouissant », s’alarme l’organisation.

b0cee971ed9f14b44a3124906201db6f-1525420634

50% des espèces d’oiseaux les plus répandues de Wallonie sont en déclin, s’inquiète Natagora – © bearacreative – Getty Images/iStockphoto

Ainsi, sur les 81 espèces les plus communes observées par l’organisation, 41 sont en recul (51%), contre 21 en augmentation (26%). « En moyenne, les effectifs toutes espèces confondues décroissent de 1% par an depuis 28 ans et cette diminution s’accélère depuis 10 ans », note Natagora.

Parmi elles, les diminutions les plus prononcées sont constatées au niveau des espèces des milieux agricoles, avec 65% d’espèces en recul. En particulier les espèces nichant au sol dans les cultures. « Le recours aux produits phytosanitaires, les modifications des pratiques et globalement l’intensification de l’agriculture semblent principalement responsables de la situation », pointe Natagora.

Lire la suite

Réchauffement climatique : l’ONU appelle à agir avant qu’il ne soit trop tard

L’ONU a appelé lundi le monde à être plus ambitieux en matière de lutte contre le changement climatique avant qu’il ne soit trop tard, au premier jour d’une réunion de quelque 200 pays signataires de l’accord de Paris.

36251-rechauffement-climatique-onu-appelle-agir-urgence

Il est urgent d’agir ! « Le laps de temps qui nous est imparti pour s’attaquer au changement climatique arrive bientôt à échéance », a déclaré à Bonn (Allemagne) la responsable climat de l’ONU, Patricia Espinosa. « Nous devons accroître radicalement nos ambitions » a-t-elle insisté lors d’une conférence de presse retransmise sur internet.

Une situation climatique critique

L’accord de Paris sur le climat de 2015 vise à contenir le réchauffement mondial sous les 2°C, voire 1,5°C, par rapport à l’ère préindustrielle. Mais les engagements de réduction d’émissions de gaz à effet de serre pris jusqu’à présent par les États signataires conduiraient à un monde à +3°C.

« Une augmentation de cette ampleur serait extrêmement déstabilisante. Nous ne pouvons pas le permettre« , a souligné Mme Espinosa.

La session de négociations de Bonn, qui doit s’achever le 10 mai, est la première étape d’un année cruciale dans la lutte contre le dérèglement climatique, qui doit s’achever avec la 24e conférence climat de l’ONU (COP24) en Pologne en décembre. D’ici cette date, les signataires doivent notamment finaliser les règles d’applications de l’accord de Paris pour permettre sa mise en oeuvre en 2020. Face à l’urgence climatique, ils sont également encouragés à réviser à la hausse leurs engagements nationaux de réduction des émissions.

Lire la suite

La concentration de CO2 dans l’atmosphère vient de passer un cap jamais atteint depuis des millions d’années

arton14649-afa22

Mardi 17 avril, l’Observatoire de Mauna Loa a enregistré sa toute première lecture de dioxyde de carbone dépassant 410 parties par million (précisément 410,28 ppm). C’est la première fois qu’une telle concentration est atteinte dans l’atmosphère depuis des millions d’années. Ce qui signifie aussi que l’humanité est entrée dans une nouvelle atmosphère, qui piégera plus de chaleur et fera changer le climat à un rythme accéléré.

Le dioxyde de carbone était de 280 ppm lorsqu’on a commencé à enregistrer les niveaux à Mauna Loa, un observatoire à Hawaï, en 1958. En 2013, il a dépassé 400 ppm. Et en quatre ans plus tard, on est à 410.

Lire la suite

Faire payer les compagnies pétrolières pour leur contribution aux changements climatiques

Par Christian Noël

Un député de Queen’s Park a déposé un projet de loi pour forcer les compagnies pétrolières à payer pour leur contribution aux changements climatiques et ainsi permettre aux villes ontariennes et à la province de récupérer des milliards de dollars dépensés pour réparer et prévenir leurs dégâts. Si ce projet de loi était adopté, il s’agirait d’une première mondiale.

toronto-inondations-3

Des inondations à Toronto en 2013 Photo : La Presse canadienne/Frank Gunn

Des dizaines de voitures prisonnières des eaux sous les viaducs de Toronto, des couvercles de bouches d’égout projetés vers le ciel sous la force de la pression, des stations de métro inondées, des sous-sols de particuliers envahis par les eaux usées.

Durant l’été 2013 à Toronto, des pluies torrentielles ont causé des inondations monstres, qui ont coûté presque un milliard de dollars à la ville. L’hiver suivant, une tempête de verglas a causé des dommages de 400 millions de dollars.

« Les phénomènes météo extrêmes augmentent en fréquence, à cause des changements climatiques. Les gouvernements n’ont pas assez d’argent dans leurs coffres pour réparer et prévenir les dégâts », fait valoir le député néo-démocrate de Toronto Peter Tabuns, qui porte ce projet de loi.

Lire la suite

VIDÉO – Comment ralentir le réchauffement climatique en 5 gestes ?

Par Charlotte Hattenberger

Symbole de la lutte pour la sauvegarde de l’environnement, les ours polaires sont une espèce particulièrement menacée. Principal danger : le réchauffement climatique qui empêche les ours de chasser et donc de se nourrir. Mais quels gestes peut-on faire au quotidien pour préserver la planète ?

starvingbear

Symbole de la lutte pour la sauvegarde de l’environnement, les ours polaires sont une espèce particulièrement menacée. Photo : ICEPEOPLE.NET

Trier ses déchets, soutenir les associations de protection de l’environnement, préférer les sacs réutilisables… Il existe de nombreux gestes et initiatives éco-responsables. Mais les connaissez-vous tous ? A l’occasion de la Journée internationale de l’ours polaire, France Bleu vous propose cinq gestes simples pour participer à notre échelle à la sauvegarde de la planète.

Lire la suite de l’article

Source : FRANCEBLEU.FR – 27 février 2018

Climat: les inondations vont se multiplier en Europe

5880801

Les inondations telles que celles que connaît la France depuis quelques jours risquent de se multiplier en Europe en raison du réchauffement climatique, même si celui-ci était limité à 1,5°C, selon une étude publiée lundi.

Les auteurs de cette étude publiée par la revue Climate ont passé en revue 3 scénarios, allant de +1,5°C à +3°C par rapport à l’ère pré-industrielle.

Dans le scénario le plus optimiste, les dommages causés par les débordements de cours d’eau en Europe vont plus que doubler, à environ 15 milliards d’euros par an, selon les chercheurs. Et le nombre de personnes affectées par les inondations augmenterait de 86%, soit environ 650.000 personnes par an. Mais en cas de hausse des températures de 3°C, les dommages monteraient de 145% à environ 17 milliards d’euros par an, et 780.000 personnes seraient touchées (+123%).

L’Accord de Paris sur le climat, signé en 2015, vise à contenir la hausse de la température sous le seuil critique de 2°C par rapport à l’ère pré-industrielle, voire 1,5°C. Les Etats signataires se sont engagés à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre. Mais sur la base de ces engagements nationaux, la planète se dirige toujours vers +3°C. Déjà, une hausse de 1°C a suffi à provoquer le rétrécissement de la banquise, l’augmentation du niveau moyen des océans, ou encore plus de précipitations. L’air plus chaud contient en effet plus d’humidité, ensuite libérée sous forme de pluie ou de neige.

Lire la suite

Le droit à un environnement sain, un droit en devenir

Les entreprises contribuent au réchauffement climatique, à la pollution de l’air, de l’eau et des sols et à la raréfaction des ressources. Elles peuvent ainsi violer le droit à un environnement sain, reconnu progressivement comme un droit fondamental. Reste toutefois le problème de la réparation et de la remise en état de l’environnement affecté, qui représente encore souvent une bataille à mener pour les communautés locales.

csm_07-droit-environnement-sain-petit_format_850951b558

Les entreprises peuvent affecter l’environnement de part leurs activités, nuisant au droit à un environnement sain des populations. BIG / Novethic

Particulièrement touchées par les conséquences du réchauffement climatique, les Philippines viennent de marquer un premier pas dans la reconnaissance des populations à disposer d’un environnement sain. Le 27 juillet dernier, la Commission des droits de l’Homme locale a porté plainte contre 47 entreprises pour leur contribution au dérèglement climatique. Parmi elles, les Français Total et Lafarge, mais aussi d’autres grandes multinationales comme Chevron, ExxonMobil, BP, Royal Dutch Shell ou encore Glencore.

« Il s’agit là d’une démarche juridique complètement inédite, a réagi l’ONG Greenpeace dans un communiquéElle s’inscrit dans un mouvement citoyen visant à demander des comptes à la justice pour les dégradations environnementales qui constituent des violations des droits fondamentaux, comme celui de vivre dans un environnement sain ou encore le droit à la santé. »

Lire la suite

Natura 2000 en Wallonie

La Wallonie fait face aujourd’hui à un défi majeur en matière de conservation de la nature: mettre un terme au recul de la biodiversité et, si possible, la restaurer. En ce domaine l’Union européenne a adopté deux directives la Directive Oiseaux (1979) et la Directive Habitats (1992) qui constituent la base d’un vaste réseau écologique : le réseau Natura 2000.

C’est à partir de 2001 que la Wallonie a initié la mise en oeuvre de ces deux directives (Directive HabitatsDirective Oiseaux). Ainsi, 240 sites ont été sélectionnés sur base de travaux scientifiques et leur cartographie a été entreprise. Ces sites ont fait l’objet d’arrêtés de désignation dont l’adoption par le Gouvernement wallon s’est achevée en 2017.

Au-delà de la sauvegarde de notre patrimoine naturel, les actions à mener sont de nature à améliorer notre cadre de vie et touchent de nombreux secteurs , tels la qualité de l’air et de l’eau, la prévention des inondations, la lutte contre les effets du réchauffement climatique ou encore l’attrait touristique de la région.

Les premières mesures de protection sont d’ores et déjà prises sur le terrain. Et les acteurs sont nombreux : gestionnaires forestiers, agriculteurs, environnementalistes, citoyens, associations, administrations communales, provinciales et régionales.

Les sites Natura 2000 wallons couvrent 220.000 hectares(1). La tâche est donc de grande ampleur mais essentielle à la constitution d’un réseau écologique à l’échelle de l’Europe tout entière.

Objectifs de conservation Natura 2000

Le 1er décembre 2016, le Gouvernement wallon a adopté l’ensemble des objectifs de conservation pour le réseau Natura 2000, tant à l’échelle de la Région wallonne qu’à l’échelle des sites.

Voir l’arrêté du gouvernement wallon

_______________

Notes

  1. Les sites Natura 2000 wallons représentent 13% de la superficie de la Wallonie (16.844 km2)….

Au Canada, une entreprise capture le C02 pour en faire de l’énergie

Cette nouvelle technologie permet d’aspirer le gaz carbonique présent dans l’atmosphère pour le transformer énergie. Un procédé présenté comme révolutionnaire dans la lutte contre le réchauffement climatique.

8378673-13138348

Ce mur géant constitué de ventilateurs absorbe le dioxyde de carbone et le transforme en carburant (Photo : Carbon Engineering)

Le gaz carbonique n’a jamais été aussi abondant dans l’air depuis 800 000 ans. Pour éviter que ce gaz à effet de serre ne dérègle irrémédiablement le climat, sa captation apparaît comme une solution possible. En théorie. Car en pratique, le défi scientifique et industriel est majeur.

Plusieurs sociétés expérimentent à ce jour différents procédés permettant de capturer du CO2, principale cause du changement climatique. Parmi elles, la société canadienne Carbon Engineering.

Fondée en 2009 par David Keith, un climatologue de l’université de Harvard, l’entreprise a inauguré vendredi 9 octobre son usine pilote à Squamish, en Colombie-Britannique.

Présentée comme un moyen de combattre le réchauffement climatique, la technologie développée consiste en premier lieu à capturer le C02 directement dans l’atmosphère à l’aide de ventilateurs géants. Une fois filtré et purifié, le composant est transformé en boulettes de combustible synthétique, qui peuvent enfin servir de carburant.

« Il est maintenant possible de prendre le Co2 de l’atmosphère et de l’utiliser comme un combustible qui, combiné à l’hydrogène, produit une énergie zéro émission », explique Adrian Cordless, PDG de Carbon Engineering, à l’AFP.

Lire la suite

La Suisse vient d’inaugurer la première usine au monde de capture de CO2

sdfgdfhn

La première usine commerciale de capture de CO2 se situe à Zurich.

La première usine de capture de CO2 vient d’être installée à Zurich en Suisse. Une solution qui pourrait révolutionner la lutte contre le réchauffement climatique.

Se faire de l’argent sur le dos de la pollution ? C’est désormais possible et c’est même une bonne chose.

La première usine au monde de capture de dioxyde de carbone (CO2) vient d’être mise en route. L’idée de l’entreprise suisse Climeworks, à l’origine de l’installation, est simple : capturer directement le CO2 s’échappant d’une usine d’incinération des déchets, le stocker puis le vendre aux serres des alentours.

Lire la suite