Les affirmations très approximatives voire ineptes de M. Vandeskelde à Notélé sur la (sur)production chez CL Warneton

Par Patrick Maton

21 janvier 2018 – Interview de M. Vandeskelde par Notélé à l’issue du conseil communal suite l’énumération par Philippe Mouton des indices convergents tendant à prouver la surproduction chez CL Warneton. Les arguments avancés par l’échevin des travaux (Action)  lors de cette interview nous paraissent très approximatifs pour ne pas dire complètement ineptes…

Rappelons-nous les affirmations de M. Vandeskelde (soutenus par Mme Françoise Declercq, responsable de l’urbanisme à Comines), publiés dans l’édition de Nord Eclair du 19 août 2017 au lendemain de la publication d’une analyse de notre association dans le journal L’AVENIR. Je cite : « Nous contestons à 100% les dires des Amis de Warneton. Pour que Clarebout puisse augmenter sa production, il lui faut les autorisations nécessaires… » Et si CL Warneton n’attendait pas d’avoir les autorisations du SPW pour accroître sa production…

vandeskelde-notele-20180124

Interview de M. Vandeskelde à Notélé à l’issue du conseil communal du 22 janvier 2018 (curseur vidéo entre 0:59 et 0:36) – Cliquer sur l’image pour visionner le reportage de Notélé.

Transcription de l’interview de Vandeskelde : « Ils ont un permis d’exploitation pour 2 ou 3 lignes(1). L’espace ne permet pas d’augmenter ces lignes(2). Donc, est-ce qu’ils ont un système pour augmenter la production dans ces lignes ? En tout cas, ils n’ont pas de lignes supplémentaires. C’est impossible(3). »

Analyse des affirmations de M. Vandeskelde

1. « Ils ont un permis d’exploitation pour 2 ou 3 lignes. »

FAUX : A ce jour, CL Warneton a l’autorisation d’exploiter 4 lignes de production + 2 lignes de flocons :

– Frites surgelées
Nombre de lignes autorisé : 2 (page 91 de l’annexe 8)
(numérotées 3 et 4, les n° 1 et 2 se trouvent dans l’unité de production de Neuve-Eglise)
Production : 864T/j de frites surgelées (chiffre officiel déclaré par CL Warneton dans la demande de permis unique)

– Spécialités
Nombre de lignes autorisé : 2 (page 92 de l’annexe 8)
Ces deux lignes sont numérotés 5 et 6.
Production : 216T/j  (chiffre officiel déclaré par CL Warneton dans la demande de permis unique)

– Flocons
Nombre de lignes autorisé : 2 (page 91 de l’annexe 8)
Production : 60T/j

La production totale déclarée par CL Warneton pour l’obtention du permis unique et autorisé par le SPW est de 1.140T/jour. En réalité, et selon nos sources dans l’usine, la production actuelle serait en réalité 35 à 40% supérieure à ce que le SPW a autorisé, voire près de 100% certains jours !

Lire la suite

Le point sur la circulation du charroi lourd dans le centre de Warneton depuis la mise à 90km/h de la N58

28 octobre 2017 – Comparé à avant la mise à 90km/h de la N58 il y a moins de poids lourds et de tracteurs traversant le centre de Warneton mais il y en a toujours – et même beaucoup certains jours – qui ignorent volontairement ou non l’interdiction aux + de 3,5 t. et leur obligation d’emprunter la N58.

Pour mémoire, seuls les camions venant livrer des commerces warnetonnois et les tracteurs appartenant à des agriculteurs établis à Comines-Warneton sont autorisés à circuler dans le centre de Warneton.

Quels sont ces camions et ces tracteurs qui traversent quotidiennement le centre de Warneton ? (Photos prises entre le 18 et le 27 octobre 2017)

1. Le charroi agricole effectuant des allers-retours incessants entre les usines PINGUIN de Sainte Marguerite et celles de Langemark et de Westrozebeke.

DSC04939

Tracteur transportant des choux-fleurs se rendant très probablement à l’usine Pinguin de Ste Marguerite

DSC04916

Retour près livraison des choux-fleurs en France

Lire la suite

Comines-Warneton: premier bilan de la mise à 90 km/h de la N58

Quatre mois qu’ils n’avaient plus siégé (!) et ce conseil communal de rentrée s’est révélé assez calme. Sur la N 58, le Lidar a verbalisé 3,26% du trafic.

c539cc47-85d2-45df-8add-425b604376c1_original

Depuis le 1er juillet, les tracteurs peuvent emprunter la N58. Un vrai gain de temps pour les agriculteurs.

Après plus de quatre mois d’absence – le dernier conseil avait eu lieu le 19 juin! – les élus ont retrouvé les chaises rouges de l’hôtel de ville pour une séance de 55 points, avalés en 3h45. Pas le moindre sujet qui fâche à l’horizon, même pas une portion de frites. Résultat : une ambiance détendue, voire même consensuelle.

89 infractions au centre de Warneton

Les 50 première minutes sont consacrées à … la police. Le chef de corps Sébastien Dauchy a commenté l’évaluation chiffrée après trois mois de mise à 90 km/h de la N58 et d’interdiction au transport de choses de + de 3,5 t.
Un radar Lidar, qui change d’endroit toutes les semaines, contrôle la vitesse? Entre e 29 mai et le 17 octobre, 245 465 véhicules ont été contrôlés et 7 990 verbalisés, soit 3,26%.

Au centre de Warneton, pour les transports de + de 3,5 t, la mesure a été contrôlée à trois ou quatre moments de la journée et 89 constats d’infraction ont été établis.

Lire la suite

RN58 : Marche arrière toute à Comines ?

59dfc19bcd70be70bcf3e8e0

Un accident mortel a impliqué un tracteur sur une voie rapide dans le Brabant wallon

L’information fait parler d’elle à Comines-Warneton. Un accident mortel a impliqué, la semaine passée, un tracteur autorisé sur une voie limitée à 120 km/h sur la RN25 à Lillois, dans le Brabant wallon. Selon le VIAS, ex-IBSR, les véhicules agricoles ne devraient pas se retrouver sur les voies rapides.

De quoi relancer le débat à Comines-Warneton ? Le conseiller communal Didier Soete (MR) fait partie de ceux qui le croient.

Pour rappel , début juillet, la vitesse maximale sur la RN58 traversant l’entité de Comines-Warneton a été réduite à 90 km/h. Dans le même temps, les tracteurs ont pu monter sur la route express.

Cela devait permettre de réduire le nombre de convois agricoles dans les centres de village et de Warneton en particulier, où se trouve l’usine de transformation de pommes de terre Clarebout Potatoes.

Lire la suite

Comines: Des craintes pour la route express

592fa268cd702b5fbee78045

Les conseillers communaux de Comines-Warneton se sont penchés sur le projet de réduction de la vitesse maximale autorisée, de 120 km/h à 90 km/h, sur la RN58 traversant l’entité. La route express perdra son titre d’autoroute. Ce changement doit intervenir en juillet.

Ce projet est censé faire face à l’important problème du transit de charrois lourds et notamment de convois agricoles dans les centres des villages, et notamment à Warneton, où le problème est plus criant. La réduction de la vitesse sur la RN58 permettra aux tracteurs d’emprunter cette route.

Le point était présenté par la majorité Action-PS et la minorité l’a approuvé, à l’exception de l’élu indépendant David Kyriakidis.
Lire la suite

La N 58 bientôt limitée à 90 km/h

b2756633-6098-4ea5-bdcc-5320b02c9ad1_original

Selon des statistiques, près de 800 tracteurs et poids lourds empruntent chaque jour le centre de Warneton

La N58 bientôt limitée à 90 km/h, après des années de tergiversations, Maxime Prévot, le ministre wallon des Transports, a donné son accord pour que la vitesse sur la N58 soit limitée à 90 km/h.

Les 13 kilomètres sur le sol wallon, entre le pont du Badou au Bizet et la frontière avec Wervicq, sont concernés. Une partie de ce tronçon est actuellement à 120 km/h.

La diminution de la vitesse autorisée permettra aux tracteurs de l’emprunter et de ne plus encombrer le centre de Warneton, mais aussi ceux de Comines et de Bas-Warneton. Cette décision est liée à l’important charroi qui alimente l’entreprise de frites surgelées, chaussée de Lille.

«Il y a eu un protocole d’accord entre le SPW et le ministère afin de limiter la vitesse, moyennant quelques aménagements, se réjouit l’échevin Didier Vandeskelde. Des panneaux doivent être installés. Le SPW annonce que tout sera mis en place pour le 1er juillet; ce qui me paraît fort rapide, mais nous ne sommes plus à quelques semaines près.» Lire la suite

RN58 : de 120 à 90 dès juillet!

ne-20170518-rn58-120-a-90

La RN58 pourra prochainement être utilisée par les tracteurs, une bonne nouvelle.

Un soulagement pour les habitants de Warneton.

Avec près de 800 tracteurs et poids lourds qui transitent par Warneton chaque jour, il était temps qu’une solution soit trouvée pour désengorger les centres de Warneton, Bas-Warneton et Comines. Visiblement, le SPW, après de nombreuses interpellations des pouvoirs locaux (NDLR: et de notre association), a décidé de modifier la vitesse sur la RN58 dans les prochains mois. À partir de juillet, la vitesse devrait passer de 120 à 90 km/h. Lire la suite

Ce 23/09/2016 entre 7h45 et 13h15, 191 poids lourds et tracteurs avec remorques ont traversé le centre de Warneton.

Ce 23/09/2016 entre 7h45 et 13h15, 191 poids lourds et tracteurs avec remorques ont traversé le centre de Warneton alors que la Chaussée d’Ypres (N336) est fermée.
Nombre de véhicules passant par le pont en suivant l’axe Nord-Sud (Pont, rue Pierre de Simpel, rue d’Ypres,…)
– Poids lourds et tracteurs confondus : 84 (44%)
– Poids lourds uniquement : 69 (36%)
– Tracteurs uniquement : 15 (7,8%)

Comptage :
———————————————
Rue d’Ypres vers pont
– Tracteurs : 7
– Poids lourds : 25

———————————————
Pont vers rue d’Ypres
– Tracteurs : 8
– Poids lourds : 44

———————————————
Rue d’Ypres vers rue de Lille
– Tracteurs: 17
– Poids lourds : 24

———————————————
Rue de Lille vers rue d’Ypres
– Tracteurs : 21
– Poids lourds : 13

———————————————
Pont vers rue de Lille
– Tracteurs : 12
– Poids lourds : 7

———————————————
Rue de Lille vers pont
– Tracteurs: 7
– Poids lourds : 6

Ce montage vidéo de ±40mn est réalisé à partir d’un enregistrement effectué entre 7h45 et 13h15.

A propos du pont enjambant le bras mort de la Lys

Ce pont très ancien est miné par la rouille à la base de chaque pilier….

Les vibrations générées par la circulation incessante des poids lourds et des tracteurs avec remorque effrite les parties rouillées qui se creusent (dans de nombreux endroits il n’y a plus de métal…), ce qui affaiblit la structure du pont. J’ai aussi constaté que les pavés recouvrant le tablier du pont se déchaussent sérieusement…

A ce rythme, nous craignons que ce pont finisse par être interdit à la circulation pour des raisons de sécurité si rien n’est entrepris rapidement pour détourner ces transporteurs du centre de Warneton….

DSC02569

Qui va payer la remise en état de ce pont ? Les transporteurs ? Faudra-t-il attendre l’interdiction de circulation sur ce pont pour des raisons de sécurité (et paralyser Warneton) pour agir ?

Quelques photos illustrant l’oxydation très avancée de la base des piliers et le pavage du tablier qui se dégrade sérieusement :

Ce diaporama nécessite JavaScript.