Eco-Vie organise une promenade le long de la Lys le 17 déc. 2017 (à partir de 14h00)

Par Philippe Mouton
6 décembre 2017

Eco-vie vous invite à une promenade le long de la Lys le dimanche 17 décembre à partir de 14h. Rendez-vous à Warneton France sur le parking : 8 route de Quesnoy en deçà du pont sur la Lys.

visite-vert-digue-20171217-01

La Lys d’avant, d’aujourd’hui et de demain vous sera contée par Martin Windels et Philippe Mouton. Quelques photos pour vous donner « envie d’avoir envie ». Nos paysages sont magnifiques. « Quel est ce pays »??? Les saisons ont toutes « quelque chose de Tennessee ». Voilà : j’ai pas résisté.

Quelques photos en plus pour vous donner le goût du printemps si besoin était. Venez nombreux « allumer le feu » intérieur.

Lire la suite

La future plateforme portuaire crée la discorde entre Belges et Français

Par Christelle Jeudy

b9713901700z-1_20171122182318_0002bgd6a73fd2-2-0

Sur le site internet du Port autonome du centre et de l’ouest, dans la liste des « projets en cours », le plan de la plateforme portuaire qui fait peur au village de Deûlémont.

(…)  Il y a un an, le Port autonome du centre et de l’ouest (PACO) et la Région wallonne présentaient la plateforme portuaire prévue au Pont Rouge, sur la Lys. La structure doit être réalisée côté belge, juste en face de Deûlémont. Où on a très mal vécu l’annonce de cette plateforme qui ferait 235 mètres de long et permettrait l’accostage de deux bateaux de 110 m de long, chacun pouvant transporter 2 à 3 000 tonnes de marchandises.

Un an après, où en est-on ? Pas de nouvelle du PACO mais le maire de Deûlémont a raconté à ses élus comment il a découvert, vendredi à la préfecture, sur un plan «  quasiment illisible  », un petit numéro où à l’emplacement de la future plateforme il était indiqué, «  quai de déchargement en construction  ». Levée de boucliers immédiate de sa part, mais aussi, de la préfecture et des Voies navigables de France, occupées à préparer l’enquête publique sur la mise au grand gabarit de la Lys.

«La préfecture a questionné la Belgique sur ce projet, aucune réponse. Idem pour VNF, qui prévoit pourtant la pose de palplanches, sous l’eau, à l’emplacement même de la plateforme belge», expose Christophe Liénart.

Cliquer sur ce lien pour lire la suite de l’article :
http://www.lavoixdunord.fr/271201/article/2017-11-22/la-future-plateforme-portuaire-cree-la-discorde-entre-belges-et-francais

Source : LA VOIX DU NORD – 22 novembre 2017

Warneton (B) – Ve. 1er déc. 2017 à 20h : Conférence « Le front 14-18 vu du Ciel »

Mise à jour : 6 décembre 2017

Conférence-diaporama sur le thème « Le front 14-18 vu du ciel »
Projection et commentaires de photographies aériennes de la région Ploegsteert, Warneton, Comines.
Quand ? Vendredi 1er décembre 2017 (20h00)
Où ? Eglise Saints Pierre & Paul de Warneton (B)

Conférenciers:
– Jean Bourgeois, Professeur de l’Université de Gand,
– Francis De Simpel, Président de la société d’Histoire

Entrée : 2€

shcw-conference-20171201-

Articles connexes

Compte rendu de la conférence ‘Le front 14-18 vu du ciel’ (Francis De Simpel – 6 décembre 2017)

Comines : La RN58 plus dangereuse à 90km/h?

ne-20170518-rn58-120-a-90

La limitation de vitesse à 90km/h permet aux tracteurs d’emprunter la RN58

Sur la RN58, la fréquentation des tracteurs ne se dément pas. Dans le Brabant wallon, une autre voie rapide du même type, mais dont la vitesse est limitée à 120 km/h, a causé un accident mortel en début du mois. De quoi relancer le débat à Comines autour de ces véhicules agricoles…

Début juillet, la vitesse maximale de la RN58 a été réduite à 90km/h. Une modification qui a permis aux tracteurs d’emprunter cette voie rapide. La décision a été prise pour réduire le nombre de convois agricoles dans les villages, en particulier celui de Warneton où se trouve l’entreprise Clarebout…

Lire la suite de l’article : NORD ECLAIR – 21 octobre 2017

Comines : De l’eau au moulin des opposants !

597c3c2ccd706e263f135360

Le MR et Ecolo s’interrogent sur la localisation du projet de plate-forme portuaire au Pont rouge à Warneton
Le groupe Ecolo de Comines-Warneton est amer. Très amer.

Il approuve la création d’une plateforme portuaire, un projet du Port du centre et de l’ouest (PACO), mais pas au pont Rouge à Warneton.

Et il n’a pas apprécié la réponse du ministre wallon sortant des Travaux publics Maxime Prévot (CDH) au député, sortant également, Jean-Luc Crucke (MR). Jean-Luc Crucke – ou plutôt à la conseillère communale MR et collaboratrice de Jean-Luc Crucke, Alice Leeuwerck – qui s’interroge sur l’emplacement du projet.

La minorité MR-Ecolo avait déjà évoqué la possibilité de créer la plateforme portuaire à hauteur de Bas-Warneton.

Le PACO a rejeté le site de Bas-Warneton sur base de plusieurs critères. « Ce terrain, de 7,5 ha, est déjà réservé par l’Intercommunale IEG pour l’extension de deux entreprises locales » , indique Maxime Prévot. « Puis, pour rejoindre les routes nationales à proximité, la RN515 et la RN58, il serait nécessaire de traverser des zones d’habitat, ce qui pourrait engendrer des nuisances pour les riverains avec le charroi. »

Autre élément en défaveur de ce site : la proximité de l’écluse de Comines et la distance entre les berges.

Cliquer sur le lien suivant pour lire la suite : http://www.dhnet.be/regions/tournai-ath-mouscron/comines-de-l-eau-au-moulin-des-opposants-597b8211cd706e263f10c7ea

Source : LA DERNIERE HEURE – 29 juillet 2017

_______________
Relire l’article suivant publié le 22 juin 2017 :
L’extension du zoning de Bas-Warneton permet l’implantation de la plate-forme portuaire prévue au Pont rouge

Réaction d’ECOLO Comines-Warneton à la réponse du ministre Prévot à la question du député Jean-Luc Crucke

banner_p1

Comines-Warneton, le 25 juillet 2017

Pour qui Monsieur Prévôt prend-il ses interlocuteurs ? Jugez-en dans la suite.

D’après le Ministre, le choix porté par le SPW et le Port Autonome sur le site du Pont Rouge aurait été fait en respectant une série de critères contraignants. Nous constatons que certains de ces critères ont été ignorés dans le projet, enfin l’aléa inondation du site n’apparaît nulle part dans la liste des critères. Le Ministre ne fait aucune allusion à l’étude d’incidence et on peut se demander en lisant sa réponse si elle aurait pu influencer un tant soit peu son appréciation.

Parmi les critères de choix, quelques exemples choisis :

Le choix de berges est hors zones urbanisables… alors que l’IEG prévoit d’organiser un zoning autour de la plate forme.

Hors zones Natura 2000… alors que sur la rive française face au projet, le terrain est une zone d’intérêt écologique pour la flore et la faune.

Hors périmètres paysagers… alors que de l’avis des riverains ce paysage de la vallée de la Lys est magnifique. Par contre aucune allusion au caractère inondable du site.

Lire la suite

7 juillet 2017 – Question parlementaire du député wallon Jean-Luc Crucke au ministre Maxime Prévot relative au choix de l’emplacement du Pont rouge pour le projet de plateforme portuaire

banner-home-02

7 juillet 2017 – Question n° 1157 de CRUCKE Jean-Luc à PREVOT Maxime, Ministre des Travaux publics, de la Santé, de l’Action sociale et du Patrimoine

Le Port autonome du centre et de l’ouest (PACO) a pour objectif de construire une plateforme portuaire dans l’entité de Comines-Warneton. Je me pose de nombreuses questions sur la manière de procéder dans ce dossier.

Si nous ne pouvons renier les bénéfices du mode fluvial, c’est le choix de l’emplacement qui pose question.
emplEn effet, l’endroit choisi ne semble pas le mieux indiqué pour ce type d’infrastructure. Par ailleurs, une route portuaire et les prémisses nécessaires à la construction d’un quai semblent déjà exister, à quelques kilomètres de l’emplacement déterminé par le PACO.
J’aurais donc souhaité connaître les critères de sélection qu’utilisent les ports autonomes wallons et plus particulièrement le PACO, en vue de l’installation d’infrastructures portuaires. Un processus de sélection est-il mis en place ?
Qui donne l’accord final dans le cadre d’un tel projet ? Est-ce le port ou Monsieur le Ministre ? Des changements dans la manière de procéder sont-ils prévus ?

20 juillet 2017 – Réponse du ministre Prévot

Lire la suite

La RN 58 à 90 km/h à partir du 1er juillet : quelles implications?

tracteur-clarebout-rn58-20161122

L’objectif de cette réduction de vitesse est multiple :

  • Libérer les centres-villes du trafic lourd et rendre les rues aux habitants du quartier,
  • Renvoyer le trafic de transit sur des routes de contournement et de remembrement, tant sur notre territoire que sur les communes voisines,
  • Utiliser de manière optimale la RN58 qui a les capacités de recevoir un trafic plus important,
  • Réduire la vitesse et assurer la sécurité des usagers sur la RN58 :

Nous en profitons pour préciser que «rouler moins vite» a bien des avantages !!, cela réduit statistiquement le risque d’accidents et la gravité des conséquences qui en découlent.

  • La vision est élargie : le champ visuel est de 90 degrés à 90 km/h, et n’est que de 35 degrés à 120 km/h.
  • A vitesse réduite, l’’adhérence du véhicule à la route est augmentée.
  • Plus la vitesse est réduite, moins violent est le choc éventuel.

Et pour finir, la différence de temps de trajet sur les 13 km n’est que de 2 min. et 10 sec. en roulant à 90 km/h au lieu de 120 km/h.

Ça concerne qui ?

Tous les véhicules sont concernés (automobiles, poids lourds, tracteurs, motos…). Il est à préciser que la RN58 sera, par contre, toujours interdite aux scooters de classe a et b,
cavaliers, cyclistes, piétons.

Lire la suite

A propos du futur zoning des « Quatre Rois » à Warneton

zoning-quatre-rois

Cliquer sur l’image pour l’agrandir

Parc d’activités économiques des « Quatre Rois » à Warneton – Régulièrement ajourné, modifié, reporté, ce projet semble enfin toucher au but. Voyons un peu cela dans le détail. Le tracé de cette ZAEM (zone d’activité économique mixte) est bien défini : il s’agit d’un vaste quadrilatère d’une surface totale de 33 ha (330.000 m²). Sa longueur : 900 m environ. Sa largeur moyenne : environ 370 m. En décomptant les routes, les plantations, le bassin d’orage, il restera 28 ha « nets » à vendre.

–  Les limites  : la RN 58 côté sud, la chaussée d’Ypres côté ouest, le chemin 9 dit de la Galoppe côté est, et un ensemble de champs côté nord. Pour sa quasi-totalité, il s’agit de terres agricoles, auxquelles s’ajoutent le parc à conteneurs déjà existant et une ferme désaffectée qui sera maintenue en l’état dans un premier temps. Aucune habitation ne sera rasée !

–  Un rond-point  : l’accès au zoning, mais aussi au parc à conteneurs, se fera uniquement via un nouveau rond-point qui sera aménagé chaussée d’Ypres, à proximité du dépanneur Mahieu et le chemin du Petit Bois aboutira aussi à ce giratoire. Plusieurs tronçons routiers seront aménagés ensuite au sein de ce zoning. Et la première partie du chemin de l’Hirondelle, qui sert d’accès actuel au parc à conteneurs, ne sera plus accessible qu’aux piétons et cyclistes (une fois le rond-point et les nouvelles routes achevées).

Lire la suite